Le taux de chômage reste stable au premier trimestre 2015

Caroline Geindre

Au premier trimestre 2015, le taux de chômage est stable en Limousin et s’établit à 9,2 % de la population active. Le chômage se maintient en Haute-Vienne et en Corrèze. Il se replie légèrement en Creuse. En France métropolitaine, le taux de chômage diminue pour atteindre 10,0 %.

Au premier trimestre 2015, le taux de chômage (au sens du BIT) en Limousin se maintient à 9,2 % de la population active pour le troisième trimestre consécutif. La tendance nationale est à la baisse (– 0,1 point), après deux trimestres de hausse. Ainsi, le taux de chômage en France métropolitaine s’établit fin mars 2015 à 10,0 %.

Sur un an, le taux de chômage en Limousin augmente de 0,3 point, la hausse étant plus modérée au niveau national (+ 0,2 point).

Au premier trimestre 2015, le taux de chômage diminue dans quatorze régions françaises et reste stable dans sept d’entres elles. Seule la Corse fait exception et affiche une progression soutenue (+ 0,2 point). À l'opposé, le taux de chômage diminue de 0,2 point en Franche-Comté, en Lorraine, en Haute-Normandie et en Languedoc-Roussillon. Un tiers des régions, situées sur la façade atlantique et sur l’axe Bordeaux-Lyon, se stabilise.

Figure 1 – Le chômage diminue ou se stabilise dans la quasi-totalité des départements

Le chômage diminue ou se stabilise dans la quasi-totalité des départements
Évolution entre le T4 2014 et le T1 2015
Corse-du-Sud 0,1
Haute-Corse 0,1
Isère 0,1
Lozère 0,1
Tarn-et-Garonne 0,1
Vendée 0,1
Allier 0,0
Alpes-de-Haute-Provence 0,0
Hautes-Alpes 0,0
Alpes-Maritimes 0,0
Aube 0,0
Aveyron 0,0
Cantal 0,0
Corrèze 0,0
Gers 0,0
Gironde 0,0
Jura 0,0
Landes 0,0
Loire 0,0
Lot-et-Garonne 0,0
Maine-et-Loire 0,0
Nièvre 0,0
Puy-de-Dôme 0,0
Pyrénées-Atlantiques 0,0
Pyrénées-Orientales 0,0
Saône-et-Loire 0,0
Haute-Savoie 0,0
Deux-Sèvres 0,0
Vienne 0,0
Haute-Vienne 0,0
Ain -0,1
Ardèche -0,1
Ardennes -0,1
Aude -0,1
Bouches-du-Rhône -0,1
Calvados -0,1
Charente -0,1
Charente-Maritime -0,1
Cher -0,1
Côte-d'Or -0,1
Côtes-d'Armor -0,1
Creuse -0,1
Dordogne -0,1
Drôme -0,1
Eure-et-Loir -0,1
Finistère -0,1
Gard -0,1
Haute-Garonne -0,1
Ille-et-Vilaine -0,1
Loire-Atlantique -0,1
Loiret -0,1
Lot -0,1
Manche -0,1
Marne -0,1
Haute-Marne -0,1
Mayenne -0,1
Meurthe-et-Moselle -0,1
Meuse -0,1
Morbihan -0,1
Orne -0,1
Pas-de-Calais -0,1
Hautes-Pyrénées -0,1
Bas-Rhin -0,1
Haut-Rhin -0,1
Rhône -0,1
Sarthe -0,1
Savoie -0,1
Seine-Maritime -0,1
Somme -0,1
Tarn -0,1
Var -0,1
Vaucluse -0,1
Vosges -0,1
Essonne -0,1
Hauts-de-Seine -0,1
Seine-Saint-Denis -0,1
Val-d'Oise -0,1
Aisne -0,2
Ariège -0,2
Doubs -0,2
Hérault -0,2
Indre -0,2
Indre-et-Loire -0,2
Loir-et-Cher -0,2
Haute-Loire -0,2
Moselle -0,2
Nord -0,2
Oise -0,2
Haute-Saône -0,2
Paris -0,2
Seine-et-Marne -0,2
Yvelines -0,2
Yonne -0,2
Val-de-Marne -0,2
Eure -0,3
Territoire de Belfort -0,3
  • Évolution trimestrielle du taux de chômage par département entre le quatrième trimestre 2014 et le premier trimestre 2015
  • Données provisoires corrigées des variations saisonnières
  • Source : Insee, taux de chômage localisé

Figure 1 – Le chômage diminue ou se stabilise dans la quasi-totalité des départements

Sur un an, le taux de chômage augmente dans la quasi-totalité des régions de métropole. Les hausses les plus importantes concernent la Corse (+ 0,9 point) et dans une moindre mesure Poitou-Charentes, Pays de la Loire et Champagne-Ardenne (+ 0,4 point). Seules quatre régions affichent un taux de chômage stable en rythme annuel : la Picardie, le Nord-Pas-de-Calais, la Lorraine et la Haute-Normandie.

Au final, au premier trimestre 2015, Languedoc-Roussillon et Nord-Pas-de-Calais affichent de nouveau les plus forts taux de chômage régionaux de métropole (respectivement 14,2 % et 12,9 %). Les deux régions les moins impactées sont l’Île-de-France et la Bretagne, avec 8,8 % de leur population active à la recherche d’un emploi, suivies de près par Rhône-Alpes et Auvergne (8,9 %).

Figure 2 – Les plus forts taux de chômage dans le nord et sur le pourtour méditerranéen

Les plus forts taux de chômage dans le nord et sur le pourtour méditerranéen
Département Taux de chômage au T1 2015
Ain 7,3
Aisne 13,9
Allier 10,7
Alpes-de-Haute-Provence 12,1
Hautes-Alpes 9,4
Alpes-Maritimes 10,8
Ardèche 10,7
Ardennes 12,4
Ariège 12,4
Aube 12,5
Aude 14,1
Aveyron 7,3
Bouches-du-Rhône 12,0
Calvados 9,8
Cantal 6,4
Charente 10,3
Charente-Maritime 10,9
Cher 10,3
Corrèze 8,1
Côte-d'Or 8,5
Côtes-d'Armor 9,1
Creuse 9,7
Dordogne 10,9
Doubs 9,5
Drôme 11,1
Eure 10,4
Eure-et-Loir 9,6
Finistère 9,1
Corse-du-Sud 9,8
Haute-Corse 11,9
Gard 14,2
Haute-Garonne 10,5
Gers 8,3
Gironde 10,2
Hérault 14,4
Ille-et-Vilaine 8,1
Indre 9,3
Indre-et-Loire 9,1
Isère 8,5
Jura 7,7
Landes 9,8
Loir-et-Cher 8,9
Loire 10,1
Haute-Loire 8,3
Loire-Atlantique 8,8
Loiret 10,0
Lot 9,4
Lot-et-Garonne 10,3
Lozère 6,3
Maine-et-Loire 9,6
Manche 8,4
Marne 10,0
Haute-Marne 9,7
Mayenne 6,9
Meurthe-et-Moselle 10,0
Meuse 10,2
Morbihan 9,5
Moselle 10,5
Nièvre 9,4
Nord 12,8
Oise 10,0
Orne 9,3
Pas-de-Calais 13,0
Puy-de-Dôme 8,8
Pyrénées-Atlantiques 8,8
Hautes-Pyrénées 11,4
Pyrénées-Orientales 15,5
Bas-Rhin 8,8
Haut-Rhin 9,9
Rhône 9,3
Haute-Saône 10,1
Saône-et-Loire 9,3
Sarthe 10,0
Savoie 7,9
Haute-Savoie 7,5
Paris 8,2
Seine-Maritime 11,1
Seine-et-Marne 8,1
Yvelines 7,2
Deux-Sèvres 7,9
Somme 11,7
Tarn 11,1
Tarn-et-Garonne 11,7
Var 11,4
Vaucluse 12,8
Vendée 8,7
Vienne 8,5
Haute-Vienne 9,8
Vosges 11,9
Yonne 9,8
Territoire de Belfort 11,6
Essonne 7,6
Hauts-de-Seine 7,8
Seine-Saint-Denis 13,1
Val-de-Marne 8,8
Val-d'Oise 10,1
  • Taux de chômage par département au troisième trimestre 2014 (données provisoires corrigées des variations saisonnières)
  • Source : Insee, taux de chômage localisé

Figure 2 – Les plus forts taux de chômage dans le nord et sur le pourtour méditerranéen

Le taux de chômage est stable ou diminue dans les trois départements limousins. Le taux de chômage creusois se replie légèrement de 0,1 point, et revient au niveau de fin septembre 2014. En Haute-Vienne, il se maintient après deux trimestres de hausse, mais affiche le niveau le plus élevé de la région. En Corrèze, le taux de chômage reste stable pour le troisième trimestre consécutif. Le taux de chômage corrézien demeure le plus bas de la région et s’établit à 8,1 %. Il est néanmoins supèrieur de prés de deux points au taux départemental le plus bas détenu par la Lozère. Avec respectivement 9,7 % et 9,8 % de la population active à la recherche d’un emploi, la Creuse et la Haute-Vienne conservent un taux de chômage inférieur au taux de chômage national.

Figure 3 – En Limousin, le taux de chômage s'établit à 9,2 % au premier trimestre 2015

Unité : %
En Limousin, le taux de chômage s'établit à 9,2 % au premier trimestre 2015
Corrèze Creuse Haute-Vienne Limousin France métropolitaine
T1 2015 (*) 8,1 9,7 9,8 9,2 10,0
T4 2014 8,1 9,8 9,8 9,2 10,1
T3 2014 8,1 9,7 9,7 9,2 10,0
T2 2014 7,9 9,4 9,4 8,9 9,7
T1 2014 7,9 9,6 9,4 8,9 9,8
T4 2013 7,8 9,6 9,3 8,8 9,7
T3 2013 8,1 10,0 9,7 9,2 9,9
T2 2013 8,3 10,0 9,7 9,3 10,0
  • Taux de chômage trimestriel (données corrigées des variations saisonnières)
  • (*) données provisoires
  • Source : Insee, taux de chômage localisé

Figure 4 – Le taux de chômage limousin stable depuis fin septembre 2014

Le taux de chômage limousin stable depuis fin septembre 2014
Corrèze Creuse Haute-Vienne Limousin France métropolitaine
2009 T1 6,2 7,6 7,5 7,1 8,2
2009 T2 6,7 7,9 8,1 7,6 8,8
2009 T3 6,6 8 8,4 7,7 8,8
2009 T4 6,7 8,3 8,7 8 9,2
2010 T1 6,5 8,3 8,5 7,8 9
2010 T2 6,3 8,4 8,4 7,7 8,9
2010 T3 6,4 8,5 8,4 7,8 8,8
2010 T4 6,4 8,8 8,5 7,8 8,8
2011 T1 6,5 8,9 8,6 7,9 8,7
2011 T2 6,5 9 8,5 7,9 8,7
2011 T3 6,7 9,1 8,6 8,1 8,8
2011 T4 7 9,1 8,9 8,3 9
2012 T1 7,1 9,2 9 8,4 9,1
2012 T2 7,4 9,4 9,2 8,6 9,3
2012 T3 7,6 9,5 9,2 8,7 9,4
2012 T4 8,1 9,8 9,4 9 9,7
2013 T1 8,3 10 9,7 9,3 10
2013 T2 8,3 10 9,7 9,3 10
2013 T3 8,1 10 9,7 9,2 9,9
2013 T4 7,8 9,6 9,3 8,8 9,7
2014 T1 7,9 9,6 9,4 8,9 9,8
2014 T2 7,9 9,4 9,4 8,9 9,7
2014 T3 8,1 9,7 9,7 9,2 10
2014 T4 8,1 9,8 9,8 9,2 10,1
2015 T1 (*) 8,1 9,7 9,8 9,2 10
  • Taux de chômage trimestriel, en % (données corrigées des variations saisonnières)
  • (*) données provisoires
  • Source : Insee, taux de chômage localisé

Figure 4 – Le taux de chômage limousin stable depuis fin septembre 2014

Pour en savoir plus

« Un début d’année morose en Limousin », Insee Conjoncture Limousin n°6, juillet 2015

« Pas d'amélioration pour l'emploi limousin au premier trimestre 2015 », Insee Flash Limousin n°12, juillet 2015