La ségrégation spatiale dans les grandes unités urbaines de France métropolitaine : une approche par les revenus

Gaëlle Dabet et Jean-Michel Floch

Les revenus fiscaux permettent d'appréhender la ségrégation socio-spatiale. La nature de cette variable nécessite d'adapter les indicateurs usuels de ségrégation, construits initialement pour des variables dichotomiques. Les « rank-ordered ségrégation indexes », proposés par Reardon & alii, permettent une mesure de la ségrégation pour des variables continues. Ils ont été calculés pour toutes les unités urbaines de France métropolitaine de plus de 50 000 habitants, et confrontés à d'autres indicateurs (isolement, concentration, ségrégation). L'étude de ces indicateurs permet de hiérarchiser la situation des plus grandes agglomérations, et de mettre en relation la ségrégation et l'inégalité des revenus. Si le niveau moyen des revenus n'a pas beaucoup d'importance, les inégalités revenus expliquent pour une bonne part la ségrégation. Il est donc nécessaire de prendre en compte les aspects locaux et de proposer une cartographie de la ségrégation pour chacune des unités urbaines.

Documents de travail
No H2014-01
Paru le : 27/03/2014