Un cadre pour dix actifs en Limousin

Nathalie Garçon

Avec 10 % de cadres parmi les actifs en emploi, le Limousin affiche un taux d'encadrement parmi les plus faibles de France. Un cadre limousin sur deux travaille dans l'enseignement, le secteur « santé humaine et action sociale » ou dans l'administration. Peu présents en entreprise mais nombreux dans la fonction publique, les cadres limousins ont des niveaux de salaires inférieurs à ceux que l'on constate au niveau national et en province.

Publication électronique
No 21
Paru le : 01/07/2010

Médecins, ingénieurs, commerciaux ou personnels de catégorie A de la fonction publique, ils sont quelque 30 300 cadres à travailler en Limousin au 1er janvier 2007. Ils représentent 10,3 % des actifs en emploi, soit 5,5 points de moins que la moyenne nationale. Le Limousin se situe même en deçà du taux d'encadrement constaté en province, soit 12,7 %.

Figure 1 – Un faible taux d'encadrement en Limousin

Taux d'encadrement par secteur d'activité en 2007 en %
Un faible taux d'encadrement en Limousin
Limousin Province France
Enseignement 29,5 29,3 30,2
Information et communication 29 43,2 52,5
Activités financières et d'assurance 18,8 23,4 32,5
Services aux entreprises (1) 16,4 19,3 24,9
Administration publique 12,4 12,4 14
Electricité - Gaz - Eau - Déchets (2) 9,6 13,3 17,4
Activités immobilières 9,1 10,7 12,5
Santé humaine et action sociale 8,9 10,2 11,2
Services aux ménages (3) 8,8 10,1 12,6
Industrie (4) 8,3 11,4 13,8
Transports et entreposage 7,6 8,2 10
Commerce réparation automobile 6,1 8 10,1
Construction 3,6 4,8 5,9
Agriculture, sylviculture et pêche 0,8 1,4 1,4
Total 10,3 12,7 15,8
  • (1) La rubrique "Services aux entreprises" regroupe les sections "Activités spécialisées, scientifiques et techniques" (M) et "Activités de services administratifs et de soutien" (N) de la NAF rév.2, 2008.
  • (2) La rubrique "Electricité - Gaz - Eau - Déchets" regroupe les sections "Production et distribution d'électricité, de gaz, de vapeur et d'air conditionné" (D) et "Production et distribution d'eau ; assainissement, gestion des déchets et dépollution" (E) de la NAF rév.2, 2008.
  • (3) La rubrique "Services aux ménages" regroupe les sections "Hébergement et restauration" (I), "Arts, spectacles et activités récréatives" (R) et "Autres activités de services" (S) de la NAF rév.2, 2008.
  • (4) La rubrique "Industrie" regroupe les sections "Industries extractives" (B) et "Industrie manufacturière" (C) de la NAF rév.2, 2008.
  • Source : INSEE, Recensement de la population 2007, exploitation complémentaire (au lieu de travail)

Au 1er janvier 2007, la moitié des cadres de la région sont employés dans trois secteurs : l'enseignement (21 %), la santé humaine et l'action sociale (15 %) et celui de l'administration (14 %). Au niveau national, les cadres sont surtout présents dans le secteur des services aux entreprises (16 %), l'enseignement (14 %) et l'industrie (12 %). Les services aux entreprises, sous-représentés en Limousin, ne rassemblent que 11 % des cadres de la région.

Dans les entreprises, et tous secteurs confondus, les cadres sont nettement moins représentés en Limousin (36%) qu'en France métropolitaine (53 %). A l'inverse, la fonction publique et les professions intellectuelles rassemblent une part plus importante de cadres qu'ailleurs (50 % contre 36 % au niveau national).

L'encadrement demande en général un certain nombre d'années d'expérience. Ainsi, les cadres limousins sont âgés en moyenne de 44 ans, soit trois ans de plus que l'ensemble des salariés de la région.

Six cadres sur dix sont des hommes

En Limousin, alors que les femmes forment presque la moitié de la population en emploi, elles ne représentent que 39 % du personnel d'encadrement.

Figure 2 – Cadre en entreprise : une profession masculine

  • Source : Recensement de la population 2007

Dans la fonction publique, près d'un cadre sur deux est une femme, mais elles ne représentent qu'un quart des cadres d'entreprise. Les professions libérales constituent une situation intermédiaire dans laquelle plus d'un tiers des cadres sont des femmes. Mais la situation tend à évoluer. Ainsi, les jeunes cadres présentent un taux de féminisation nettement supérieur à celui que l'on constate au sein des générations plus âgées, et les femmes cadres sont donc en moyenne légèrement plus jeunes que leurs homologues masculins.

Figure 3 – Davantage de femmes parmi les jeunes cadres

  • Source : Recensement de la population 2007

Des femmes cadres plus diplômées

En matière de qualification, l'écart entre hommes et femmes concerne l'ensemble des catégories de salariés mais il est particulièrement prononcé pour les cadres : 67 % des femmes cadres sont titulaires d'un diplôme universitaire de second ou troisième cycle contre 55 % de leurs homologues masculins.

Elles exercent plus souvent que les hommes des professions où le niveau de diplôme est la condition d'accès (fonction publique) ou la condition d'exercice (professions libérales) du métier. Elles sont également plus jeunes et acquièrent, plus fréquemment que les hommes, leur statut de cadre par leur niveau de qualification initiale.

Sept cadres sur dix dans les villes-centres

Les emplois de cadres sont, plus que les autres, concentrés dans les six villes-centres de la région : près de sept cadres sur dix travaillent dans les communes de Limoges, Brive, Tulle, Ussel, Guéret ou Saint-Junien. Cette concentration concerne avant tout la fonction publique et les entreprises. En revanche, les cadres des professions libérales, moins nombreux, sont plus dispersés sur le territoire : un peu plus de la moitié se situent en dehors des villes-centres de la région.

Le domaine de la santé plus représenté qu'ailleurs

Parmi les 30 300 cadres qui travaillent en Limousin, 70 % sont salariés du secteur privé ou semi-public (cf. note méthodologique). Ils bénéficient, pour 63 % d'entre eux, d'un contrat à durée indéterminée, alors que ces contrats ne concernent en moyenne que 55 % des salariés de la région. Toutefois, ce type de contrat est moins fréquent qu'au niveau national, où 73 % des cadres sont en CDI.

Ce qui distingue la région, c'est la part importante des cadres recrutés par arrêté de nomination : il s'agit principalement de salariés dans le domaine de la santé (médecins hospitaliers sans activité libérale, médecins salariés non hospitaliers, internes en médecine, odontologie et pharmacie et pharmaciens salariés). À eux seuls, ils regroupent 10 % des cadres de la région contre 3 % au niveau national.

Dans les services aux particuliers, où les cadres relèvent dans une large majorité de professions artistiques et journalistiques, le CDI n'est pas la norme : les trois quarts des cadres de ce secteur sont sous contrat à durée déterminée (CDD).

Des salaires moins élevés en Limousin

Dans la région, en 2007, la moitié des cadres employés à temps complet dans le secteur privé ou semi-public dispose d'un salaire net horaire inférieur 19,16 euros. C'est légèrement en dessous du salaire médian pratiqué en province (19,45 euros). Si les hommes demeurent mieux payés que les femmes, en Limousin comme en province, l'écart de rémunération entre hommes et femmes est un peu plus élevé dans la région. Par ailleurs, il a tendance à se creuser avec l'âge jusqu'à la cinquantaine.

En Limousin comme dans les autres régions de province, l'énergie et l'industrie automobile sont les secteurs qui rémunèrent le mieux leurs cadres, mais ceux-ci sont très peu nombreux dans la région. L'industrie des biens intermédiaires emploie des cadres en plus grand nombre et offre des niveaux de salaires supérieurs à ceux constatés en province. Les services aux entreprises et aux particuliers sont les deux secteurs qui rémunèrent le moins bien leurs cadres, en Limousin comme ailleurs.

Figure 4 – Une rémunération plus faible pour les cadres de la fonction publique

en euros
Une rémunération plus faible pour les cadres de la fonction publique
Salaire net horaire médian en 2007
Cadres administratifs et commerciaux d'entreprise 19,61
Ingénieurs et cadres techniques d'entreprise 19,23
Professeurs, professions scientifiques 18,81
Professions libérales 17,27
Professions de l'information, des arts et des spectacles 17,13
Cadres de la fonction publique 12,81
  • Champ : cadres salariés en CDI à temps complet du secteur privé et semi-public
  • Source : INSEE, DADS 2007, fichier postes (au lieu de travail)

Sources

Le recensement de la population estime à 30 300 la population des cadres qui travaillent en Limousin. Parmi eux, 21 000 sont salariés du secteur privé et semi-public et figurent dans les Déclarations annuelles de données sociales. Les DADS permettent de disposer de nombreuses informations relatives aux salariés, aux salaires qui leur sont versés, aux entreprises qui les emploient.

Ainsi, dans la deuxième partie de l'article, les cadres étudiés ne comprennent pas les cadres non salariés (médecins libéraux, avocats, etc.), les agents de catégorie A de la fonction publique d'État (cadres administratifs des services de l'État, professeurs agrégés et certifiés du secondaire, enseignants de l'enseignement supérieur, etc.), ni les cadres des services domestiques et des activités extra-territoriales.

Définitions

Les cadres regroupent :

- les professions libérales : les médecins, les pharmaciens, les avocats, etc.

- les cadres de la fonction publique : personnels salariés de catégorie A de l'État, des collectivités locales et des hôpitaux publics (exemples : professeurs du second degré et de l'enseignement supérieur, médecins hospitaliers)

les professions intellectuelles et artistiques : bibliothécaires, journalistes, cadres de la presse écrite, de l'édition..., artistes, etc.

- les cadres d'entreprise : cadres administratifs et commerciaux d'entreprise, ingénieurs et cadres techniques d'entreprise

Ils ne comprennent donc pas les chefs d'entreprise.