France, portrait socialÉdition 2008

Insee Références
Paru le : 01/11/2008
Consulter

Mourir avant 60 ans, le destin de 12 % des hommes et 5 % des femmes d'une génération de salariés du privé

Rachid BOUHIA

Les inégalités sociales de mortalité sont particulièrement prononcées en France. Ces inégalités entre groupes sociaux pris au sens large peuvent résulter principalement de différences en termes de comportements et modes de vie, et/ou en termes d’exposition aux risques professionnels, les deux pouvant par ailleurs être interdépendants. L’étude présentée ici analyse les risques de décès précoce (entre 35 et 60 ans) d’une génération de salariés du privé par catégorie socioprofessionnelle détaillée. Elle apporte des résultats statistiques permettant d’étayer l’hypothèse d’un rôle des conditions de travail dans la formation des inégalités sociales de mortalité. Elle montre qu’à milieu social donné, où les comportements et modes de vie peuvent être considérés comme homogènes, apparaissent des écarts significatifs de mortalité précoce entre les catégories socioprofessionnelles détaillées, qui semblent renvoyer aux risques spécifiques de chaque profession. Plus encore, elle met en évidence un lien entre le risque de décès et les caractéristiques d’emploi comme la taille de l’entreprise, le fait d’être ou non à temps complet et le secteur d’activité.

Insee Références
Paru le : 01/11/2008