Immigrés : le diplôme, une moindre sécurité face au chômage ?

Pierre Chaillot et Danièle Lavenseau

La forte hétérogénéité du niveau scolaire des immigrés présents en Nord-Pas-de-Calais est en grande partie liée à l'origine géographique. Les immigrés originaires des pays du Maghreb et de Turquie sont plus souvent sans diplôme que ceux venus d'Europe, exception faite du Portugal. Les immigrés belges et allemands apparaissent comme les plus diplômés. Même si le chômage est plus élevé pour la population immigrée prise dans son ensemble, quel que soit le niveau de diplôme, des disparités existent selon le pays d'origine. Les hauts diplômes n'empêchent pas les inégalités. Ainsi, parmi les immigrés titulaires d'un diplôme de l'enseignement supérieur, il n'est pas rare de trouver davantage d'ouvriers et d'employés.