Économie et Statistique n° 478-479-480Dispositifs sociaux et fiscaux en faveur des familles - Lien entre diplôme et insertion professionnelle - Dossier : Emploi du temps

Economie et Statistique
Paru le : 29/10/2015
Consulter

Le temps consacré aux enfants : les enseignantes et enseignants se distinguent-ils des autres diplômés de l'enseignement supérieur ?

Muriel Letrait et Fanny Salane

Les enfants d'enseignants sont généralement les mieux situés dans la course scolaire, y compris lorsqu'ils sont comparés aux enfants de cadres. Une des explications à cet effet « parent enseignant » est l'organisation temporelle spécifique de cette profession, et la synchronisation des temps familiaux qu'elle permet. Cet article, à partir de l'exploitation de l'enquête Emploi du Temps 2010 et du module spécifique « Enseignants », analyse le temps parental et sa répartition sexuée chez les enseignants et les diplômés non enseignants. Trois temps ont été étudiés : le temps total consacré aux enfants, le temps consacré uniquement aux jeux et à l'instruction, et le temps consacré uniquement aux activités de soins et d'accompagnement. En comparant ces types de temps, la recherche met en évidence que les logiques de genre, de compétence et de disponibilité se combinent. En effet, les enseignants sont plus souvent et plus longtemps présents à leur domicile que les autres diplômés du supérieur, et consacrent globalement plus de temps à leurs enfants que ces derniers. Si on compare les hommes entre eux, et les femmes entre elles, le fait d'être enseignant entraîne une augmentation du temps consacré aux enfants les jours travaillés. Pour les femmes, ceci est vrai quel que soit le type de temps étudié. Pour les hommes, ceci est constaté uniquement pour le temps voué aux jeux et à l'instruction. Ces différences entre enseignants et autres diplômés du supérieur ne sont pas compensées les jours de repos. La profession d'enseignant n'apparaît cependant pas remettre en cause l'inégale répartition sexuée des tâches liées aux enfants. Les hommes enseignants sont plus disponibles et participent plus aux activités de jeux et d'instruction les jours de travail que les femmes diplômés non-enseignantes, mais les femmes, enseignantes ou non, sont toujours celles qui consacrent le plus de temps aux activités de soins et d'accompagnement, quel que soit le type de jour étudié.

Economie et Statistique
No 478-479-480
Paru le : 29/10/2015