France, portrait socialÉdition 2013

France, portrait social est l'ouvrage de référence pour tous ceux qui souhaitent mieux connaître la société française.

Insee Références
Paru le : 14/11/2013
Consulter
Sommaire

Avez-vous eu des enfants ? Si oui, combien ?

Luc Masson

De plus en plus d'hommes n'ont pas d'enfant. En 2011, c'est le cas de 21 % des hommes nés entre 1961 et 1965. Cette hausse résulte en partie de l'augmentation de la proportion d'hommes n'ayant jamais vécu en couple, mais pas seulement : la hausse de l'infécondité concerne aussi les hommes qui ont vécu en couple (12 % d'entre eux n'ont pas d'enfant en 2011). La proportion de femmes sans enfant, mesurée en fin de vie féconde, n'augmente que pour les dernières générations observées (13,5 % des femmes nées entre 1961 et 1965 n'ont pas eu d'enfant). Cette hausse récente de l'infécondité s'accompagne chez les femmes d'une baisse de la part des familles nombreuses, notamment chez les immigrées. Les femmes nées entre 1961 et 1965 ont eu en moyenne 1,99 enfant ; c'est nettement moins que les générations plus anciennes (2,48 pour les femmes nées entre 1931 et 1935). Pour les femmes, les disparités de fécondité par niveau de diplôme et par catégorie sociale ont beaucoup diminué au cours des trente dernières années. Elles n'ont toutefois pas disparu : les femmes cadres nées entre 1961 et 1965 restent plus souvent sans enfant et, lorsqu'elles ont des enfants, elles en ont moins. Les femmes sans diplôme ont eu en moyenne beaucoup plus d'enfants que les femmes diplômées. La convergence du nombre d'enfants selon la catégorie sociale se retrouve aussi pour les hommes qui ont eu des enfants, de manière même plus nette que pour les femmes. En revanche, les écarts en matière d'infécondité ne se sont pas réduits chez les hommes. En particulier, la hausse récente de l'infécondité est très marquée chez les employés, les ouvriers et les cadres.

Insee Références
Paru le : 14/11/2013