Stabilité de la fréquentation dans les hôtels et campings normands en 2013

La Normandie représente en 2013 près de 4 % de l'ensemble des nuitées hôtelières de la métropole française et près de 3 % de celles des campings. La fréquentation hôtelière se concentre essentiellement dans les départements du Calvados et de la Seine-Maritime. Sur l'ensemble de la Normandie, la fréquentation touristique dans les hôtels et campings est restée stable entre 2012 et 2013

Insee Flash Basse-Normandie
No 3
Paru le : 23/09/2014

En 2013, près de 10 ,5 millions de nuitées ont été recensées en Normandie, ce qui représente 3,4 % de l’ensemble des nuitées enregistrées en France métropolitaine. Elles se répartissent entre 7 ,5 millions de nuitées dans les hôtels (3,7 % du total français) et 3 millions dans les campings (2,8 %). L'Orne et l'Eure ne pèsent que faiblement dans la fréquentation touristique régionale.

Le Calvados en tête pour les hôtels et les campings

Si l'on compare les poids respectifs, en France métropolitaine, de la fréquentation touristique marchande (nombre de nuitées hôtels + campings) d'une part et de la population résidente (nombre d'habitants) d'autre part, il apparaît que, parmi les cinq départements normands, c’est le Calvados qui présente la spécificité la plus marquée. Cela peut s’expliquer par la conjonction de l'attrait d'une façade maritime réputée (Deauville, Honfleur, Cabourg, etc.), d'un patrimoine historique conséquent (Bayeux, Lisieux, plages du Débarquement, etc.) et de la présence de la capitale de la région bas-normande (Caen).

Tableau1 – Des nuitées plus nombreuses en Basse-Normandie - Nombre de nuitées dans les hôtels et les campings en Normandie

Des nuitées plus nombreuses en Basse-Normandie - Nombre de nuitées dans les hôtels et les campings en Normandie
Nombre de nuitées Part des nuitées effectuées en 2013 par une clientèle étrangère
2013 (en milliers) 2012 (en milliers) Évolution sur un an en %
HÔTELS
Normandie 7 338 7 472 - 1,8 23,4
France métropolitaine 197 878 198 377 - 0,3 36,4
CAMPINGS
Normandie 3 094 2958 + 4,6 44,3
France métropolitaine 108 722 105 763 + 2,8 34,5
  • Note: Données 2013 définitives. Données 2012 rétropolées suite au changement de méthode début 2013
  • Sources : Insee, DGCIS, partenaires régionaux

Sur l'ensemble de la Normandie, la fréquentation touristique (hôtels et campings) est restée stable entre 2012 et 2013. L'Armada, qui s'est déroulée en juin, a contribué à la hausse du nombre de nuitées en Haute-Normandie. Cette embellie conjoncturelle atténue le léger recul de fréquentation enregistré en Basse-Normandie, qui rassemble néanmoins toujours les deux tiers des nuitées passées sur l'ensemble des deux régions.

La Normandie continue d'attirer les touristes étrangers

Au sein de l'hôtellerie, le nombre de nuitées recule de 1,8 % sur l'ensemble de la Normandie. Les départements de l'Eure et du Calvados enregistrent une très légère hausse de fréquentation. À l'inverse, l'Orne, la Manche et, dans une moindre mesure, la Seine-Maritime affichent un bilan négatif.

Cette baisse est à relier à un mauvais début de saison accompagné d’un printemps maussade. La baisse de fréquentation dans l’hôtellerie normande est entièrement due à la désaffection de la clentèle française. La Normandie continue, en revanche, d'attirer les touristes étrangers. Parmi ces derniers, les Européens restent majoritaires. Leur fréquentation augmente dans les hôtels bas-normands, mais elle baisse dans ceux de Haute-Normandie. La clientèle extra-européenne est également bien ancrée dans le paysage touristique normand. Les touristes en provenance des États-Unis ont considérablement augmenté leur nombre de nuitées. Même s'ils restent encore peu nombreux, le constat est identique pour les Chinois. Les Japonais ont privilégié la Haute-Normandie et ont significativement délaissé la Basse-Normandie.

La fréquentation des campings repart à la hausse

Dans les campings, la fréquentation repart à la hausse sur l'ensemble de la Normandie, et cela de façon plus significative qu’au niveau national (+ 4,6 % contre + 2,8 %). Les bonnes conditions météorologiques de la période estivale contribuent à cette reprise. Seul le département de la Manche ne réussit pas à profiter pleinement de ce contexte favorable. En Haute-Normandie, l'hôtellerie de plein air a davantage attiré aussi bien les Français que les étrangers, mais ce n'est pas le cas en Basse-Normandie où la hausse de fréquentation est portée uniquement par la clientèle étrangère, la quasi-totalité des campeurs étrangers restant européens.

Définitions

Définition : Les enquêtes de fréquentation touristique : les résultats présentés dans cette étude sont issus des enquêtes de fréquentation. L’enquête de fréquentaion hôtelière est réalisée mensuellement, tout au long de l’année. La représentativité de l’enquête est améliorée grâce à une extension de l’échantillon financée par les comités régional et départementaux du tourisme. L’enquête dans l’hôtellerie de plein air est effectuée mensuellement de mai à septembre auprès de l’ensemble des terrains de campings homologués de 1 à 4 étoiles ayant au moins un emplacement de passage.

Nuitées : nombre total de nuits passées par chaque arrivant dans un établissement ; ainsi un couple séjournant trois nuits consécutives dans un hôtel ou un camping correspondra à six nuitées, de même que six personnes ne séjournant qu’une seule nuit.

Taux d’occupation : rapport, exprimé en %, entre le nombre de chambres ou d’emplacements occupés et le nombre de chambres ou d’emplacements occupés et le nombre de chambres ou d’emplacements offerts.