Economie et Statistique n°411

La norme ISO 14001 est-elle efficace ? - La santé des seniors selon leur origine sociale et la longévité de leurs parents - Chômage et invalidité après 50 ans : deux dispositifs alternatifs de sortie de l'emploi pour les seniors en mauvaise santé

Economie et Statistique
Paru le : 01/09/2008
Consulter

Chômage et invalidité après 50 ans : deux dispositifs alternatifs de sortie de l'emploi pour les seniors en mauvaise santé ?

Thomas Barnay

La France se caractérise par un taux d’emploi des 55-64 ans relativement faible, égal à 38 % entre 55 et 64 ans (Eurostat, 2007), dû essentiellement à un marché du travail défavorable aux seniors et à diverses possibilités de départ anticipé (préretraites, dispenses de recherche d’emploi, pensions d’invalidité). À ces âges, un état de santé dégradé est un motif de cessation précoce d’activité par le biais de dispositifs tels que la CATS (Cessation Anticipée pour certains Travailleurs Salariés) ou la CAATA (Cessation Anticipée d’Activité pour les Travailleurs de l’Amiante) mais aussi via l’inactivité temporaire (les indemnités journalières maladie) ou permanente (les pensions d’invalidité). Dans ce contexte, il semble intéressant d’identifier les facteurs déterminants de la participation, ou non, au marché du travail après 50 ans et le lien entre santé dégradée et statut d’activité (emploi, inactifs et chômeurs en particulier). Il apparaît que la prévalence d’une limitation fonctionnelle dans les activités quotidiennes conduit à une exclusion plus forte des plus de 50 ans sur le marché du travail. Une partie des personnes âgées de 55 à 59 ans en incapacité se retrouvent au chômage et ne recherchent pas d’emploi, c’est-à-dire qu’elles sont potentiellement dispensées de recherche d’emploi. Ceci validerait l’hypothèse selon laquelle une partie des dispensés de recherche d’emploi sont des personnes dont l’état de santé est altéré.

Economie et Statistique
No 411
Paru le : 01/09/2008