Economie et Statistique n°408-409

Les contrats et stages aidés : un profit à moyen terme pour les participants ? - Les absences au travail : une analyse à partir des données françaises du Panel européen des ménages - Projections de population

Economie et Statistique
Paru le : 01/05/2008
Consulter

Les contrats et stages aidés : un profit à moyen terme pour les participants ? Les exemples du CIE, du CES et du Sife

Karl Even et Tristan Klein

Des moyens financiers importants sont consacrés aux politiques publiques de l'emploi. Il est indispensable de mesurer leur efficacité. Des données originales ont été constituées dans ce but par la Dares, à travers une enquête : le Panel des bénéficiaires de la politique de l'emploi. L'étude mesure l'efficacité du passage par un Contrat emploi solidarité (CES), un Contrat initiative emploi (CIE), ou un Stage d'insertion et de formation à l'emploi (Sife « collectif ») en comparant le retour à l'emploi d'anciens bénéficiaires de ces dispositifs, entrés de fin 1997 à mi-1999 et sortis fin 1999, à celui d'une population témoin de demandeurs d'emploi éligibles. Une correction des biais de sélection, procédant par appariement de populations de bénéficiaires et de témoins, est mise en œuvre. Elle repose sur des variables qui influencent la participation aux dispositifs (l'environnement familial, le parcours professionnel antérieur mais aussi les conditions de vie et la situation financière). L'analyse des réponses obtenues jusqu'en mars 2003 montre qu'en moyenne le CIE est efficace du point de vue du retour à l'emploi et de l'amélioration du niveau de vie, alors que le CES et les stages Sife collectif n'améliorent pas significativement les trajectoires des bénéficiaires par rapport à celles des témoins. Pour les personnes de 26 à 49 ans, le passage par un CES ou un stage Sife collectif s'avère néanmoins profitable au regard de la trajectoire professionnelle des témoins.

Economie et Statistique
No 408-409
Paru le : 01/05/2008