Le compte prévisionnel de l’agriculture en 2013

Marie-Hélène Blonde, Alexandre Bernaudeau et Claire Lesdos

L'année agricole 2013 est marquée, après la flambée de 2012, par une forte baisse des prix des céréales, oléagineux, protéagineux et pommes de terre, ainsi que de ceux des œufs. Les volumes sont globalement stables, ils se réduisent nettement pour le colza et le blé dur tandis qu'ils progressent fortement pour les œufs. Au total, la valeur de la production agricole, y compris subventions, diminue de 3,7 % par rapport à 2012. Parallèlement, les charges des agriculteurs augmentent à nouveau, principalement en raison du renchérissement de l'alimentation animale et de la progression des quantités d'engrais utilisées. Après trois années de hausse, le résultat de la branche agricole régresserait globalement. L'emploi agricole continuerait par ailleurs à décroître. D'après les estimations du compte prévisionnel de l'agriculture, le résultat agricole net (ou valeur ajoutée nette au coût des facteurs) par actif se réduirait de 16 % en termes réels en 2013, après trois années de croissance. Cette évolution résulte de grandes disparités selon les orientations des exploitations.

Documents de travail
No E2013/06
Paru le : 12/12/2013