La population de l’Eure augmente mais pas dans les villes

Damien Barthélémy (Insee Haute-Normandie)

Au premier janvier 2012, le département de l’Eure compte 591 616 habitants. Il se place au 43e rang parmi les 100 départements français en nombre d’habitants. La croissance de la population reste soutenue entre 2007 et 2012 dans ce département qui capte les deux tiers de la croissance régionale de la population, avec une hausse annuelle de 0,67 %. Les plus petites communes des zones périurbaines connaissent la croissance la plus dynamique.

Au 1er janvier 2012, le département de l’Eure compte 591 616 habitants (Tableau 1). Il se place au 43e rang parmi les 100 départements français en nombre d’habitants. La croissance de la population reste soutenue entre 2007 et 2012 dans ce département, avec une hausse annuelle de 0,67 %.

Le dynamisme démographique de l’Eure est ainsi plus important que celui de la région (+ 0,32 %) et qu’au niveau national (+ 0,51 %).

Le département bénéficie à la fois d’un solde naturel (différence entre les naissances et les décès) nettement positif et d’un solde migratoire (arrivées moins départs) lui aussi favorable, signe de l’attractivité euroise. À lui seul, l’Eure capte les deux tiers de la croissance régionale en termes de population.

Dans le département, comme en France, la moitié des communes compte moins de 500 habitants, et un quart de 500 à 999 habitants. La croissance de la population y est la plus marquée, entre 1,1 % et 1,6 % suivant leur taille (Tableau 2). Dans le département de l’Eure, ce type de commune n’appartient pas en général aux zones rurales mais plutôt au périurbain. La plupart d’entre elles font partie d’une aire urbaine comme Évreux ou Rouen, voire Paris. Cela signifie qu’au moins 40 % des actifs résidant dans ces communes travaillent dans une aire urbaine.

Un solde naturel eurois très important

Tableau 1 – Un solde naturel eurois très important - Évolution de la population municipale entre 2007 et 2012

Unités : nombre, rang, %
Un solde naturel eurois très important - Évolution de la population municipale entre 2007 et 2012
population municipale Évolutions annuelles
2012 2007 2007-2012 solde naturel solde migratoire
Eure 591 616 572 105 0,67% 0,47% 0,20%
rang * 43 43 26 25 46
Haute-Normandie 1 845 547 1 816 716 0,32% 0,42% -0,11%
France 65 241 241 63 600 690 0,51% 0,44% 0,07%
  • Source : Insee - recensement de la population

Les communes de 1 000 à 9 999 habitants sont nombreuses (114) et regroupent deux eurois sur cinq (Tableau 2). Elles sont un peu moins dynamiques que les plus petites mais leur rythme annuel de hausse (+ 0,7 %) est comparable à la moyenne départementale. C’est essentiellement le fait des communes de 1 000 à 4 999 habitants, mais deux communes proches de 10 000 habitants, Pont-Audemer et Gaillon, affichent une croissance démographique soutenue, respectivement de + 0,7 % et + 0,8 %.

Une croissance de la population plus marquée dans les petites communes

Tableau 2 – Répartition par taille de communes

Unité : nombre, %
Répartition par taille de communes
Taille Nombre de communes Populations municipales Part de la population du département Évolution annuelle 2007-2012
Moins de 250 habitants 164 27 106 4,6 1,08%
250 à 499 habitants 220 79 204 13,4 1,63%
500 à 999 habitants 171 118 813 20,1 1,10%
1 000 à 9 999 habitants 114 239 685 40,5 0,74%
10 000 habitants ou plus 6 126 808 21,4 -0,47%
Eure 675 591 616 100 0,67%
  • Source : Insee - recensement de la population

Par contre, dans les villes de 10 000 habitants ou plus, les évolutions de population sont négatives (Tableau 3). Cette tendance est conforme aux baisses observées dans les villes centres de la région et les communes de cette taille au niveau national. Les nombreuses constructions et réhabilitations de logements réalisées ces dernières années ne compensent pas la baisse de la taille des ménages - plus de personnes seules, de couples sans enfant ou dont les enfants sont partis - ainsi que l’attrait de la maison individuelle à la campagne.

Diminution de la population en milieu urbain

Tableau 3 – Répartition par taille des communes de l'Eure des populations municipales au premier janvier 2012

Unités : nombre, %
Répartition par taille des communes de l'Eure des populations municipales au premier janvier 2012
2012 2007 Évolution annuelle 2007-2012
Évreux 49 634 51 485 -0,7%
Vernon 24 112 24 598 -0,4%
Louviers 17 973 18 120 -0,2%
Val-de-Reuil 13 407 13 548 -0,2%
Gisors 11 283 11 677 -0,7%
Bernay 10 399 10 434 -0,1%
Pont-Audemer 9 011 8 718 0,7%
Andelys 8 179 8 208 -0,1%
Gaillon 7 175 6 880 0,8%
Verneuil-sur-Avre 6 215 6 694 -1,5%
  • Note : les populations en vigueur en 2015 ont une date de référence statistique au 1er janvier 2012
  • Source : Insee - recensement de la population

3,3 millions de Normands

La nouvelle carte des régions fera passer leur nombre de 22 à 13 en métropole, les deux régions normandes étant regroupées dans une même entité. Avec une population de 3,322 millions d’habitants la Normandie se classe au 9e rang de ces 13 nouvelles régions. La croissance annuelle de la population y est deux fois faible qu’en moyenne nationale, + 0,27 % contre + 0,51 % ; elle est portée exclusivement par l’excédent des naissances sur les décès, puisque le solde migratoire est très légèrement négatif. Haute et Basse Normandie présentent chacune un profil démographique différent avec, en Haute-Normandie, un solde naturel élevé et un solde migratoire négatif et Basse-Normandie, des migrations de peu positives et un solde naturel qui y apparaît deux fois plus faible.

Tableau 4 – Les nouvelles régions en 2015

Unités : nombre, %
Les nouvelles régions en 2015
Nouvelles régions 2015 2007 2012 Évolution 2007-2012 Évolution 2007-2012 en %
Île-de-France 11 598 866 11 898 502 299 636 0,51%
Rhône-Alpes + Auvergne 7 405 206 7 695 264 290 058 0,77%
Nord-Pas-de-Calais + Picardie 5 922 030 5 973 098 51 068 0,17%
Aquitaine + Poitou-Charentes + Limousin 5 627 671 5 808 594 180 923 0,63%
Midi-Pyrénées + Languedoc-Roussillon 5 371 117 5 626 858 255 741 0,93%
Alsace + Lorraine + Champagne-Ardenne 5 506 616 5 548 955 42 339 0,15%
Provence-Alpes-Côte d'Azur 4 864 015 4 935 576 71 561 0,29%
Pays de la Loire 3 482 594 3 632 614 150 020 0,85%
Normandie (Haute + Basse) 3 278 145 3 322 756 44 611 0,27%
Bretagne 3 120 288 3 237 097 116 809 0,74%
Bourgogne + Franche-Comté 2 792 562 2 816 814 24 252 0,17%
Centre 2 526 919 2 563 586 36 667 0,29%
Corse 299 209 316 257 17 048 1,11%
  • Source : Insee - recensement de la population

Sources

Le recensement par internet est maintenant possible : l’enquête annuelle de 2015 débutera le 15 janvier et se terminera le 14 février dans les 135 communes de moins de 10 000 habitants et le 21 février dans les six plus grandes communes, qui sont enquêtées annuellement par échantillon. La possibilité pour les habitants de se faire recenser par internet est l’innovation de cette campagne. L’agent recenseur leur expliquera la démarche à suivre. Ceux qui le souhaitent pourront toujours se faire recenser avec des bulletins papiers.

Définitions

Les populations légales sont définies par le décret n°2003-485 publié au Journal officiel du 8 juin 2003, relatif au recensement de la population. Désormais, elles sont actualisées et authentifiées par décret chaque année. Environ 350 textes législatifs ou réglementaires font référence à ces populations.

Le terme générique de « populations légales » regroupe pour chaque commune sa population municipale, sa population comptée à part et sa population totale, qui est la somme des deux précédentes.

Comment lire les populations légales ?

Le terme générique de « populations légales » regroupe pour chaque commune sa population municipale, sa population comptée à part et sa population dite « totale ».La population municipale est la seule qui évite qu’une même personne soit comptée deux fois. C’est pourquoi elle est privilégiée dans les descriptions statistiques. Les chiffres de cette publication ne portent que sur la population municipale.

Pour en savoir plus

« La population de Seine-Maritime progresse lentement » / Insee Haute-Normandie ; Damien Barthélemy - In Insee Flash Haute-Normandie N° 16 (2015, janv.) 2p

« L’Eure attire de nouveaux habitants » / Insee Haute-Normandie ; Damien Barthélémy - In : Brèves d’Aval N° 90 (2014, janv.) 2p

Populations légales