Les revenus et le patrimoine des ménagesÉdition 2009

Insee Références
Paru le : 01/05/2009
Consulter

Des disparités importantes d'évolutions de niveau de vie

Yves Jauneau, Émilie Raynaud

Entre 2003 et 2005, le niveau de vie médian en France métropolitaine mesuré par le panel SRCV augmente de 1,3 % en euros constants. Mais cette hausse modérée masque des évolutions individuelles dispersées. Le niveau de vie s’accroît d’au moins 10 % pour un tiers des personnes et diminue d’autant pour près d’un autre tiers. Les personnes vivant en 2003 dans des ménages de cadres du privé, de professions libérales ou de chefs d’entreprise ont connu les évolutions les plus favorables. C’est l’inverse pour les ménages d’agriculteurs, d’artisans et commerçants, et d’ouvriers ou employés non qualifiés du secteur privé, pour qui les baisses de niveau de vie ont été plus fréquentes que les hausses. Sur la période étudiée, la progression du niveau de vie est plus forte, à autres caractéristiques égales, lorsqu’une part importante des ressources est constituée en 2003 de revenus du patrimoine, financiers ou fonciers. Les changements d’emploi ou de situation familiale influent très nettement sur les évolutions de niveau de vie. Celles-ci semblent plus liées au contexte conjoncturel dans le cas des ménages d’indépendants, ou sensibles à des dégradations d’emploi, particulièrement pénalisantes pour les ménages d’employés ou d’ouvriers non qualifiés du privé. De façon plus qualitative, le ressenti des ménages sur leur situation financière confirme certaines tendances observées sur les niveaux de vie.

Insee Références
Paru le : 01/05/2009