Métropole Nice Côte d’Azur - Mieux identifier les territoires en difficulté

Auteurs : Nicolas Chauvot, Jacques Pougnard, Insee

Afin de mieux repérer les quartiers en difficulté de la métropole Nice Côte d’Azur, un dossier cartographique s’appuyant sur une nouvelle technique de représentation du territoire « le carroyage » a été élaboré.

Cette vision plus fine de la métropole sera très utile notamment dans le contexte de la réforme de la géographie prioritaire de la politique de la ville en cours.

Insee Flash Provence-Alpes-Côte d'Azur
No 4
Paru le : 27/11/2014

La politique de la ville a pour but de revaloriser les quartiers urbains les plus marqués par les difficultés économiques et sociales, afin de réduire les inégalités sociales entre territoires. Sur la métropole Nice Côte d’Azur (NCA), 17 périmètres prioritaires d’intervention relèvent actuellement d’un Contrat urbain de cohésion sociale (Cucs). Ils sont localisés sur sept communes et se situent principalement sur la partie littorale de NCA. Environ 170 000 habitants vivent dans ces quartiers prioritaires, soit près d’un tiers de la population de la métropole. Ces territoires d’intervention figurent le plus souvent parmi les zones aux revenus les plus faibles de la métropole. Parfois, les « poches » de précarité se diffusent, comme autour des quartiers de Nice Est, de l’Ariane, de Trachel ou de Saint-Augustin (Portrait infracommunal) .

Figure 1 – La population de NCA est concentrée le long du littoral

  • Source : Insee, RFL 2011

Une réforme de la géographie portée par la loi de programmation pour la ville et la cohésion urbaine est engagée en 2014. Cette réforme va réduire le nombre de quartiers prioritaires. La compétence Politique de la Ville étant inscrite dans la loi du 16 décembre 2010 pour les métropoles, Nice Côte d’Azur a voulu se doter, en complément, d’une cartographie qui s’appuie sur une nouvelle représentation du territoire : le carroyage (encadré). Elle permet de mettre en évidence les concentrations de pauvreté avec une grande finesse géographique. Les profils des personnes qui vivent dans ces zones sont également analysés. Ainsi sont repérées les zones à enjeux concernées par la précarité monétaire ou sociale, ainsi que par d’autres problématiques qui peuvent impacter la jeunesse. Ces représentations permettront d’orienter les moyens au plus près des besoins et d’élaborer un projet de cohésion sociale à l’échelle de la métropole, tenant compte de la diversité des difficultés sociales.

Les personnes aux revenus les plus faibles de la métropole de Nice Côte d’Azur vivent dans les zones les plus denses du territoire. Dans certains de ces espaces cohabitent à la fois des étudiants, des ménages modestes et des personnes âgées.

Les familles monoparentales et les personnes au chômage habitent plus particulièrement à l'ouest de Cagnes-sur-Mer et de Nice, ainsi qu'à l'est de Nice, en bordure de la Trinité et de Saint-André de la Roche. Dans ces quartiers, le parc social est fortement représenté. À l’inverse, une forte proportion de chômeurs résident dans les quartiers du littoral de Nice, alors que le parc social y est peu développé.

Les personnes de 60 ans ou plus sont surreprésentées sur le littoral de Cagnes-sur-Mer, de Nice et les communes de Beaulieu, Villefranche-sur-Mer et Saint-Jean-Cap-Ferrat. Enfin, lorsqu’ils bénéficient d’une bonne situation professionnelle, les ménages s’éloignent des villes centres, à la recherche d’un habitat individuel moins dense. Ces mouvements migratoires contribuent à renforcer une ségrégation résidentielle entre les quartiers aisés à faible densité et les centres anciens, où le marché immobilier est moins tendu.

Figure 2 – Les revenus les plus faibles se situent sur le littoral de la métropole Nice Côte d’Azur ou à l’est de Nice

  • Source : Insee, RFL 2011, recensement de la population 2009

Encadré

Politique de la ville - Une nouvelle géographie prioritaire fin 2014

La politique de la ville prévoit une intervention publique adaptée au périmètre d’action appelé « géographie prioritaire ». Depuis 2007, ces actions s’inscrivent dans des Contrats urbains de cohésion sociale (Cucs) signés notamment par l’État et les collectivités territoriales. Par ailleurs, d’autres dispositifs coexistent et se superposent fréquemment sur la métropole de Nice Côte d’Azur : les Zones Urbaines Sensibles, les Zones de Rénovation Urbaines et les Zones Franches.

Une nouvelle géographie portée par la loi du 21 février 2014 de programmation pour la ville et la cohésion urbaine vise à concentrer les interventions publiques sur 1 300 quartiers. L’identification des nouveaux quartiers prioritaires se base sur la localisation de zones pour lesquelles le revenu fiscal médian est inférieur à un seuil de pauvreté. Cette nouvelle géographie prioritaire de la politique de la ville devrait être adoptée à la fin de l’année 2014. Elle s’appuie sur l’utilisation d’une nouvelle méthode d’analyse et de représentation du territoire : le carroyage (Portrait infracommunal).

Sources

Le carroyage, un outil d’analyse du territoire

L’Insee a développé une méthode permettant de cartographier les caractéristiques de la population selon une technique de carroyage. La zone d’étude est ainsi découpée selon un maillage composé de carreaux de 200 ou 300 mètres de côté. Cette technique présente de nombreux avantages : elle s’affranchit de tout découpage administratif et offre une finesse géographique adaptée à l’analyse de la ville. Afin de respecter le secret statistique, on cartographie avec cette technique soit des hiérarchies (ex : éventail des revenus), soit des écarts par rapport à la situation moyenne d’une zone plus vaste (une commune ou un ensemble de plusieurs communes). Ainsi on peut identifier des quartiers où une caractéristique est sensiblement plus fréquente qu’ailleurs (surreprésentation) ou moins fréquente qu’ailleurs (sous-représentation). Ex : surreprésentation de personnes au chômage, de familles monoparentales, etc.

Ces classements sont relatifs, l’affectation d’un carreau à une classe dépend de son rang dans la distribution statistique de la zone de référence utilisée. Dans le dossier cartographique complet, des hiérarchies et des écarts à la moyenne ont été établis en utilisant la métropole Nice Côte d’Azur, la France métropolitaine ou l’unité urbaine de Nice comme références.

Pour en savoir plus