L’hôtellerie de plein air du Poitou-Charentes retrouve des couleurs en 2014

Jean-Pierre Ferret (Insee)

En 2014, les campings du Poitou-Charentes ont enregistré près de 7,3 millions de nuitées, soit une hausse de 3 % par rapport à 2013. Les gains se concentrent sur la Charente-Maritime. Les touristes français sont venus plus nombreux (+4,4 %). En revanche, les campeurs étrangers se sont faits plus rares, en particulier les Britanniques et les Néerlandais, même s’ils demeurent les campeurs étrangers les plus présents dans la région.

Sur l’ensemble de la saison 2014, d’avril à septembre, les campings du Poitou-Charentes ont enregistré 7,27 millions de nuitées, soit une hausse de 3,0 % par rapport à l’année précédente. Cette progression, bien supérieure à celle du niveau national (+0,9 %), permet à l’hôtellerie de plein air régionale de retrouver presque son niveau record de 2011. La région concentre 6,3 % des nuitées nationales et demeure la 7e région pour sa fréquentation touristique en camping. Toutes les régions de la façade atlantique sont en progression et le Poitou-Charentes se situe dans la moyenne, derrière la Bretagne (+5,0 %) et les Pays-de-la-Loire (+3,9 %) mais devant l’Aquitaine (+0,7 %).

Hausse de la fréquentation sur la partie littorale

Contrairement à 2013 où la zone littorale était en retrait, l’hôtellerie de plein air de la Charente-Maritime retrouve des couleurs en 2014 (+3,9 % par rapport à 2013). Il s’agit du seul département de la région à progresser mais son poids est tel (92 % des nuitées picto-charentaises en camping), qu’il tire les résultats régionaux vers le haut. Au sein de la partie balnéaire régionale, la fréquentation de l’île d’Oléron et de la presqu’île d’Arvert progressent sensiblement en 2014. Les départements situés à l’intérieur des terres sont touchés par la baisse. La Charente perd 20 % de ses nuitées, les Deux-Sèvres près de 6 % et la zone autour du Futuroscope subit une baisse de fréquentation pour la troisième année consécutive.

Le mois de juin ensoleillé a attiré les campeurs

Même si la fréquentation dans l’hôtellerie de plein air se concentre toujours sur la période des vacances scolaires d’été - juillet et août regroupent 73 % des nuitées de la saison - l’avant et l’après saison pèsent de plus en plus. En 2014, la progression du printemps (avril à juin) a atteint 6,5 % et celle de septembre près de 6 % contre moins de 2 % pour les deux gros mois d’été. Seul le mois de mai a été en retrait par rapport à 2013 (-2,2 %), essentiellement en raison de la modification de la période des vacances scolaires des Franciliens. Ces congés situés en 2014 intégralement sur avril ont profité à ce mois qui gagne 6 % de nuitées par rapport à 2013. Enfin, la météo clémente a dopé les fréquentations de juin (+14,6 %) et de septembre (+5,7 %).

figure_1 – Nuitées par zone

Nuitées par zone
Nuitées 2014 Évolution des nuitées 2013/2014 (en %) Part des étrangers (en %)
Charente 114 915 -20,4 39,3
Charente-Maritime 6 671 824 3,9 15
dont Presqu'île d'Arvert 2 259 169 5,0 15
Île d'Oléron 1 734 858 6,8 11,5
Île de Ré 1 599 194 0,8 15,3
La Rochelle-Rochefort 908 272 2,1 21,7
non balnéaire 170 331 1,3 12,7
Deux-Sèvres 149 612 -5,9 31,1
Vienne 332 306 0,0 25,1
dont Poitiers-Futuroscope 86 861 -2,7 30,7
autre Vienne 245 445 1,0 23,2
Ensemble de la région 7 268 657 3,0 16,2
  • Sources : Insee, DGCIS, Partenaires régionaux

Les emplacements équipés plébiscités par la clientèle française

En 2014, les emplacements nus, destinés à recevoir caravanes et toiles de tentes, représentent encore près de 65 % de l’ensemble de l’offre. Cependant, ils concentrent moins de 45 % des nuitées. Les emplacements équipés, plus attractifs, affichent des taux d’occupation moyens saisonniers de près de 50 % contre à peine 27 % pour les nus. L’attrait des emplacements équipés est d’autant plus fort que la météo est incertaine. Ainsi, leur part atteint 77 % en avril contre seulement 52 % en août. Près de 62 % des touristes français, soucieux des aléas de la météo, privilégient les hébergements en dur (bungalows, mobil-homes, chalets). À l’opposé, les étrangers sont trois sur quatre à choisi les emplacements nus.

Baisse sensible des étrangers

La clientèle étrangère ne représente que 16,2 % des nuitées passées en Poitou-Charentes en 2014. C’est la plus faible part de toutes les régions françaises (33,4 % au niveau France métropolitaine). En outre, en 2014, les touristes étrangers sont venus moins nombreux dans notre région (-3,5 % par rapport à 2013), comme sur l’ensemble du territoire national (-1,8 %). La hausse de la fréquentation observée en 2014 n’est imputable qu’au retour de la clientèle française (+255 000 nuitées, soit +4,4 %). Comme habituellement, la proportion de campeurs étrangers est plus forte à l’intérieur des terres (26 %) que sur le littoral (15 %). Malgré tout, la Vienne et, surtout, la Charente ont perdu beaucoup d’étrangers durant la saison 2014 (respectivement -14 % et -27 %). Même en repli, en Charente, sur dix campeurs, quatre sont étrangers. En zone balnéaire, l’île d’Oléron a hébergé davantage d’étrangers qu’en 2013 (+23 700) mais reste cependant une destination traditionnelle des touristes français (88,5 %).

Moins de Britanniques et de Néerlandais

Concentrant 37 % des nuitées étrangères, les campeurs britanniques restent les plus nombreux en Poitou-Charentes devant les Néerlandais (27 %). Cependant ces deux nationalités sont en fort repli en 2014 : respectivement -7 % et -8 %. Pour ces derniers, c’est la seconde année de baisse et la perte s’élève à près de 20 % par rapport à 2012. En revanche, les Allemands et les Belges sont venus plus nombreux en 2014 (respectivement +8 % et +5 %) tout comme les Espagnols (+18 %). Dans la Vienne et en Charente, quatre campeurs étrangers sur dix sont Nééerlandais. En Charente-Maritime et en particulier sur le littoral, les Britanniques prédominent sauf sur l’île d’Oléron où les Allemands sont les plus nombreux. Enfin, en Deux-Sèvres, 7 nuitées étrangères sur 10 sont britanniques.

figure_2 – Nuitées selon la nationalité des touristes étrangers

nombre de nuitées
Nuitées selon la nationalité des touristes étrangers
2014 2013
Royaume-Uni 427 947 457 616
Pays-Bas 317 632 344 351
Allemagne 188 852 174 254
Belgique 135 420 128 733
Irlande 26 080 37 904
Suisse 28 037 26 108
Espagne 23 456 19 820
Autres pays d'Europe 15 260 15 152
Scandinavie 5 042 6 472
Italie 5 954 5 795
Reste du monde 2 374 2 460
  • Sources : Insee, DGCIS, Partenaires régionaux

figure_2 – Nuitées selon la nationalité des touristes étrangers

Le parc des campings : un classement largement revu

En Poitou-Charentes, après la prise en compte du nouveau classement, les campings «3 étoiles» deviennent les plus nombreux, juste devant les «2 étoiles», jusqu’alors la catégorie reine. La nouvelle catégorie des «non homologués» réunit près d’un terrain sur quatre. Montée en gamme rime avec hausse de la capacité d’accueil. Les «non homologués» comptent en moyenne 49 emplacements contre 245 pour les «5 étoiles».

De même les emplacements équipés - mobil-homes, bungalows ou chalets - se retrouvent davantage sur les terrains haut de gamme. Dans les campings d’au moins «4 étoiles», plus de la moitié de leurs emplacements sont équipés alors qu’il y en a moins d’un sur cinq en «2 étoiles» ou moins.

Encadré

Réforme du classement des campings 

Des modifications touchant le parc des terrains sont intervenues entre 2012 et 2014. D’abord, Atout France a généré un nouveau classement. Ensuite, comme certains gérants de campings n’ont pas souhaité faire une demande de reclassement auprès d’Atout France et comme les aires naturelles sont dorénavant prises en compte, la catégorie «non homologués» est devenue très importante. En conséquence, la comparaison entre catégorie d’une année sur l’autre n’est pas pertinente.

figure_3 – Hôtellerie de plein air classée en Poitou-Charentes au 1er août 2014

Hôtellerie de plein air classée en Poitou-Charentes au 1er août 2014
Charente Charente-Maritime Deux-Sèvres Vienne Ensemble
Nombre de terrains 24 304 38 51 417
non homologué 10 54 16 15 95
1 étoile 2 21 4 4 31
2 étoiles 2 73 10 17 102
3 étoiles 7 85 5 8 105
4 étoiles 3 62 3 7 75
5 étoiles 0 9 0 0 9
Emplacements 1 660 36 150 1 660 3 110 42 580
Nus 1 500 22 350 1 470 2 610 27 930
Equipés 160 13 800 190 500 14 650
  • Sources : Insee, DGCIS, partenaires régionaux

Définitions

Nuitées : nombre total de nuits passées par les clients dans un camping ; deux personnes séjournant trois nuits dans un terrain de camping comptent ainsi pour six nuits.

Emplacements nus : emplacements dans les campings dépourvus de toute forme d’hébergement.

Emplacements locatifs ou équipés : emplacements dans les campings dotés d’un hébergement (bungalow, mobil-home, chalet…).

Pour en savoir plus

En 2013, les touristes étrangers soutiennent la fréquentation, hôtelière du Poitou-Charentes, e.decimal n° 39, avril 2014.

Une fréquentation en léger recul dans l’hôtellerie de plein air de Poitou-Charentes en 2013, e.décimal n° 38, avril 2014.