Femmes et hommes - Regards sur la paritéÉdition 2012

Insee Références
Paru le : 08/03/2012
Consulter

Activité, emploi, salaires et retraites : la convergence des situations entre hommes et femmes s'opère, mais parfois bien lentement

Valérie Albouy, Zohor Djider et Alice Mainguené

L'emploi féminin a augmenté d'un quart ces vingt dernières années, alors que celui des hommes est quasiment resté constant. Cette montée en puissance des femmes sur le marché du travail a été plus marquée en haut et en bas de l'échelle des postes. Les femmes, de plus en plus qualifiées, représentent aujourd'hui 39 % des cadres contre 30 % il y a vingt ans. Parallèlement, la structure de l'emploi non qualifié, qui regroupe un salarié sur cinq, a changé : de plus en plus tertiaire, cet emploi est également plus féminin qu'il y a vingt ans. Il est occupé à 62 % par des femmes aujourd'hui, contre 56 % en 1990. Les femmes restent par ailleurs surexposées au chômage, mais l'écart de situation avec les hommes diminue. Elles restent également trois fois plus souvent en sous-emploi que les hommes, sans que l'écart ne se réduise vraiment. Le marché du travail reste très clivé selon le sexe : peu de métiers approchent la parité et la mixité a progressé lentement depuis vingt ans, surtout dans les métiers les moins qualifiés. En matière de revenu salarial, l'écart entre hommes et femmes s'est quelque peu réduit, en passant de 29 % en 1991 à 25 % en 2009. Enfin, avec l'augmentation des durées cotisées par les femmes au fil des générations, les écarts de retraite se sont amenuisés. Cependant, les femmes devraient continuer à moyen terme de partir en retraite avec des pensions inférieures en moyenne à celles des hommes, du fait de la persistance des écarts de salaires.

Insee Références
Paru le : 08/03/2012