En région Centre, l’évolution des structures familiales augmente le besoin de logements

Muriel Pizzinat

En 2011, la région Centre compte 1 122 000 résidences principales, soit 122 000 de plus qu’en 1999. Dans le même temps, la population des ménages est passée de 2 383 000 à 2 493 000 habitants, un gain de 110 000 personnes. Le vieillissement de la population, les changements des modes de cohabitation et la réduction du nombre d’enfants entraînent une croissance du nombre de ménages supérieure à celle de la population. Les personnes seules, les couples sans enfant et les familles monoparentales sont de plus en plus nombreux, à l’inverse des familles de plus de deux enfants.

Entre 1999 et 2011, en région Centre, le nombre de ménages (définitions) progresse en moyenne de 1 % par an tandis que la population n’augmente que de 0,4 % (figure 1). En France métropolitaine, la croissance démographique est plus importante et l’écart des rythmes de progression plus limité.

Figure 1 – Évolution du nombre de ménages et de leur population

base 100 en 1999
Évolution du nombre de ménages et de leur population
Nombre de ménages Centre Population des ménages Centre Nombre de ménages France métropolitaine Population des ménages France métroplitaine
1999 100,0 100,0 100,0 100,0
2006 108,1 102,9 109,5 104,7
2011 112,2 104,6 114,9 107,8
  • Source : Insee, Recensements de la population.

Figure 1 – Évolution du nombre de ménages et de leur population

Même si la population se réduit dans le Cher et l’Indre, le nombre de ménages est en progression dans tous les départements de la région sur la période (figure 2). Il augmente de 1,2 % en moyenne annuelle dans l’Indre-et-Loire à moins de 0,6 % dans l’Indre et le Cher.

Figure_2 – Nombre, population et taille des ménages

milliers, nombre, %
Nombre, population et taille des ménages
1999 2011 Évolution annuelle moyenne 1999-2011
nombre population taille nombre population taille nombre population
Cher 132,1 306,8 2,3 141,5 302,5 2,1 0,57 -0,12
Eure-et-Loir 157,7 399,5 2,5 178,3 421,3 2,4 1,03 0,44
Indre 99,5 225,1 2,3 106,3 223,0 2,1 0,55 -0,08
Indre-et-Loire 231,4 539,6 2,3 267,1 578,4 2,2 1,20 0,58
Loir-et-Cher 130,6 307,1 2,4 146,0 322,2 2,2 0,93 0,40
Loiret 248,8 604,8 2,4 282,6 645,3 2,3 1,07 0,54
Centre 1 000,2 2 383,0 2,4 1 121,8 2 492,8 2,2 0,96 0,38
France métropolitaine 23 814,3 57 217,5 2,4 23 347,6 61 605,9 2,3 1,16 0,62
  • Source : Insee, Recensements de la population.

Une taille moyenne des ménages qui se réduit avec l’évolution des modes de vie

En 2011, 2,2 personnes composent en moyenne un ménage dans le Centre contre 2,4 en 1999. Le nombre de personnes par ménage est légèrement plus élevé dans l’Eure-et-Loir et le Loiret.

Ces évolutions différenciées trouvent en particulier leur origine dans les changements des modes de vie des ménages. La mise en couple plus tardive, la croissance des ruptures d’union et la moindre cohabitation des personnes âgées avec leurs descendants multiplient le nombre de ménages au-delà de la seule croissance démographique.

En 2011, 6,2 % des ménages sont des familles monoparentales (figure 3). Dans huit cas sur dix, le responsable familial est une femme, une part en léger recul. Les ménages vivant en couple sont proportionnellement moins nombreux qu’en 1999. La part des couples avec enfant est notamment en retrait de 5 points.

Figure_3 – Évolution de la struture des ménages

%
Évolution de la struture des ménages
Composition des ménages Centre France métropolitaine
1999 2011 1999 2011
Personne vivant seule 29,6 33,8 31,0 34,2
dont femme 17,6 19,5 18,5 19,9
dont homme 12,1 14,3 12,4 14,4
Couple sans enfant 32,5 32,0 29,1 29,2
Couple avec enfant 29,6 24,6 29,8 25,2
Famille monoparentale 5,1 6,2 6,0 7,0
dont femme 4,3 5,0 5,1 5,8
dont homme 0,8 1,1 0,9 1,2
Autres 3,2 3,4 4,1 4,4
Nombre total de ménages 100,0 100,0 100,0 100,0
  • Source : Insee, Recensements de la population.

En 2011, un ménage sur trois est une personne qui vit seule dans son logement. C’est plus qu’en 1999. Près de quatre personnes isolées sur dix ont plus de 65 ans et cette part diminue légèrement (- 2,4 points), avec une progression des ‘plus de 80 ans’ liée au vieillissement de la population (figure 4). Les ‘plus de 65 ans’ vivent seuls dans presque un cas sur trois, dans plus de quatre cas sur dix au-delà de 80 ans. La solitude augmente parmi les plus âgés. La propension à vivre seul s’est particulièrement accrue parmi les 40-64 ans qui représentent aujourd’hui une personne seule sur trois.

Figure_4 – Les personnes seules

milliers, %
Les personnes seules
Population Personnes seules Taux de personnes seules
1999 2011 1999 2011 1999 2011
Moins de 20 ans 612,3 25,1 613,1 24,0 6,0 2,0 7,8 2,1 1,0 1,3
20 à 24 ans 141,4 5,8 138,8 5,4 23,2 7,8 27,6 7,3 16,4 19,9
25 à 39 ans 512,8 21,0 450,7 17,6 60,8 20,5 61,3 16,1 11,9 13,6
40 à 54 ans 511,0 20,9 522,8 20,4 48,8 16,5 68,8 18,1 9,5 13,2
55 à 64 ans 232,6 9,5 342,5 13,4 32,5 11,0 63,1 16,6 14,0 18,4
65 à 79 ans 324,5 13,3 326,6 12,8 82,7 27,9 83,2 21,9 25,5 25,5
80 ans ou plus 105,9 4,3 162,4 6,4 42,5 14,3 67,7 17,8 40,2 41,7
Total 2 440,6 100,0 2 556,8 100,0 296,5 100,0 379,5 100,0 12,1 14,8
  • Champ : population totale.
  • Source : Insee, Recensements de la population.

Taille des ménages et choix du lieu de vie liés

Plus de la moitié des ménages de la région résident en 2011 dans des pôles urbains (définitions) mais depuis 2006 cette part diminue alors qu’elle progresse à leur périphérie. À la fin des années soixante les ménages comptaient en moyenne trois personnes, aussi bien dans le rural que dans l’urbain ou le périurbain. Ce n’est plus le cas aujourd’hui (figure 5). Dans les pôles urbains, la taille des ménages est en 2011 de 2,1 personnes, en recul de 0,2 point depuis 1999. Ceux qui s’installent dans les couronnes (définitions) des pôles urbains sont des ménages plus grands, 2,5 personnes en moyenne.

Figure 5 – Taille des ménages selon le lieu de vie

nombre
Taille des ménages selon le lieu de vie
Pôles urbains Couronnes périurbaines Communes multipolarisées Communes isolées Centre
1968 3,0 3,1 3,0 3,0 3,0
1975 2,9 2,9 2,8 2,8 2,9
1982 2,6 2,8 2,7 2,6 2,7
1990 2,5 2,8 2,6 2,4 2,6
1999 2,3 2,6 2,4 2,3 2,4
2006 2,2 2,5 2,3 2,1 2,3
2011 2,1 2,5 2,3 2,1 2,2
  • Source : Insee, Recensements de la population.

Figure 5 – Taille des ménages selon le lieu de vie

Des familles avec de moins en moins d’enfants

Parmi les ménages de la région, 305 000 familles abritent au moins un enfant mineur en 2011 (figure 6). Sur l’ensemble de ces familles, plus d’un tiers ne comptent qu’un enfant. La part de ces familles augmente plus vite dans la région qu’en moyenne nationale. Les familles de deux enfants restent les plus nombreuses (43 %). Avec une famille sur cinq comptant trois enfants ou plus, le Centre se classe au 12rang des régions métropolitaines. La région se positionne au 6rang pour son taux de familles avec quatre enfants et plus, alors qu’elle était 11en 1999.

Figure_6 – Famille selon le nombre d'enfants

%
Famille selon le nombre d'enfants
Nombre d'enfants dans la famille Centre France
1999 2011 Évolution (point) 1999 2011 Évolution (point)
1 34,2 36,3 2,1 34,6 36,3 1,7
2 42,9 43,3 0,3 41,2 42,3 1,1
3 16,6 15,4 - 1,2 17,3 16,0 - 1,3
4 ou plus 6,2 5,0 - 1,2 6,9 5,4 - 1,5
Total 100,0 100,0 - 100,0 100,0 -
  • Champ : les familles avec au moins un enfant mineur, en ménage ordinaire, France.
  • Lecture : dans le Centre, en 2011, 5,0 % des familles avec au moins un enfant mineur vivent avec quatre enfants ou plus.
  • Source : Insee, Recensements de la population.

Définitions

Un ménage désigne l’ensemble des personnes qui partagent la même résidence principale, sans que ces personnes soient nécessairement unies par des liens de parenté. Un ménage peut être constitué d’une seule personne. Il y a égalité entre le nombre de ménages et le nombre de résidences principales.

Une aire urbaine est un ensemble de communes constitué par une unité urbaine offrant plus de 1 500 emplois, ou pôle urbain, et par les communes dont au moins 40 % de la population résidente ayant un emploi travaille dans le pôle ou dans des communes attirées par celui-ci, qui constituent la couronne ou périphérie de ce pôle urbain.

Pour en savoir plus

Avoir trois enfants ou plus à la maison, Insee Première n° 1531, janvier 2015

Toujours davantage de ménages en région Centre, mais de taille plus réduite, Insee Centre Flash n° 55, juin 2012