Dynamiques démographiques sur le bassin de vie nancéien et prospective 2006 – 2031

Pierre-Yves BERRARD, Christian CALZADA

L’évolution démographique du Grand Nancy et celle des territoires environnants sont interdépendantes. Ainsi, entre 1999 et 2006, si la démographie du Grand Nancy est stable, son bassin de vie et le reste du SCoT Sud Meurthe-et-Moselle gagnent des habitants. Entre 2006 et 2031, cette tendance conduirait à dénombrer 37 000 départs de plus que d’arrivées, dont les deux tiers seraient le fait d’actifs. Le solde naturel (31 000) ne suffirait plus à compenser le solde migratoire négatif, ce qui entraînerait une baisse de population. Entre 2006 et 2021, le nombre de ménages du Grand Nancy devrait augmenter de 5% à 6%, malgré une diminution du nombre d’habitants de près de 2%. La taille moyenne des ménages passerait ainsi sous la barre de deux personnes, quel que soit le scénario envisagé. Ces tendances ne seront pas sans conséquences sur les besoins en logement de la population du Grand Nancy, à la fois en termes quantitatifs et qualitatifs, pour créer des parcours résidentiels au sein même de l’agglomération.

Economie Lorraine
No 219
Paru le : 26/05/2010