Repli de la clientèle française dans l’hôtellerie du Poitou-Charentes en 2014

Jean-Pierre Ferret (Insee)

Après plusieurs années de hausse, la fréquentation hôtelière en Poitou-Charentes baisse de 2,9 % en 2014. Toutes les zones sont en recul sauf celle englobant Poitiers et le Futuroscope. Si la clientèle étrangère a encore progressé (+2,2 %), les touristes français se sont faits plus rares (-3,6 %).

Avec 4,6 millions de nuitées passées sur l’ensemble de l’année 2014, la fréquentation hôtelière de Poitou-Charentes se replie de 2,9 % par rapport à 2013 et retrouve même un niveau inférieur à celui de 2012. Le Poitou-Charentes se situe au 14e rang des régions métropolitaines. Il concentre 2,3 % des nuitées nationales et 3,5 % de la France de province.

Tous les départements sont orientés à la baisse sauf la Vienne (figure1). Ce dernier parvient à rester stable, grâce aux bons résultats enregistrés autour du Futuroscope. Les zones les plus touchées sont la Charente (-8,0 %), les Deux-Sèvres (-7,7 %) et la partie de la Vienne qui ne bénéficie pas de la proximité de Poitiers et du Futuroscope (-5,4 %). En zone balnéaire, le repli est moins fort sauf sur le Royannais (-4,2 %).

Figure_1 – Nuitées enregistrées dans les hôtels du Poitou-Charentes en 2014 par zone

Nuitées enregistrées dans les hôtels du Poitou-Charentes en 2014 par zone
Total des nuitées 2014 Répartition des nuitées 2014 (en %) Total des nuitées 2013 (rétropolées) Evolution des nuitées 2013/2014 (en %)
Charente 427 180 9,3 464 236 -8,0
Charente-Maritime 2 145 630 46,7 2 218 256 -3,3
dont Royannais 291 580 6,3 304 392 -4,2
Ile d'Oléron 190 580 4,1 192 837 -1,2
Ile de Ré 295 330 6,4 299 208 -1,3
La Rochelle-Rochefort 1 037 980 22,6 1 074 317 -3,4
Non balnéaire 330 160 7,2 347 604 -5,0
Deux-Sèvres 432 540 9,4 468 720 -7,7
Vienne 1 591 400 34,6 1 584 762 0,4
dont Poitiers-Futuroscope 1 366 070 29,7 1 346 457 1,5
Autre Vienne 225 330 4,9 238 304 -5,4
Ensemble de la région 4 596 750 100,2 4 735 976 -2,9
  • Sources : Insee, DGCIS, Partenaires régionaux

Hors vacances des Franciliens, le mois de mai voit sa fréquentation baisser de plus de 10 %

Les deux mois d’été concentrent près de 28 % des nuitées annuelles, un peu moins qu’il y a dix ou même vingt ans. Sur le reste de l’année, la fréquentation suit, en partie, le rythme des vacances scolaires et, en particulier celles des Franciliens. Ainsi, en 2014, les vacances d’hiver des Franciliens ont davantage profité à février au détriment de mars qui a subi un repli sensible (-4,5 %). De même, le décalage des vacances de printemps des Franciliens sur avril a engendré une forte de baisse de plus de 10 % sur le mois de mai. Ainsi, février, avril et juin (qui a bénéficié d’une météo favorable) sont les seuls mois à progresser par rapport à 2013 (figure2).

Figure_2 – Fréquentation mensuelle des hôtels du Poitou-Charentes en 2013 et 2014

Fréquentation mensuelle des hôtels du Poitou-Charentes en 2013 et 2014
Nuitées par mois 2013 2014
janv 206585 200664
fev 230438 247475
mars 339260 323930
avril 380682 386269
mai 485682 434591
juin 450439 472506
juillet 573770 567931
aout 742746 706930
sept 443623 424561
oct 373184 365911
nov 273401 235114
déc 236166 230867
  • Sources : Insee, DGCIS, Partenaires régionaux

Figure_2 – Fréquentation mensuelle des hôtels du Poitou-Charentes en 2013 et 2014

Des variations saisonnières sensibles, surtout sur la côte

Sur l’ensemble de l’année, les hôtels picto-charentais sont occupés à 52,3 %. Ce taux varie selon la zone, la catégorie et même le type d’hôtel. Ainsi, il est le plus fort sur l’île de Ré (57 %) et le plus faible dans la Vienne hors Poitiers-Futuroscope (42,5 %). Il atteint les 56 % en « 4 et 5 étoiles » mais plafonne à 46 % pour les non homologués. Les hôtels de chaîne font en moyenne cinq points de mieux que les établissements indépendants (55 % contre 50 %).

Sur l’ensemble de la région, le taux d’occupation passe de 37 % en décembre à 75 % en août. Les variations sur l’année sont plus fortes sur le littoral et en particulier sur l’île de Ré, entre un minimum en janvier (23 %) et un maximum en août (93 %).

Un peu plus d’étrangers, mais surtout des Britanniques

En 2014, la clientèle étrangère augmente peu dans les hôtels (+2,2 %). Cette hausse ne compense pas la baisse des touristes français (-3,6 %). Les nuitées étrangères sont certes en progression sensible à l’intérieur des terres (+10,8 %) mais la zone littorale subit un repli de -7,3 %. En particulier, l’île de Ré perd plus de 10 % de nuitées étrangères entre 2013 et 2014. À l’inverse, la Vienne gagne près de 13 % de nuitées étrangères, grâce à une forte hausse des visiteurs internationaux sur le parc du Futuroscope. Malgré tout, la part des étrangers demeure assez faible (11,3 %) tout comme sur l’ensemble de la région (11,6 %). Le Poitou-Charentes, loin derrière l’Ile de France (57 %) ou Provence Alpes Côte d’Azur (40 %) mais plus proche de nos voisins d’Aquitaine (18,8 %) ou du Limousin (11,8 %) attire moins d’étrangers dans ses hôtels (figure 3).

Figure_3 – Poids et évolution de la clientèle étrangère par nationalité en 2014

Poids et évolution de la clientèle étrangère par nationalité en 2014
Poids évolution
Royaume-Uni 27,7 5,3
Belgique 14,7 -7,0
Espagne 12,6 9,3
Allemagne 9,0 -0,1
Pays-Bas 6,4 13,6
Suisse 4,7 3,1
Italie 3,7 23,9
Scandinavie 2,2 -14,5
Europe de l'est 1,8 38,4
Irlande 1,3 -11,2
Autres pays d'Europe 5,2 -1,8
USA-Canada 5,7 -2,4
Reste du monde 4,0 -28,4
  • Sources : Insee, DGCIS, Partenaires régionaux

Figure_3 – Poids et évolution de la clientèle étrangère par nationalité en 2014

Conforté par une hausse de plus de 5 % en 2014, les Britanniques restent la première nationalité étrangère dans l’hôtellerie de la région (28 %). Les Belges, venus moins nombreux en 2014, représentent une nuitée étrangère sur six. Le secteur du parc d’attraction concentre un tiers de l’ensemble de la clientèle espagnole régionale. Une nuitée étrangère sur quatre sur la zone du Futuroscope est espagnole.

Une nuitée sur trois est passée dans un hôtel «3 étoiles»

La nouvelle classification harmonisée au niveau européen fait que les catégories supérieures sont davantage représentées. Ainsi, les «3 étoiles» qui concentrent près de 35 % de la capacité hôtelière et 33 % des nuitées régionales. Juste derrière, les «2 étoiles» réunissent 27 % des nuitées.

La part de la clientèle étrangère augmente en même temps que le nombre d’étoiles. Ainsi, les étrangers représentent 8 % des nuitées dans les «1 étoile», et jusqu’à une nuitée sur cinq dans les «5 étoiles». Inversement, la clientèle professionnelle privilégie les hôtels les moins onéreux, comme les «1 étoile» ou les «non homologués» (figure 4).

Figure_4 – Nuitées passées dans les hôtels du Poitou-Charentes en 2014 par catégorie

Nuitées passées dans les hôtels du Poitou-Charentes en 2014 par catégorie
Catégorie Nombre de chambres Nuitées 2014 Part des étrangers (en %) Clientèle d'affaires (en %)
1* 1 723 699 770 8,3 53,3
2* 4 497 1 255 450 9,7 46,7
3* 5 391 1 523 850 14,4 41,3
4* 1 699 557 530 14,1 30,0
5* 87 32 150 20,5 12,7
Non Homologué 1 964 528 000 8,9 53,4
Ensemble 15 362 4 596 750 11,6 44,4
  • Sources : Insee, DGCIS, Partenaires régionaux

Sources

Enquêtes mensuelles de fréquentation touristique : réalisées par l’Insee et la Direction Générale de la Compétitivité, de l’Industrie et des Services (DGCIS) avec un élargissement du champ grâce à un partenariat avec le Comité Régional du Tourisme Poitou-Charentes, les Comités Départementaux du Tourisme de la Charente, de la Charente-Maritime et des Deux-Sèvres.

Suite à l’extension du champ de l’enquête en 2014 (intégration des établissements non homologués), les données de 2013 ont été rétropolées. Ce sont celles-ci qui ont servi de base pour le calcul d’évolution entre 2013 et 2014.

Définitions

Nuitées : total des nuits passées par les clients des hôtels.

Taux d’occupation : rapport entre le nombre de chambres occupées et le nombre de chambres offertes.

Pour en savoir plus

Ferret J.P., « L'hôtellerie de plein air du Poitou-Charentes retrouve des couleurs en 2014 » - Insee-Flash Poitou-Charentes n°5 -janvier 2015.

Ferret J.P., « En 2013, les touristes étrangers soutiennent la fréquentation hôtelière du Poitou-Charentes » e-décimal n°39 - avril 2014.