Économie et Statistique n° 446 Fragmentation urbaine et chocs économiques : deux déterminants de l'offre de logements sociaux en France - Consommation de carburant : effets des prix par type de population - Effets des brusques fermetures d'établissements sur les trajectoires salariales

Economie et Statistique
Paru le : 15/03/2012
Consulter

Consommation de carburant : effets des prix à court et à long terme par type de population

Lucie Calvet et François Marical

Cette étude se propose d'analyser la relation entre le prix du carburant et la dépense des ménages en carburant à partir de l'enquête Budget des Familles de l'Insee. À court terme, une estimation à partir des données individuelles d'enquête en coupe conduit à estimer l'élasticité-prix du carburant entre - 0,25 et- 0,35, avec de forts écarts selon le niveau de vie. Les ménages les plus aisés réagissant peu aux prix du carburant, contrairement aux ménages modestes. Pour estimer les élasticité-prix de long terme, il a été nécessaire de construire des pseudo-panels d'enquêtes de 1985 à 2006. Ces élasticités sont ainsi comprises entre - 0,6 et - 0,7. Celle des ménages les plus modestes se situe entre - 0,7 et - 0,8. Elle est légèrement supérieure à celle des ménages les plus aisés (entre - 0,6 et - 0,7), dont la demande au prix du carburant est plus inélastique. Enfin, celle des ménages ruraux est inférieure à celle des ménages urbains (de - 0,7 à - 0,8 pour les premiers et de - 0,8 à - 0,9 pour les seconds). Ainsi, les ménages ne peuvent pas tous ajuster significativement leur consommation au gré des évolutions des prix à court terme. En revanche, à long terme et sous réserve que les évolutions de consommation consécutives aux évolutions de prix observées sur le passé soient reproductibles, les capacités d'adaptation sont fortes et ceci pour toutes les sous-populations considérées.

Economie et Statistique
No 446
Paru le : 15/03/2012