Saison touristique 2009 : l'engouement pour les campings picto-charentais se confirme

Michèle Fazilleau
e.décim@l
No 007
Paru le : 06/07/2010

La fréquentation touristique en Poitou-Charentes a progressé en 2009 : plus de 3,8 millions de touristes sont venus dans les hôtels et les campings de la région (soit +1,8 % par rapport à 2008) générant 11,5 millions de nuitées (soit +1,2%). Ces chiffres cachent néanmoins une hétérogénéité entre les modes d’hébergement et le type de clientèle. Les nuitées dans l’hôtellerie de plein air accentuent leur progression, alors que les nuitées en hôtels poursuivent leur décroissance amorcée en 2008. Le recul de la fréquentation dans l’hôtellerie s’est accompagné d’une baisse sensible du taux d’occupation et d’une stabilisation de la durée moyenne de séjour. Malgré des séjours plus courts, le taux d’occupation en hôtellerie de plein air progresse aussi bien pour les emplacements nus que pour les emplacements locatifs.

Les touristes s’orientent de plus en plus vers des séjours à moindre coût et moins longs. L’année 2009 a été marquée parallèlement par la venue d’une clientèle française plus nombreuse et par une désaffection de la clientèle étrangère, notamment des Britanniques. Ceux-ci conservent néanmoins leur première place de visiteurs étrangers en Poitou-Charentes.

Figure 1 – Évolution du nombre de nuitées entre 2008 et 2009

  • Source : Insee, DGCIS, partenaires régionaux

Figure 2 – Évolution du nombre d’arrivées entre 2008 et 2009

  • Source : Insee, DGCIS, partenaires régionaux

Excellente saison dans les campings

La fréquentation touristique dans l’hôtellerie de plein air progresse de 3,1 % en Poitou-Charentes en un an : la saison 2009 s’inscrit dans la continuité des bons résultats de 2008 (+2,2 %). L’embellie est bien réelle. La région gagne cette année 210 000 nuitées portant le total à près de 7 millions. C’est la meilleure saison depuis 2002. Tous les départements et toutes les zones touristiques bénéficient de cette hausse. Toutes les catégories de confort enregistrent une augmentation. Si les campings les plus confortables - «3 et 4 étoiles» - ont toujours la préférence des touristes, on constate cette année une forte recherche d’emplacements plus simples. Ainsi, les campings «1 étoile» ont enregistré une progression de 12 %.

Le taux d’occupation progresse de plus de 1 point passant de 31,3 % en 2008 à 32,5 % en 2009 sur l’ensemble de la région. Les touristes sont cependant restés moins longtemps, la durée moyenne de séjour est passée de 6,3 jours à 6 jours. Les Français ont raccourci leur séjour de 0,4 jour et les étrangers de 0,2 jour. L’hôtellerie de plein air picto-charentaise enregistre des résultats de fréquentation proches de la moyenne nationale à période de comparaison égale. Cette excellente saison est due à une venue massive de la clientèle française (+12 % d’arrivées).

Figure 3 – Nuitées enregistrées dans les campings picto-charentais

Nuitées enregistrées dans les campings picto-charentais
2007 2008 2009
Nombre de nuitées Nombre de nuitées Nombre de nuitées Part des nuitées (%) Évolution des nuitées 2008/2009 (%)
Charente 116 805 108 689 124 879 1,8 14,9
Charente-Maritime 6 110 161 6 272 483 6 451 014 92,2 2,8
dont Arvert 2 004 715 2 054 648 2 083 237 29,8 1,4
Île d'Oléron 1 591 889 1 653 701 1 672 704 23,9 1,1
Île de Ré 1 473 123 1 462 114 1 542 810 22,1 5,5
La Rochelle-Rochefort 897 249 940 420 976 002 14,0 3,8
Non balnéaire 143 182 161 598 176 260 2,5 9,1
Deux-Sèvres 126 355 123 763 130 618 1,9 5,5
Vienne 286 155 280 444 289 645 4,1 3,3
dont Poitiers-Futuroscope 109 704 97 361 98 857 1,4 1,5
autre Vienne 176 451 183 083 190 788 2,7 4,2
1 étoile 197 494 203 931 229 279 3,3 12,4
2 étoiles 2 275 494 2 288 803 2 309 996 33,0 0,9
3 étoiles 2 392 872 2 390 484 2 518 553 36,0 5,4
4 étoiles 1 773 617 1 902 162 1 938 330 27,7 1,9
Région Poitou-Charentes 6 639 477 6 785 378 6 996 154 100 3,1
  • Source : Insee, DGCIS, partenaires régionaux

Figure 4 – Arrivées enregistrées dans les campings picto-charentais

Arrivées enregistrées dans les campings picto-charentais
2007 2008 2009
Nombre d'arrivées Nombre d'arrivées Nombre d'arrivées Évolution des arrivées 2008/2009 (%)
Charente 32 037 29 938 33 738 12,7
Charente-Maritime 876 262 936 564 1 020 687 9
Charente-Maritime Insulaire 441 910 482 237 521 848 8,2
Charente-Maritime Littorale 379 814 409 402 441 962 8
Charente-Maritime Intérieure 54 536 44 926 56 877 26,6
Deux-Sèvres 36 923 31 415 36 302 15,6
Vienne 88 144 76 015 82 831 9
Poitou-Charentes 1 033 371 1 073 933 1 173 558 9,3
  • Source : Insee, DGCIS, partenaires régionaux

Figure 5 – Nombre de nuitées en 2009 dans l’hôtellerie de plein air et évolution de 2008 à 2009

  • Source : Insee, DGCIS, partenaires régionaux

Hausse de la fréquentation dans tous les départements

Tous les départements de la région et toutes les zones ont profité des arrivées plus importantes de touristes (+9,3 %) et de nuitées plus nombreuses (+3,1 %). Les zones non balnéaires enregistrent les plus fortes augmentations, même si les niveaux de fréquentation restent largement plus faibles qu’en zone littorale. Le département de la Charente, après deux années de baisse importante, enregistre la plus forte hausse régionale avec près de 15 %. Il est suivi par la zone non littorale de la Charente-Maritime avec 9,1 % et le département des Deux-Sèvres avec 5,5 %. La zone du département de la Vienne, hors Poitiers-Futuroscope, est créditée d’une hausse de plus de 4 %, la zone seule du Futuroscope enregistrant +9,8 %.

Figure 6 – Nombre de nuitées en 2009 dans l’hôtellerie de plein air en Poitou-Charenteset évolution de 2008 à 2009

  • Source : Insee, DGCIS, partenaires régionaux

Un regain d’intérêt pour les emplacements nus

Le taux d’occupation moyen dans les campings sur la saison est passé de 31,3 % à 32,5 % soit une augmentation similaire à celle de la saison précédente. Là aussi, tous les départements bénéficient de cette hausse, plus marquée en Deux-Sèvres mais qui partait d’un taux assez bas. L’Île de Ré et l’Île d’Oléron atteignent des valeurs élevées avec respectivement 37,4 % et 40 % de taux d’occupation. Mensuellement, aucun mois de la saison 2009 n’est en retrait par rapport à la saison 2008. Le début et la fin de saison ont été propices au tourisme de plein air grâce à une météo favorable et des températures supérieures aux normales. La hausse du taux d’occupation des emplacements nus (3,6 %) a été plus forte que celle des emplacements équipés (2,5 %). Si les touristes s’installent toujours plus volontiers dans des emplacements comportant des bungalows ou des mobil-homes, les emplacements non équipés, dont la désaffection était constatée depuis plusieurs années, voient donc en 2009 un regain d’intérêt. Cette tendance se constate dans tous les départements mais est plus accentuée en Charente et en Deux-Sèvres.

Figure 7 – Taux d'occupation mensuel dans l'hôtellerie de plein air du Poitou-Charentes (en %)

Taux d'occupation mensuel dans l'hôtellerie de plein air du Poitou-Charentes (en %)
2007 2008 2009
Avril 12,8 12,1 13,3
Mai 11,3 13,3 14,2
Juin 17,3 17,7 18,1
Juillet 49,5 50,2 52,2
Août 59,7 61,3 63,8
Septembre 17 17,5 19,3
Saison 30,5 31,3 32,5
  • Source : Insee, DGCIS, partenaires régionaux

Figure 8 – Taux d'occupation annuel moyen des emplacements nus dans les campings (en %)

Taux d'occupation annuel moyen des emplacements nus dans les campings (en %)
2007 2008 2009
Charente 15,9 17 18,3
Charente-Maritime 26,9 26,8 27,7
Deux-Sèvres 14,3 15 15,6
Vienne 20,7 20 20,5
Poitou-Charentes 25,2 25,2 26,1
  • Source : Insee, DGCIS, partenaires régionaux

Figure 9 – Taux d'occupation annuel moyen des emplacements équipés dans les campings (en %)

Taux d'occupation annuel moyen des emplacements équipés dans les campings (en %)
2007 2008 2009
Charente 32,4 34,4 31,2
Charente-Maritime 45,1 47 48,3
Deux-Sèvres 30,1 35,9 33,3
Vienne 38,8 45,9 47
Poitou-Charentes 44,6 46,7 47,9
  • Source : Insee, DGCIS, partenaires régionaux

Touristes étrangers : moins nombreux et moins longtemps

Les touristes étrangers sont non seulement venus moins nombreux qu’en 2008 (-3,2 %) mais ils ont également raccourci leur durée de séjour (de 6 jours à 5,8 jours). Ce sont ainsi 87 300 nuitées de perdues entre 2008 et 2009, soit une baisse de 7 %. La proportion de nuitées étrangères dans la région baisse, passant de 18,1 % à 16,3 %. Cette baisse se concentre sur la Charente-Maritime et particulièrement sur les zones balnéaires. Les départements de la Vienne et des Deux-Sèvres maintiennent leur taux de clientèle étrangère, la Charente l’améliore légèrement. Sur l’ensemble de la France métropolitaine, une baisse de la clientèle étrangère est également constatée mais de moins grande ampleur (-1,1 % des nuitées).

À l’exception d’avril, aucun mois n’est épargné par cette désaffection de la clientèle étrangère. La clientèle du Royaume-Uni fait principalement défaut. Elle représente à elle-seule 90 % des nuitées étrangères perdues. Les Britanniques conservent néanmoins leur première place de visiteurs étrangers. Toutefois, ils sont désormais talonnés de très près par les Néerlandais. Les Allemands avec davantage d’arrivées et une baisse modérée de nuitées confortent leur 3e place. La clientèle belge est venue plus nombreuse (+8,5 %) et a généré plus de nuitées qu’en 2008 (+1,6 %).

Figure 10 – Nombre d'arrivées et de nuitées étrangères dans les campings du Poitou-Charentes selon la nationalité

Nombre d'arrivées et de nuitées étrangères dans les campings du Poitou-Charentes selon la nationalité
Arrivées Nuitées
Nombre Évolution 2008/ 2009 (%) Part des étrang. par pays (%) Nombre Évolution 2008/ 2009 (%) Part des étrang. par pays (%)
Pays-Bas 54 724 0,9 27,8 354 675 -2,6 31,1
Royaume-Uni 66 128 -14,7 33,6 392 984 -17 34,5
Allemagne 29 234 3,2 14,8 160 089 -4,8 14
Belgique 20 536 8,5 10,4 124 108 1,6 10,9
Irlande/Eire 4 196 34,2 2,1 27 255 41,8 2,4
Suisse 4 605 -1,6 2,3 20 188 -14,5 1,8
Espagne 7 483 16,9 3,8 20 749 9,2 1,8
Danemark 1 504 3,9 0,8 7 505 18,1 0,7
Italie 2 607 1,3 1,3 7 340 9,7 0,6
autres pays d'Europe 4 298 -20,3 2,2 14 950 -32,2 1,3
autres pays 1 766 74 0,9 10 459 n.s. 0,9
Étrangers 197 081 -3,2 100 1 140 302 -7,1 100
Français 976 472 12,2 5 855 855 5,4
Ensemble 1 173 553 9,3 6 996 157 3,1
  • n.s. : non significatif
  • Source : Insee, DGCIS, partenaires régionaux

Figure 11 – Part des nationalités étrangères dans l’hôtellerie de plein air en 2009 et évolution de 2008 à 2009

  • Source : Insee, DGCIS, partenaires régionaux

Baisse modérée pour les hôtels

En 2009, les hôteliers picto-charentais ont accueilli 2,67 millions de touristes, représentant une baisse de 30 000 par rapport à l’année précédente et de 100 000 par rapport à 2007. Le repli de 2008 s’est confirmé mais est plus modéré en 2009, avec des nuitées en recul de seulement 1,7 % (soit 77 300 nuitées de moins). La baisse de fréquentation est moins marquée en Poitou-Charentes qu’en moyenne (-4,8 %), à l’instar des régions atlantiques. La baisse a été contenue grâce une faible diminution de la clientèle française (-0,6 %). Le taux d’occupation est en baisse de 0,5 point et la durée moyenne de séjour relativement stable (1,7 jour).

Comme en 2008, toutes les catégories de confort sont touchées à l’exception du haut de gamme. Pour la deuxième année consécutive, la catégorie «4 étoiles» poursuit sa très forte progression (+15 % de nuitées). En proportion, les hôtels «1 étoile» enregistrent la plus forte baisse (-7,1%) mais les hôtels «2 étoiles» concentrent 98 % de la perte du nombre de nuitées (soit 75 700 nuitées).

Figure 12 – Nuitées enregistrées dans l'hôtellerie picto-charentaise

Nuitées enregistrées dans l'hôtellerie picto-charentaise
2007 2008 2009
Nombre de nuitées Nombre de nuitées Nombre de nuitées Part des nuitées (%) Évolution des nuitées 2008/2009 (%)
Charente 480 402 447 681 414 941 9,2 -7,3
Charente-Maritime 2 180 866 2 112 632 2 144 016 47,7 1,5
dont Arvert 286 491 284 821 313 668 7 10,1
Île d'Oléron 165 252 185 771 185 223 4,1 -0,3
Île de Ré 286 400 279 510 275 198 6,1 -1,5
La Rochelle-Rochefort 1 072 818 1 005 977 1 029 431 22,9 2,3
Non balnéaire 369 905 356 553 340 495 7,6 -4,5
Deux-Sèvres 450 225 472 083 406 738 9,1 -13,8
Vienne 1 556 740 1 538 491 1 527 870 34 -0,7
dont Poitiers-Futuroscope 1 296 285 1 297 382 1 303 216 29 0,4
autre Vienne 260 456 241 109 224 653 5 -6,8
0 étoile 742 021 721 802 715 227 15,9 -0,9
1 étoile 485 911 459 251 426 549 9,5 -7,1
2 étoiles 2 407 324 2 331 786 2 256 070 50,2 -3,2
3 étoiles 927 315 936 866 956 301 21,3 2,1
4 étoiles 105 662 121 181_ 139 417 3,1 15
Région Poitou-Charentes 4 668 234 4 570 887 4 493 564 100 -1,7
  • Source : Insee, DGCIS, partenaires régionaux

Figure 13 – Arrivées enregistrées dans les hôtels picto-charentais

Arrivées enregistrées dans les hôtels picto-charentais
2007 2008 2009
Nombre d'arrivées Nombre d'arrivées Nombre d'arrivées Évolution des arrivées 2008/2009 (%)
Charente 292 149 271 040 248 919 -8,2
Charente-Maritime 1 147 093 1 114 667 1 126 442 1,1
Charente-Maritime Insulaire 191 944 185 844 202 059 8,7
Charente-Maritime Littorale 745 059 721 655 725 653 0,6
Charente-Maritime Intérieure 210 089 198 149 198 730 0,3
Deux-Sèvres 279 592 275 099 247 687 -10
Vienne 1 043 154 1 031 331 1 037 222 0,6
Poitou-Charentes 2 761 988 2 692 137 2 660 271 -1,2
  • Source : Insee, DGCIS, partenaires régionaux

Figure 14 – Nombre de nuitées en 2009 dans l’hôtellerie et évolution de 2008 à 2009

  • Source : Insee, DGCIS, partenaires régionaux

Les touristes font défaut sauf en Charente-Maritime

Seul le département de la Charente-Maritime tire son épingle du jeu en affichant une hausse de 1,5 % des nuitées enregistrées. Cette hausse n’est pas uniforme. Les zones d’Arvert (+10,1 %) et de La Rochelle-Rochefort (+2,3 %) tirent le département vers le haut. La zone non balnéaire, à l’instar des départements non côtiers, a été désaffectée par les touristes. La Charente enregistre une baisse de plus de 7 % après une année 2007 du même ordre. La chute de près de 14 % dans les Deux-Sèvres annihile les 2 dernières années de hausse consécutive. Le département de la Vienne parvient à limiter les dégâts avec une baisse de seulement 0,7 %, grâce à la légère progression enregistrée dans la zone Poitiers-Futuroscope (+0,4 %). Si le printemps (avril et mai) a été plutôt favorable, plusieurs mois en hors-saison enregistrent des baisses particulièrement marquées, supérieures à 9 % en janvier, mars et novembre.

Figure 15 – Nombre de nuitées en 2009 dans l’hôtellerie en Poitou-Charentes et évolution de 2008 à 2009

  • Source : Insee, DGCIS, partenaires régionaux

Le taux d’occupation s’érode

De 55,7 % en 2007, le taux d’occupation annuel moyen est passé à 53,6 % en 2008 puis à 53,1 % en 2009. Tous les départements non côtiers sont touchés. Cette baisse est cependant plus modérée en 2009 (-0,5 point) qu’en 2008 (-2,1 points). Seuls les mois d’avril, juillet et août ont vu leur taux d’occupation progresser. Le début de l’année et le mois de novembre ont été les plus difficiles, tout particulièrement janvier avec un repli de 8 %.

Si la préférence des touristes pour les hôtels de chaîne demeure, elle est cependant moins marquée cette année. En effet, les hôtels hors chaîne enregistrent un taux d’occupation en hausse alors que celui des hôtels de chaîne est en baisse. L’écart en faveur des hôtels de chaîne qui se situait à 9 points en taux d’occupation depuis 2 ans, se réduit à 6 points en 2009. La baisse de la clientèle d’affaires, qui choisit plus volontiers un hôtel de chaîne, peut expliquer une partie de cet écart.

Figure 16 – Taux d'occupation mensuel dans l'hôtellerie du Poitou-Charentes (en %)

Taux d'occupation mensuel dans l'hôtellerie du Poitou-Charentes (en %)
2007 2008 2009
Janvier 38,8 39,9 36,7
Février 44 42,6 41,5
Mars 47,9 46 43,9
Avril 53,8 52,3 54
Mai 53,2 56,3 56,3
Juin 65,9 61,5 60,1
Juillet 70,4 66,4 67,3
Août 78 75 77,1
Septembre 66,4 62,4 62,2
Octobre 52,4 50,3 50,2
Novembre 47,3 42,2 39,4
Décembre 39,1 37,4 37,2
Année 55,7 53,6 53,1
  • Source : Insee, DGCIS, partenaires régionaux

Figure 17 – Taux d'occupation annuel moyen dans l'hôtellerie du Poitou-Charentes par zone (en %)

Taux d'occupation annuel moyen dans l'hôtellerie du Poitou-Charentes par zone (en %)
2007 2008 2009
Charente 54,9 51,6 49,3
Charente-Maritime 57,7 54,6 54,9
dont île d'Oléron 52,4 51,5 52,2
île de Ré 55,1 51,4 53,1
Arvert 52,4 50,2 52,6
La Rochelle-Rochefort 61,5 58 58,1
Non balnéaire 56,2 53,1 50,8
Deux-Sèvres 57,3 55,5 52,8
Vienne 52,9 52,2 52
Poitiers- Futuroscope 55,3 54,9 54,9
autre Vienne 44,8 43 41,9
Ensemble 55,7 53,6 53,1
  • Source : Insee, DGCIS, partenaires régionaux

Désaffection de la clientèle étrangère

Comme en 2008, la clientèle étrangère est venue moins nombreuse en 2009. Le nombre d’arrivées reculent de 9,3 % en 2009 et de de plus de 20 % en 2 ans. Le même recul est constaté en termes de nuitées.

À l’exception des Deux-Sèvres, tous les départements sont concernés. La Charente-Maritime et la Vienne sont particulièrement touchées avec respectivement -11,6 % et -8,8 % de proportion d’étrangers en moins, cette saison.

En France métropolitaine, la diminution du nombre de nuitées 2009 est quasiment équivalente (-11,1%) à celle de la région (-10,5 %). Si les nationalités britannique, espagnole et belge constituent toujours le trio de tête avec plus de 60 % des nuitées étrangères en Poitou-Charentes, les évolutions ne sont pas homogènes au sein de ce groupe. Les nuitées des clientèles britannique et espagnole chutent respectivement de 23,7 % et de 5,7 %, alors que celles de la clientèle belge augmente de 11,2 %. Cet écroulement des nuitées britanniques, en lien avec une conjoncture et un taux de change défavorables, n’est pas spécifique à la région et s’observe sur toute la France (-21 %).

Figure 18 – Nombre d'arrivées et de nuitées étrangères dans les hôtels du Poitou-Charentes selon la nationalité

Nombre d'arrivées et de nuitées étrangères dans les hôtels du Poitou-Charentes selon la nationalité
Arrivées Nuitées
Nombre Évolution 2008/ 2009 (%) Part des étrang. par pays (%) Nombre Évolution 2008/ 2009 (%) Part des étrang. par pays (%)
Royaume-Uni 76 161 -22,70% 31,9 136 352 -23,70% 31,2
Espagne 44 377 -8,50% 18,6 72 144 -5,70% 16,5
Belgique 29 889 14,70% 12,5 64 904 11,20% 14,8
Allemagne 18 995 -11,80% 8 37 427 -12,80% 8,6
Autres pays d'Europe 18 620 1,60% 7,8 33 055 -6,30% 7,6
Pays-Bas 18 362 15,30% 7,7 30 273 3,70% 6,9
Suisse 7 771 -0,60% 3,3 17 166 -0,60% 3,9
AMÉRIQUES 8 799 -7,40% 3,7 16 744 -5,90% 3,8
ASIE, OCÉANIE, AUSTRALIE 7 800 11,70% 3,3 14 721 10,10% 3,4
Italie 6 699 -21,60% 2,8 12 431 -25,00% 2,8
AFRIQUE 1 071 -16,20% 0,4 1 919 -23,80% 0,4
Étrangers 238 544 -9,30% 100 437 136 -10,50% 100
Français 2 421 726 -0,30% 4 056 428 -0,60%
Ensemble 2 660 270 -1,20% 4 493 564 -1,70%
  • Source : Insee, DGCIS, partenaires régionaux

Figure 19 – Part des nationalités étrangères dans l’hôtellerie en 2009 et évolution de 2008 à 2009

  • Source : Insee, DGCIS, partenaires régionaux

Le tourisme d’affaires en difficulté

Le tourisme d’affaires a généré 1,9 millions de nuitées, soit 43 % du total des nuitées sur l’année. Il fléchit nettement en 2009 avec 7 % de nuitées en moins, baisse nettement plus forte que les nuitées totales (-1,7 %). Toutes les catégories d’hôtels sont touchées et plus particulièrement l’hôtellerie «4 étoiles» (-21 %), à l’inverse du tourisme «traditionnel». Le contexte morose dû à la crise a certainement incité les entreprises à économiser sur le nombre des déplacements et des séminaires ainsi que sur le montant et la qualité des prestations. Tous les départements sont touchés, le secteur insulaire tout particulièrement, avec des baisses de plus de 25 %.

Sources

Enquêtes mensuelles de fréquentation touristique : réalisées par l’Insee et la DGCIS (Direction Générale de la Compétitivité, de l’Industrie et des Services) avec un élargissement du champ grâce à un partenariat avec le Comité Régional du Tourisme Poitou-Charentes, les Comités Départementaux du Tourisme de la Charente, la Charente-Maritime, des Deux-Sèvres et de la Vienne.

Périodes observées

Les résultats de l’enquête mensuelle dans l’hôtellerie portent sur l’ensemble de l’année (janvier à décembre 2009). Concernant l’hôtellerie de plein air, les résultats couvrent la période d’avril à septembre 2009 pour la région Poitou-Charentes et de mai à septembre pour la France. En Poitou-Charentes, à l’inverse du reste de la France, l’interrogation des campings débute en avril grâce à un partenariat conclu avec le comité régional au tourisme et les quatre comités départementaux du tourisme de la région.

Définitions

Nuitées : total des nuits passées dans un établissement par chaque arrivant

Taux d’occupation : rapport entre le nombre d’équipements (emplacements de campings, chambres d’hôtels,...) occupés et le nombre d’équipements effectivement offerts

Durée moyenne de séjour : rapport entre le nombre de nuitées et le nombre d’arrivées dans un même établissement

Emplacements nus : emplacements dans les campings dépourvus de toute forme d'hébergement

Emplacements locatifs ou équipés : emplacements dans les campings dotés d'un hébergement (bungalow, bungatoile, mobil-home,...)

Hôtellerie de plein air : tous les terrains de campings quel que soit leur équipement

Hôtels de chaîne : hôtels sous enseigne d’une chaîne hôtelière

Pour en savoir plus

2009 : une année difficile pour l’hôtellerie de tourisme alors que le camping gagne du terrain, le 4 Pages de la direction générale de la compétitivité, de l'industrie et des services, N°9, mai 2010

2009 : une saison très favorable pour les campings, une année difficile pour l'hôtellerie, Insee Première n°1296, mai 2010

Une saison 2008 favorables aux campings, eDécimal n°1, juin 2009

Le tourisme en France, Insee-direction du Tourisme, Insee Références, édition 2008

2008 : un second semestre difficile pour l’hôtellerie, une saison correcte pour les campings, Insee Première n°1232, avril 2009

Les résidences secondaires : une composante du développement et de l’attractivité de la région, Décimal n°288, février 2009

Saison touristique 2007 : quels hébergements collectifs ont choisis les touristes ?, Décimal n°281, avril 2008

Une année 2007 excellente pour l’hôtellerie, plus mitigée pour les campings, Insee Première n°1179, février 2008

Bilan touristique positif, porté par les campings, Bilan économique et social 2009, Cahiers de décimal n°53, juin 2010