Forte progression du nombre de logements

Eliane Pedinielli, Antonin Bretel

En Corse, le parc de logements a fortement augmenté depuis 1999. Cet accroissement concerne aussi bien les résidences principales, en parallèle à la croissance démographique très soutenue, que les résidences secondaires. De plus, ce parc évolue suite à une poussée du logement collectif qui rattrape presque le logement individuel. Enfin, les insulaires sont moins souvent propriétaires de leur logement que dans les autres régions françaises.

45 000 logements de plus qu’en 1999

En 2011, la Corse compte 222 460 logements, soit 45 000 de plus qu’en 1999 : cette hausse de 25 % des logements insulaires est la plus importante des évolutions régionales devant le Languedoc-Roussillon et Midi-Pyrénées. Au niveau des départements, la Haute-Corse se positionne comme le 2e département ayant la plus forte croissance de logements juste derrière les Landes. La Corse-du-Sud se classe au 8e rang.

Hausse des résidences principales comme des secondaires

Dans la région, la progression concerne aussi bien les résidences principales (+ 28 600, soit + 27 %) que les résidences secondaires (+ 19 300, soit + 33 %). A l’inverse, le nombre de logements vacants et occasionnels diminue sur la période.

L’accroissement du parc de résidences principales reflète la forte croissance démographique : la Corse est, avec le Languedoc-Roussillon, la région de métropole qui enregistre la plus forte augmentation de population entre 1999 et 2011 (+ 1,6 % par an en moyenne). Parallèlement, la taille moyenne des ménages continue de décroître : elle passe de 2,40 personnes par résidence principale en 1999 à 2,28 en 2011, la baisse est plus accentuée en Haute-Corse.

La croissance du parc renforce aussi le poids des résidences secondaires : en 2011, c’est en région Corse que la part des résidences secondaires est la plus élevée, avec 36 % des logements contre 10 % au niveau national. Au niveau départemental, La Corse-du-Sud se place au 2e rang (36,5 %) derrière les Hautes-Alpes et la Haute-Corse au 4e rang (34 %) derrière la Savoie.

1 – Les départements corses parmi ceux où la hausse est la plus forte

en %
Les départements corses parmi ceux où la hausse est la plus forte
Département Evolution 99/2011 en %
Ain 23,15
Aisne 9,85
Allier 8,30
Alpes-de-Haute-Provence 17,85
Hautes-Alpes 24,86
Alpes-Maritimes 10,46
Ardèche 18,32
Ardennes 8.56
Ariège 17,81
Aube 12,34
Aude 21,05
Aveyron 15,11
Bouches-du-Rhône 13,40
Calvados 15,00
Cantal 9,77
Charente 15,22
Charente-Maritime 22,65
Cher 18 970
Corrèze 12,86
Côte-d'Or 12,74
Côtes-d'Armor 18,05
Creuse 7,64
Dordogne 17,74
Doubs 15,73
Drôme 20,21
Eure 15,92
Eure-et-Loir 10,90
Finistère 16,83
Corse-du-Sud 23,3
Haute-Corse 27,4
Gard 21,99
Haute-Garonne 26,40
Gers 19,94
Gironde 19,99
Hérault 21,00
Ille-et-Vilaine 21,92
Indre 7,77
Indre-et-Loire 14,61
Isère 17,95
Jura 12,69
Landes 27,54
Loir-et-Cher 12,88
Loire 8.75
Haute-Loire 13.03
Loire-Atlantique 20,99
Loiret 12,37
Lot 18,61
Lot-et-Garonne 19,30
Lozère 14,35
Maine-et-Loire 17,18
Manche 15,62
Marne 10,00
Haute-Marne 5,92
Mayenne 15,89
Meurthe-et-Moselle 11,95
Meuse 10.69
Morbihan 23,67
Moselle 15,65
Nièvre 5,86
Nord 10.41
Oise 12,51
Orne 10,02
Pas-de-Calais 12,18
Puy-de-Dôme 13,66
Pyrénées-Atlantiques 21,20
Hautes-Pyrénées 17,20
Pyrénées-Orientales 17,27
Bas-Rhin 15,68
Haut-Rhin 17,22
Rhône 14,80
Haute-Saône 14,05
Saône-et-Loire 9,50
Sarthe 13,55
Savoie 19,87
Haute-Savoie 23,68
Paris 2,54
Seine-Maritime 10,89
Seine-et-Marne 16,45
Yvelines 8,60
Deux-Sèvres 16,76
Somme 12,71
Tarn 18,78
Tarn-et-Garonne 26,65
Var 16,39
Vaucluse 20,32
Vendée 21,38
Vienne 14,79
Haute-Vienne 12,64
Vosges 12,51
Yonne 9,19
Territoire de Belfort 14,20
Essonne 11,01
Hauts-de-Seine 8,53
Seine-Saint-Denis 7,30
Val-de-Marne 8,57
Val-d'Oise 9,95
  • Source : Insee, Recensements de la population 1999 et 2011.

1 – Les départements corses parmi ceux où la hausse est la plus forteÉvolution du parc de logements entre 1999 et 2011 par département

Des évolutions contrastées sur le territoire

Le nombre de résidences principales diminue dans quelques communes rurales de l’intérieur. En revanche, il augmente surtout dans les pôles d’emploi d’Ajaccio et de Bastia, mais aussi à leur périphérie ainsi que le long de la plaine orientale. De nombreux ménages optent en effet pour un habitat en dehors des pôles urbains pour des raisons financières, liées principalement au coût de l’immobilier et du foncier en ville, ou par choix d’une qualité de vie meilleure. Quant aux résidences secondaires, elles diminuent à Ajaccio et Bastia et enregistrent une forte augmentation dans l’Extrême-Sud et la Balagne, zones très touristiques.

2 – Forte hausse des résidences principales en zones ajaccienne et bastiaiseÉvolution en nombre des résidences principales entre 1999 et 2011

Un logement sur deux est un appartement

Le parc des logements insulaires s’est modifié entre 1999 et 2011. En effet, la part des appartements a sensiblement augmenté et, aujourd’hui, on compte presque autant d’appartements que de maisons. Ce constat s’accentue pour les résidences principales puisqu’en 2011, les appartements ont supplanté les maisons dans la région, avec 54 % des logements. En France, les maisons prédominent, surtout en province, avec 61 % des logements (l’Île-de-France étant atypique avec seulement 26 % de maisons).

3 – En Corse, diminution du poids des maisons au profit des appartements

%
En Corse, diminution du poids des maisons au profit des appartements
Maison Appartement Autres
Corse|1999 56,1 41 2,9
Corse|2011 50,7 48,3 1
France de| Province|1999 61,7 35,6 2,7
France de| Province|2011 61,8 37,3 0,9

    3 – En Corse, diminution du poids des maisons au profit des appartements

    Moins de propriétaires en Corse

    En Corse, 55 % des ménages sont propriétaires de leur logement. Les insulaires sont moins souvent propriétaires qu’au niveau national surtout si l’on compare avec la province où ce taux atteint 60 %. La Corse est la 3e région métropolitaine ayant la part de propriétaires la plus faible derrière l’Île-de-France et PACA.

    Plus on avance en âge, plus on est propriétaire de son logement, les jeunes étant souvent locataires ou logés gratuitement. Les plus de 60 ans sont à 73 % propriétaires contre seulement 28 % des moins de 40 ans. De même, on est plus souvent propriétaire quand on vit en couple, à l’inverse des familles monoparentales. Avoir deux revenus dans un foyer permet plus facilement d’accéder à la propriété.

    Enfin, les propriétaires vivent dans des logements plus spacieux que les autres : 40 % d’entre eux occupent des logements de plus de 100 mètres carrés contre moins de 9 % pour les personnes locataires ou logées gratuitement.

    A l’inverse, les personnes logées gratuitement demeurent plus fréquentes en Corse que sur le continent (3,5 % des ménages contre 2 %), et ce même si leur nombre décroît depuis 1999. Autre constat, les ménages insulaires vivent moins souvent en HLM que les provinciaux : 8 % contre 13 %.

    4 – Des propriétaires moins nombreux en Corse qu'en France de province

    Des propriétaires moins nombreux en Corse qu'en France de province
    Corse France de Province
    Propriétaire 54,8 60,1
    Locataire| d'un logement| vide non HLM 27,1 22,6
    Locataire| d'un logement| vide HLM 8,2 12,9
    Locataire| d'un logement| loué meublé 4,0 2,1
    Logé| gratuitement 5,9 2,3
    • Source: Insee, Recensement de la population 2011.

    4 – Des propriétaires moins nombreux en Corse qu'en France de province

    Définitions

    Résidences principales : logements occupés de façon habituelle et à titre principal par le ménage.

    Résidences secondaires : logements utilisés pour les week-ends, les loisirs ou les vacances.

    Logements vacants : logements disponibles pour la vente ou la location, logements neufs achevés mais non encore occupés.

    Logements occasionnels : logements utilisés une partie de l'année pour des raisons professionnelles.

    Immeuble collectif : bâtiment qui comprend au moins deux logements.

    Logement individuel : construction qui ne comprend qu'un logement (maison).

    Type de logement : maison, appartement, logement-foyer, chambre d’hôtel, habitation de fortune, pièce indépendante

    Famille monoparentale : comprend un parent isolé et un ou plusieurs enfants célibataires (n'ayant pas d'enfant).