Enquêtes annuelles de recensement de 2004 à 2006 : zoom sur les ménages et leurs logements

Insee

Le nombre de ménages progresse plus rapidement que la population, cela se traduit par une réduction continue de leur taille moyenne (2,5 personnes contre 3,1 trente ans auparavant). L'évolution des modes de vie se manifeste par une part croissante de personnes vivant seules, de couples sans enfant et, dans une moindre mesure, de familles monoparentales. Alors que la taille des ménages diminue, celle des logements augmente, du moins si l'on fait exception du nombre croissant de studios souvent destinés à une population étudiante. La maison est le mode d'habitat de loin le plus prisé dans la région. Par contre, la part des propriétaires diminue quelque peu même si leur nombre est plus important qu'avant.