Un niveau de diplôme modeste, en amélioration rapide

Auteur : Claude Mallemanche

La population limousine de quinze ans ou plus ayant terminé ses études est moins diplômée que celle de la France entière ; ce premier constat découle des composantes démographiques de la région et des caractéristiques de ses emplois. Cependant, le niveau de diplôme des jeunes s'avère conforme à la moyenne nationale, et la région bénéficie pleinement de l'élévation rapide du niveau de formation intervenue au cours des dernières années.

Publication électronique
No 7
Paru le : 01/07/2007

En 2004-2005, le Limousin se situe au dix-huitième rang des vingt-deux régions françaises pour le pourcentage de détenteurs d'un diplôme de l'enseignement supérieur. Avec 16,3 %, à égalité avec Poitou-Charentes, il ne devance que la Picardie (16,2 %), la Basse-Normandie (15,7 %) et Champagne-Ardenne (15,1 %). À l'autre extrémité de l'échelle des diplômes, le Limousin se positionne à la huitième place des régions pour la part de personnes non diplômées ou titulaires du seul certificat d'études primaires (CEP), avec 36,3 % contre 32,8 % pour la France.

Figure 1 – Moins de personnes diplômées en Limousin

  • Source : Insee, enquêtes annuelles de recensement 2004 et 2005.

La rançon de la donne structurelle

Le positionnement du Limousin aux deux extrémités de la hiérarchie des diplômes (forte proportion de personnes sans diplômes ou détenteurs du seul CEP, et relative faiblesse de titulaires de l'enseignement supérieur) tient à des raisons structurelles. En premier lieu figurent les caractéristiques de l'appareil productif régional. Longtemps dominé par le secteur agricole, il reste encore marqué par une industrie manufacturière et une tertiarisation tardive de l'économie. Le taux d'encadrement et les emplois métropolitains supérieurs, certes en progression, demeurent encore relativement réduits.

En outre, les composantes démographiques s'avèrent discriminantes. La structure par âge vieillissante de la région explique en partie un niveau de diplôme plus faible qu'ailleurs. Les générations les plus anciennes, surreprésentées et d'origine essentiellement rurale, n'étaient que rarement scolarisées au delà de l'enseignement primaire. De même, au jeu des migrations, ce sont bien souvent les plus diplômés qui ont dû s'exiler, tant pour poursuivre leurs études que pour accéder à des fonctions d'encadrement qui leur ont permis ou imposé une mobilité géographique.

Figure 2 – Un niveau d’études très corrélé à l’âge de la population

  • Source : Insee, enquêtes annuelles de recensement 2004 et 2005.

Une comparaison plus favorable aux âges intermédiaires et chez les jeunes

Un examen plus détaillé, prenant en compte le niveau de diplôme selon l'âge, tempère le premier constat. Ainsi, la proportion de personnes dépourvues de diplôme ou détenteur du seul CEP, est inférieure en Limousin à celle de la France entière jusqu'à l'âge de 55 ans, et ne devient largement supérieure qu'à partir de 65 ans.

La région se situe au-dessus de la moyenne nationale pour le pourcentage de possesseurs du brevet ou du BEPC, quel que soit l'âge considéré. Il en va de même pour les titulaires du CAP ou du BEP, proportionnellement plus nombreux en Limousin. Le différentiel est particulièrement accusé aux âges intermédiaires de la vie active (entre 35 et 49 ans), ce qui correspond aux qualifications requises dans l'industrie.

La proportion de jeunes de moins de 24 ans possédant au moins le baccalauréat est supérieure en Limousin au niveau national. Depuis quelques années, le taux de réussite à cet examen est en effet devenu supérieur à la moyenne française. Quant aux détenteurs d'un diplôme de l'enseignement supérieur, s'ils sont proportionnellement moins nombreux en Limousin qu'en France, ce constat n'est plus valide chez les plus jeunes, pour lesquels les proportions sont désormais voisines.

Figure 3 – La part des non-diplômés n’est supérieure qu’aux âges élevés

  • Source : Insee, enquêtes annuelles de recensement 2004 et 2005.

Avantage aux femmes pour les diplômes au-delà du baccalauréat

En Limousin, les femmes sont plus nombreuses que les hommes à être diplômées de l'enseignement supérieur en Limousin (17,1 % contre 15,4 %), alors que dans l'ensemble du pays, les proportions sont voisines pour les deux sexes. On constate pourtant dans la région une quasi-égalité entre hommes et femmes au niveau du baccalauréat.

Les hommes détiennent plus souvent un diplôme technique, CAP ou BEP. En revanche les femmes sont davantage représentées parmi les titulaires du BEPC, mais aussi chez les personnes dépourvues de diplôme ou ne possédant que le CEP, du fait de leur prédominance aux âges les plus élevés.

Figure 4 – Enseignement supérieur : en Limousin, nette avance pour les femmes

Enseignement supérieur : en Limousin, nette avance pour les femmes
Limousin France métropolitaine
Hommes (%) Femmes (%) Ensemble (%) Hommes (%) Femmes (%) Ensemble (%)
Aucun diplôme ou CEP 32,0 40,1 36,3 29,3 36,0 32,8
BEPC, Brevet 5,5 8,7 7,2 5,5 7,8 6,7
CAP ou BEP 32,7 19,8 25,9 29,5 19,6 24,3
Bac général, technologique ou professionnel 14,4 14,3 14,3 14,4 15,0 14,7
Diplôme de l'enseignement supérieur 15,4 17,1 16,3 21,4 21,6 21,5
Total 100,0 100,0 100,0 100,0 100,0 100,0
  • Niveau de diplôme (champ : population des ménages, personnes de 15 ans ou plus ayant terminé leurs études).
  • Source : Insee, enquêtes annuelles de recensement 2004 et 2005.

Une amélioration du niveau aussi rapide en Limousin qu'en France

La région a bénéficié de l'élévation générale et rapide du niveau de scolarisation. Ainsi entre 1999 et 2004, le pourcentage de titulaires du baccalauréat ou d'un diplôme de l'enseignement supérieur est passé de 24,2 % à 30,6 % de la population de 15 ans ou plus ayant terminé ses études. Cette forte progression est conforme à celle constatée au niveau national (+ 6,6 points). Elle correspond également à la diminution de la part des personnes sans diplômes ou ne possédant que le CEP.

Figure 5 – Enseignement supérieur : en Limousin, nette avance pour les femmes

Enseignement supérieur : en Limousin, nette avance pour les femmes
Limousin France métropolitaine
2004 (%) 1999 (%) 2004 (%) 1999 (%)
Aucun diplôme ou CEP 36,3 41,7 32,8 36,9
BEPC, Brevet 7,2 8,3 6,7 8,1
CAP ou BEP 25,9 25,8 24,3 25,3
Bac général, technologique ou professionnel 14,3 11,5 14,7 12,2
Diplôme d'enseignement supérieur 16,3 12,7 21,5 17,5
Total 100,0 100,0 100,0 100,0
  • Niveau de diplôme (champ : population des ménages, personnes de 15 ans ou plus ayant terminé leurs études)
  • Source : Insee, enquêtes annuelles de recensement 2004 et 2005