En Limousin, un étudiant sur cinq travaille

Damien Noury

Plus de 4 600 étudiants cumulent emploi et études en Limousin, soit un sur cinq. Les étudiants limousins sont moins inscrits dans la vie active que les étudiants français, et ne travaillent pas non plus dans les mêmes secteurs. Beaucoup exercent le métier de surveillant ou aide-éducateur scolaire, ou une activité très liée à leurs études (internat en médecine ou pharmacie, contrat d'apprentissage, agent administratif...). Ils sont moins présents, en revanche, dans les emplois d'appoint de vendeurs, caissiers ou serveurs. Plus âgés que les autres, les étudiants qui travaillent vivent moins chez leurs parents et plus souvent en couple.

Publication électronique
No 20
Paru le : 30/04/2010

Le Limousin compte 22 900 étudiants en 2006. Parmi eux, un sur cinq déclare cumuler emploi et études, contre un sur quatre au niveau national. Moins présents dans l'emploi local, les étudiants limousins sont aussi moins nombreux dans la population totale, avec 3,1 étudiants pour 100 habitants contre 3,6 en moyenne nationale. Ils représentent 1,6 % des actifs en emploi dans la région, contre 2,2 % en France. Qu'ils travaillent ou non, près de sept étudiants sur dix vivent dans l'aire urbaine de Limoges, un sur dix dans celle de Brive. La nécessité de mener de front études et emploi touche autant les filles que les garçons.

Figure 1 – La part des étudiants qui traviallent croît avec l’âge

  • Source : Recensement de la population 2006

L'exercice d'une activité professionnelle augmente avec l'âge. À 19 ans, moins d'un étudiant sur dix travaille ; après 25 ans, c'est plus d'un sur deux. Les étudiants occupant un emploi sont donc un peu plus âgés que ceux qui se consacrent exclusivement à leurs études : ils ont en moyenne deux ans de plus.

Figure 2 – Un quart des étudiants en emploi habitent chez leurs parents

Nombre, %
Un quart des étudiants en emploi habitent chez leurs parents
Étudiants de 16-29 ans Ensemble des 16-29 ans
Ayant un emploi Sans emploi Ensemble Ayant un emploi Sans emploi
Nombre 4 622 18 272 22 894 52 342 36 353
Âge médian (ans) 22 20 21 25 18
Mode de cohabitation
Chez ses parents 25 35 33 25 51
Seul 35 37 37 21 17
Dont logement d'une seule pièce 43 66 62 17 30
HLM 7 6 6 13 8
En couple 22 7 10 43 13
En colocation 10 12 11 6 8
En foyer étudiant 6 8 8 2 7
Autres 2 1 1 3 4
Total 100 100 100 100 100
  • Mode de cohabitation des étudiants et des jeunes en Limousin en 2006
  • Source : INSEE, Recensement de la population 2006, exploitation complémentaire (au lieu de résidence)

Les étudiants qui travaillent vivent moins souvent que les autres au domicile de leurs parents, et plus fréquemment en couple. Ceux qui vivent seuls sont presque aussi nombreux que les jeunes qui se consacrent exclusivement à leurs études. En revanche, leur situation leur permet d'accéder à des logements plus grands : seuls 43 % d'entre eux occupent un logement d'une seule pièce contre 66 % des étudiants qui ne travaillent pas.

Étudiants en emploi : des réalités très diverses

Les situations des étudiants qui travaillent sont très hétérogènes. Certains sont rémunérés pendant leurs études, ils occupent ainsi ce que l'on qualifie d'emplois pré-insérés : il s'agit principalement des internes en médecine, odontologie et pharmacie. D'autres travaillent pour financer leurs études ou plus simplement pour se faire de l'argent de poche. Enfin, il peut s'agir de jeunes actifs qui poursuivent des études parallèlement à leur emploi, ou bien encore de salariés qui, au cours de leur parcours professionnel, peuvent être amenés à s'inscrire dans un établissement d'enseignement pour accéder à diverses formations.

Des conditions de travail variables selon le diplôme

Les jeunes qui travaillent tout en poursuivant leurs études le font pour 36 % d'entre eux dans le cadre d'un contrat à durée limitée et 28 % dans le cadre d'un contrat sans limite de durée.

Figure 3 – Étudiants limousins en emploi en 2006- Répartition par condition d’emploi selon le dernier diplôme obtenu

  • Source : Recensement de la population 2006

Avant 18 ans, les jeunes étudiants entrent dans la vie active quasi exclusivement par le biais des contrats d'apprentissage. De même, parmi les étudiants actifs, 35 % des diplômés d'un baccalauréat professionnel occupent ce type de contrat, en lien étroit avec la formation suivie. Les bacheliers de série générale ou les titulaires d'un brevet supérieur, plus jeunes, sont avant tout employés en contrat à durée limitée, alors que les étudiants diplômés du premier cycle de l'enseignement supérieur sont le plus souvent en contrat à durée indéterminée.

Les diplômés de second ou de troisième cycle universitaire sont particulièrement nombreux, en Limousin, à cumuler études et emploi : ils occupent, pour la plupart, des emplois pré-insérés ou en lien direct avec leur formation, comme les internes en médecine par exemple. La moitié d'entre eux sont en contrat à durée limitée, un quart sont en contrat sans limite de durée. Ils sont aussi les plus nombreux à bénéficier d'un stage rémunéré en entreprise.

Deux étudiants sur cinq travaillent dans l'éducation ou la santé

Certaines activités mobilisent davantage les étudiants, et le marché de l'emploi étudiant dans la région est tributaire des spécificités sectorielles locales. Alors qu'au niveau national, le commerce, l'immobilier, la location et les services aux entreprises, et l'éducation regroupent la moitié des emplois - le commerce arrivant en tête avec 18 % des emplois étudiants - dans la région, les secteurs de l'éducation et de la santé dominent et mobilisent chacun un étudiant qui travaille sur cinq.

Education, médical et paramédical, administration : des métiers fréquents chez les étudiants limousins

Figure 4 – Répartition des étudiants en emploi selon 19 principales professions

  • Source : Recensement de la population 2006

Dans le secteur de l'éducation, nombreux sont ceux qui profitent de la flexibilité offerte par la profession de surveillant ou aide-éducateur scolaire. En effet, c'est la profession qui rassemble le plus d'étudiants en Limousin : ils sont 500 à déclarer exercer ce métier en 2006. Ils occupent ainsi 35 % des emplois de cette profession qui leur permet de bénéficier d'un emploi du temps compatible avec leurs études. Dans le secteur de la santé, les internes en médecine, en odontologie et en pharmacie constituent la seconde profession la plus fréquente des étudiants limousins. Cette situation, au même titre que celle des infirmiers, enseignants ou gendarmes, correspond à des emplois pré-insérés. La présence d'une importante école de Gendarmerie à Tulle, qui regroupe 70 % des étudiants gendarmes de la région, explique que l'on retrouve cette profession parmi les métiers surreprésentés chez les étudiants limousins.

Si les emplois de surveillants et d'internes sont particulièrement fréquents en Limousin, il n'en est pas de même pour les différents métiers du commerce, qui n'emploie qu'un étudiant sur dix. Les postes de vendeurs, caissiers et serveurs correspondent davantage à des emplois d'appoint. Même s'ils arrivent dans le peloton de tête des emplois étudiants, ils demeurent moins représentés en Limousin qu'au niveau national. Ces emplois sont nettement plus souvent à temps partiel que la moyenne. Ainsi, près de 95 % des étudiants caissiers sont à temps partiel. De même, plus des trois quarts des étudiants qui sont serveurs ou vendeurs travaillent à mi-temps. Au total, ce sont 44 % des emplois étudiants qui sont à temps partiel.

Définitions

Un étudiant est un jeune de 16 à 29 ans, inscrit dans un établissement d'enseignement et titulaire d'un baccalauréat ou d'un diplôme équivalent ou supérieur. Cette définition recouvre des situations très différentes entre le jeune « étudiant post-bac », les doctorants salariés dans un laboratoire de recherche ou encore de jeunes actifs qui poursuivent des études parallèlement à leur emploi.

Cette étude porte sur les étudiants dont la résidence principale est en Limousin. Les données sont issues du recensement de la population de 2006. Les jeunes majeurs logés dans une structure collective (cité universitaire, internat...) sont domiciliés sur leur lieu d'études et non chez leurs parents. Les étudiants mineurs, peu nombreux, sont comptés chez leurs parents.

Emploi (Recensement de la Population)