4 050 756 habitants au 1er janvier 2012

Elisabeth Cuchère

Le Nord-Pas-de-Calais, 3e région de province par sa population, compte 4 050 756 habitants au 1er janvier 2012. Le Nord reste le département le plus peuplé. L'excédent des naissances sur les décès favorise l'accroissement de la population de la région mais les migrations contrecarrent cette dynamique. La croissance de la population régionale est quatre fois moins rapide qu’en moyenne nationale. Le mouvement de périurbanisation a pour effet d’augmenter le poids de la population des communes de moins de 10 000 habitants, quand la plupart des grandes villes perdent des habitants.

Insee Flash Nord-Pas-de-Calais
No 3
Paru le : 30/12/2014

Le poids démographique de la région s’établit à 6,4 %

Au 1er janvier 2012, la France métropolitaine compte 63 375 971 habitants. La région Nord-Pas-de-Calais regroupe 4 050 756 habitants et reste la 3e région de province, après Rhône-Alpes et Provence-Alpes-Côte d’Azur et devant Pays de la Loire avec 400 000 habitants d’écart.

La population régionale a augmenté de 29 080 habitants par rapport à 2007. Sur cinq ans, cette hausse correspond à un rythme de croissance annuel de 0,14 %, très modérée en comparaison du rythme de 0,51 % en France métropolitaine (figure 1). Ainsi le poids démographique de la région diminue de 0,1 point et s’établit à 6,4 %.

Le Nord-Pas-de-Calais affiche un des soldes naturels les plus élevés. L’écart entre les naissances et les décès contribue à un gain de population de 0,51 % l’an entre 2007 et 2012 quand le taux national est de 0,42 %. Mais les départs de la région plus nombreux que les arrivées diminuent ce mouvement. En effet, le solde migratoire représente une perte annuelle de population de 0,37 %.

Figure_1 – Évolutions démographiques dans le Nord-Pas-de-Calais

Évolutions démographiques dans le Nord-Pas-de-Calais
Population 01/01/2007 Population 01/01/2012 Évolution annuelle moyenne entre 2007 et 2012 en %
Département du Nord 2 564 950 2 587 128 +0,17
Département du Pas-de-Calais 1 456 726 1 463 628 +0,09
Région Nord-Pas-de-Calais 4 021 676 4 050 756 +0,14
France métropolitaine 61 795 238 63 375 971 +0,51
France métropolitaine et DOM 63 600 690 65 241 241 +0,51
  • Source : Insee, recensements de la population 2007 et 2012.

Le département du Nord toujours en tête

Au sein de la région, le Nord se démarque du Pas-de-Calais avec un rythme de croissance un peu supérieur, respectivement + 0,17 % et + 0,09 % par an entre 2007 et 2012 (figure 1). Avec 2 587 128 habitants au 1er janvier 2012, le Nord reste le 1er département de France suivi de Paris et des Bouches-du Rhône qui eux, gagnent sensiblement plus de résidents (+ 0,43 % et + 0,26 %). Le Pas-de-Calais, avec 1 463 628 habitants garde sa 8e place derrière la Gironde.

Une croissance de la population portée par les petites communes

Le dynamisme démographique est plus marqué pour les communes de moins de 10 000 habitants, où résident 50,9 % des habitants de la région. La population de ces communes a augmenté annuellement de 0,40 % entre 2007 et 2012. Les communes les plus petites (moins de 1 000 habitants) affichent la croissance la plus dynamique avec + 0,83 % par an entre 2007 et 2012 (figure 2). Ce constat se retrouve globalement en France, l’essor des petites communes explique le développement du périurbain plus attirant en terme de coût et de taille du logement.

Pour les communes de plus de 10 000 habitants, la tendance est le repli démographique (– 0,12 % par an entre 2007 et 2012) (figure 2). Dans cette catégorie, deux communes sur cinq du Nord et trois communes sur quatre du Pas-de-Calais perdent des habitants sur la période. L’explication de ces évolutions de population est à rechercher dans un mouvement de décohabitation (séparations, départs des enfants) et de vieillissement qui conduit à une réduction du nombre de personnes par ménage – a fortiori par logement – en partie compensée dans les villes où le nombre de logements a le plus augmenté.

Figure_2 – Population des communes au 1er janvier 2012 et évolution entre 2007 et 2012

  • Source : Insee, recensements de la population 2007 et 2012.

L’intensité de ces phénomènes explique la diversité des trajectoires démographiques des plus grandes villes de la région : stabilité orientée à la hausse pour Lille et Villeneuve d’Ascq, baisse plus ou moins prononcée à Dunkerque et Calais (figure 3).

Figure_3 – Évolutions de la population des vingt plus grandes villes de la région

Évolutions de la population des vingt plus grandes villes de la région
Population 01/01/2007 Population 01/01/2012 Évolution 2007-2012 en %
Lille 225 789 228 652 +1,27
Roubaix 97 423 94 536 -2,96
Tourcoing 92 118 92 707 +0,64
Dunkerque 93 825 90 995 -3,02
Calais 75 293 72 589 -3,59
Villeneuve-d'Ascq 61 630 62 308 +1,10
Valenciennes 42 670 42 989 +0,75
Boulogne-sur-Mer 43 840 42 785 -2,41
Douai 42 621 41 732 -2,08
Wattrelos 42 077 41 633 -1,05
Arras 42 672 41 239 -3,36
Marcq-en-Baroeul 39 101 39 600 +1,28
Cambrai 32 296 32 847 +1,71
Lens 36 011 32 663 -9,30
Liévin 32 174 31 580 -1,85
Maubeuge 32 667 30 994 -5,12
Lambersart 28 410 28 435 +0,09
Hénin-Beaumont 26 031 26 482 +1,73
Armentières 25 170 25 993 +3,27
Béthune 25 982 25 694 -1,11
  • Source : Insee, recensements de la population 2007 et 2012.

Sources

Le recensement en ligne, c’est simple, sûr et rapide. Le 15 janvier 2015 débutera la 12e campagne de recensement de la population. Le recensement de la population évolue en offrant désormais aux habitants la possibilité de répondre par internet. Une notice d’informations (avec codes d’accès) décrit la procédure. Les questionnaires électroniques sont accessibles sur le site www.le-recensement-et-moi.fr . La confidentialité des informations recueillies est garantie par l’INSEE selon des procédures approuvées par la CNIL.

Définitions

Le terme générique de « populations légales » désigne pour chaque commune, sa « population municipale », sa « population comptée à part » et sa « population totale ».

Les populations légales de toutes les collectivités territoriales et circonscriptions administratives françaises sont publiées dans un décret paru au Journal Officiel fin décembre 2014. Elles prennent effet au 1er janvier 2015. Elles se réfèrent au 1er janvier 2012 et se substituent à celles relatives au 1er janvier 2011 publiées l’an dernier. Établies dorénavant chaque année, conformément à la loi du 27 février 2002, les populations légales sont prises en compte pour l’application de dispositions législatives, réglementaires et financières relatives à l’organisation des communes et à la vie quotidienne de celles-ci.

Les analyses statistiques utilisent la population municipale, qui reflète la réalité démographique du territoire. La réalisation de deux cycles complets de collecte par sondage dans les grandes communes et de deux recensements exhaustifs dans les petites communes à cinq ans d'intervalle fait que les données millésimées 2012 sont comparables avec celles millésimées 2007.

Pour en savoir plus

« Le poids démographique du Nord-Pas-de-Calais s’amenuise », Insee Nord-Pas-de -Calais, Pages de Profils n°150, janvier 2014.

« Nord Pas-de-Calais-Picardie : un poids démographique en repli », Insee Nord-Pas-de-Calais, Insee Flash n°4, janvier 2015