Saison d'été 2015 - Une bonne saison pour les hôtels

Vincent Delage, Philippe Winnicki, Insee

Durant l’été 2015, la fréquentation des hôtels de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur est repartie à la hausse. Les touristes étrangers sont revenus et la clientèle française s’est maintenue. Tous les départements de la région ont profité de cette hausse, à l’exception des Hautes-Alpes. Cet afflux de touristes a concerné les hôtels étoilés et l’espace littoral.

Insee Flash Provence-Alpes-Côte d'Azur
No 18
Paru le : 17/12/2015

Cette année, la fréquentation des hôtels durant la saison estivale (de mai à septembre) a été bien meilleure que l’année dernière en Provence-Alpes-Côte d’Azur comme au niveau national. Avec 13,4 millions de nuitées réalisées pendant cette période, Paca enregistre une augmentation de 2,8 % par rapport à 2014 (figure 1). Cette hausse de 370 000 nuitées sur un an ne permet pas cependant de revenir à une fréquentation aussi élevée qu’en 2013 (13,5 millions).

Figure 1 – La fréquentation hôtelière repart à la hausse

en % par rapport à l'été précédent
La fréquentation hôtelière repart à la hausse
Paca France métropolitaine
2012 0,5 -0,7
2013 0,2 0,7
2014 -3,9 -2,1
2015 2,8 3
  • Sources : Insee ; CRT et CDT, Enquêtes de fréquentation hôtelière, données rétropolées de 2010 à 2013

Figure 1 – La fréquentation hôtelière repart à la hausseÉvolution de la fréquentation des hôtels selon les saisons d'été

En France métropolitaine, le nombre de nuitées a également rebondi, après la chute de 2014 (+ 3,0 % soit 3 millions de nuitées en plus, après – 2,1 %), pour atteindre 105,9 millions de nuitées, soit le niveau le plus élevé depuis 5 ans. Cette hausse concerne la plupart des régions touristiques. Rhône-Alpes, la Corse et les Pays de la Loire enregistrent les plus fortes croissances (respectivement + 6,5 %, + 6,2 % et + 5,8 %). La Bretagne (+ 5,1 %) et l'Aquitaine (+ 4,9 %) progressent également fortement. L’Île-de-France (+ 2,7 %) enregistre la même hausse que Paca, tandis que celle de Languedoc-Roussillon est plus modérée (+ 1,7 %). La fréquentation hôtelière de Midi-Pyrénées est quant à elle stable.

La clientèle étrangère moteur principal

Au niveau national, la progression du nombre de nuitées hôtelières provient autant de la clientèle française (+ 2,7 %) qu’étrangère (+ 3,6 %). En Paca, la clientèle en provenance des régions françaises est restée au même niveau qu’en 2014, avec 7,2 millions de nuitées. L’augmentation de la fréquentation hôtelière de la région s’explique uniquement par les nuitées des touristes étrangers : elles ont progressé de + 6,0 %, soit 355 000 supplémentaires, pour atteindre 6,2 millions de nuitées et dépasser ainsi le record de 2013.

Après deux années de baisse, la clientèle en provenance de la zone euro est de retour cette année (+ 5,8 %). Cela concerne notamment les pays frontaliers : Allemagne (+ 6,4 %), Italie (+ 6,6 %) et Espagne (+ 7,1 %).

Le nombre de touristes issus des autres pays européens progresse également (+ 3,8 %). Les Britanniques, touristes les plus présents dans notre région, enregistrent 40 000 nuitées de plus que l’an dernier (+ 5 %). La fréquentation des touristes turcs a presque doublé, passant de 24 000 nuitées à 45 000 en un an.

La clientèle lointaine a fortement augmenté cette année (+ 8,4 %), portée par un retour des touristes américains (+ 14,8 % après – 7 % en 2014) et par une très forte hausse de la clientèle chinoise (+ 61,7 %). À l’inverse, les touristes en provenance de Russie et du Japon ont continué à venir moins nombreux (respectivement – 22,9 % et – 20,4 %).

Quatre départements sur six en augmentation

Après une saison 2014 difficile, la fréquentation hôtelière est en hausse dans la majorité des départements de la région. Les Alpes-Maritimes (+ 4,3 %) et le Var (+ 4,8 %) enregistrent les plus fortes hausses (figure 2). Portées par le fort retour de la clientèle étrangère (+ 21,4 % après deux années de baisse), les nuitées dans les Alpes-de-Haute-Provence sont également en augmentation (+ 2,3 %). Pour les Bouches-du-Rhône, la hausse plus modérée (+ 1,3 %) ne permet pas de retrouver le niveau de fréquentation de 2013. Le Vaucluse se maintient au niveau de l’an dernier. Malgré une clientèle étrangère plus présente (+ 11,2 %), les Hautes-Alpes est le seul département en baisse (– 6,1 %).

Figure_2 – La fréquentation des hôtels en hausse dans 4 départements

  • Évolution du nombre de nuitées dans les hôtels entre les saisons d'été 2014 et 2015 par département de Provence-Alpes-Côte d'Azur (en %)
  • Sources : Insee ; CRT et CDT, Enquêtes de fréquentation hôtelière

Les hôtels étoilés profitent de la hausse

L’augmentation du nombre de nuitées en 2015 concerne toutes les catégories d’hôtels classés. Ce sont les établissements haut de gamme qui sont toutefois les principaux bénéficiaires : la fréquentation des hôtels 4 et 5 étoiles a augmenté de 9,7 % par rapport à 2014. Celle des hôtels 3 étoiles, bien que mesurée, est également en hausse (+ 2,4 %) (figure 3). Soutenue par la forte augmentation de la clientèle étrangère, les nuitées dans les hôtels 1 et 2 étoiles ont augmenté de 6,8 %. Seuls les hôtels non classés enregistrent cette saison une chute de leur fréquentation (– 22,1 %).

Figure 3 – Les hôtels haut de gamme et ceux du littoral sont plus attractifs - Fréquentation hôtelière en Paca - saison d'été 2015

Les hôtels haut de gamme et ceux du littoral sont plus attractifs - Fréquentation hôtelière en Paca - saison d'été 2015
Fréquentation Séjours Part des nuités des touristes étrangers en %
Nuitées 2015 en milliers Évolution 2015/2014 en % Évolution 2015/2014 en %
Ensemble 13 359 2,8 2,8 46,3
Selon l'espace touristique
Littoral 8 506 4,6 6,3 50,5
Alpes-Maritimes 4 704 4,8 nd 63,6
Bouches-du-Rhône 1 764 5,1 nd 30,9
Var 2 037 3,4 nd 37,3
Urbain 3 504 0,6 -1,5 40,8
Rural 975 0,5 3,0 37,3
Montagne 375 -9,2 -17,0 25,1
Selon la catégorie
1 étoile 552 9,7 7,6 33,4
2 étoiles 3 019 6,2 4,7 34,3
3 étoiles 4 536 2,4 4,8 47,5
4 étoiles 2 994 9,0 7,4 55,2
5 étoiles 1 082 11,6 21,3 68,6
Non classés 1 176 -22,1 -24,3 35,4
  • Note : l’enquête de fréquentation dans l'hôtellerie concerne les hôtels homologués Atout France (1 à 5 étoiles) et, depuis janvier 2014, tous les hôtels de cinq chambres ou plus, classés ou non.
  • Sources : Insee, CRT et CDT - Enquêtes de fréquentation hôtelière

Le littoral préféré à la montagne

Les espaces touristiques ne profitent pas tous de la hausse de fréquentation, bien que la clientèle étrangère soit venue plus nombreuse dans chacun d’entre eux.

Ainsi, c’est dans l’espace littoral que la progression est la plus marquée (+ 4,6 %). C’est le seul espace touristique dans lequel la clientèle française a augmenté (+ 2,4 %). Les trois départements de la région dotés d’un espace littoral, Bouches-du-Rhône, Alpes-Maritimes et Var, profitent de cette augmentation (respectivement + 5,1 %, + 4,8 % et + 3,4 %).

Les hôtels de l’espace urbain non littoral et du rural enregistrent une hausse timide de fréquentation (respectivement + 0,6 % et + 0,5 %), portée exclusivement par un afflux des touristes étrangers qui compense une clientèle française moins nombreuse cet été. La fréquentation des hôtels de l’espace urbain non littoral a fortement augmenté dans les départements alpins (plus de 10 % pour les Alpes-de-Haute-Provence et pour les Hautes-Alpes) et dans le Var (+ 15,7 %). La clientèle des villes du Vaucluse et des Alpes-Maritimes se sont maintenues (respectivement + 0,7 % et + 0,2 %). Seul l’espace urbain des Bouches-du-Rhône voit sa fréquentation hôtelière diminuer cette année (– 3,3 % ). Au sein de l’espace rural, seul celui du Vaucluse est en baisse.

Enfin, cette année encore, la baisse de fréquentation est importante dans les hôtels de l’espace montagne (– 9,2 %). Les touristes français ont délaissé cet espace touristique (– 13,3 %). Cette chute du nombre des nuitées françaises n’a pas été compensée par l’augmentation de la clientèle étrangère (+ 5,5 %). La baisse concerne principalement les hôtels de montagne des Hautes-Alpes (– 13,3 %), qui maintiennent leur clientèle étrangère (+ 0,1 %) mais perdent beaucoup de leur clientèle française (– 16,7 %). Dans les Alpes-Maritimes, la fréquentation est aussi en baisse (– 2,3 %). Elle est stable dans les Alpes-de-Haute-Provence. Seul l'espace montagne du Vaucluse a connu une légère hausse (+ 0,4 %).

Pour en savoir plus

« Saison été 2015 - L'hôtellerie de plein air sans ressort », Insee Flash Paca n° 19, décembre 2015

« Bilan économique 2014 en Provence-Alpes-Côte d'Azur », Insee Conjoncture Paca n° 5, mai 2015