Une inflation de 0,2 % en 2014Indice des prix à la consommation des ménages

Philippe Paillole

À La Réunion, les prix à la consommation des biens et services ont augmenté en moyenne de 0,2 % en 2014 (0,5 % en France). L’alimentation, les loyers, l’électricité et le tabac contribuent à l’inflation alors que les prix des carburants et des transports et télécommunications baissent. Les produits manufacturés sont stables.

En 2014 à La Réunion, l’inflation annuelle moyenne est moins forte qu’en 2013 (+ 0,2 % après + 1,4 %). Elle est aussi moins forte qu’au niveau national (+ 0,5 %) (figure 1).

L’alimentation contribue pour 0,15 point de l’augmentation totale des prix en 2014 à La Réunion (figure 2) (figure 3). Elle devance les loyers et l’électricité (chacun 0,1 point) et le tabac (0,05 point).

Le transport aérien, les carburants et les télécommunications contribuent chacun négativement (- 0,1 point).

Figure 1 – Une inflation très faible en 2014 - Variation des prix en moyenne annuelle depuis 2014

en %
Une inflation très faible en 2014 - Variation des prix en moyenne annuelle depuis 2014
Évolution de l'indice annuel moyen
La Réunion France
2008 3,0 2,8
2009 0,5 0,1
2010 1,5 1,5
2011 2,5 2,1
2012 0,9 2,0
2013 1,4 0,9
2014 0,2 0,5
  • Source : Insee, indices des prix à la consommation.

Figure 1 – Une inflation très faible en 2014 - Variation des prix en moyenne annuelle depuis 2014

Figure 2 – L' alimentation contribue le plus à l'inflation - Contributions à l'inflation des grands postes de consommation à La Réunion en 2013 et 2014

en points
L' alimentation contribue le plus à l'inflation - Contributions à l'inflation des grands postes de consommation à La Réunion en 2013 et 2014
2013 2014
Ensemble 1,4 0,2
Alimentation 0,6 0,15
Tabac 0,1 0,05
Services 0,1 0,0
Énergie 0,5 0,0
Produits manufacturés 0,2 0,0
  • Source : Insee, indices des prix à la consommation.

Figure 2 – L' alimentation contribue le plus à l'inflation - Contributions à l'inflation des grands postes de consommation à La Réunion en 2013 et 2014

Hausse modérée des prix de l’alimentation

En 2014, les prix de l’alimentation augmentent plus modérément qu’en 2013 grâce à des conditions climatiques moins défavorables : + 0,9 % après + 3,3 %.

Ainsi, les prix des produits frais ralentissent nettement (+ 2,3 % après + 11,2 % en 2013). Leur augmentation est portée par les fruits frais (+ 8,0 %) et par les poissons et crustacés frais (+ 6,1 %). Elle est modérée par la baisse des prix des légumes frais (- 3,7 %).

Hors produits frais, les prix augmentent de 0,6 % (+ 2,3 % en 2013). Les prix du « pain et céréales » (+ 0,9 %), du « sucre, confitures, chocolat, confiseries et produits glacés » (+ 1,8 %) et des boissons alcoolisées (+ 1,7 %) portent la hausse.

En France, les prix des produits alimentaires baissent de 0,6 % du fait, principalement, du net recul des prix des produits frais, dont l’offre a été stimulée tout au long de l’année par des conditions climatiques favorables.

Le tabac continue d’augmenter

Le coût du tabac continue d’augmenter fortement (+ 4,9 % après + 6,4 % en 2013). Mais le tabac ne représentant que 1 % des dépenses totales des ménages, son impact sur l’inflation générale reste comme en 2013 relativement faible (0,05 point d’inflation).

Fort ralentissement des prix de l’énergie

Les prix de l’énergie se sont stabilisés en 2014 (+ 0,1 % après + 5,9 % en 2013). La hausse des prix de l’électricité (+ 4,0 %) est compensée par la baisse des prix des produits pétroliers (- 1,8 %). Cette baisse s’explique par le recul des prix des carburants de 3,5 %, le prix du gaz augmentant de 1,5 % .

En France, les prix de l’énergie baissent de 0,9 % sous l’effet de la baisse des prix des produits pétroliers (- 4,2 %).

Stabilité des prix des services

Dans les services, qui représentent 41 % des dépenses des Réunionnais, les prix sont stables.

La baisse des prix des services de transports et communication (- 1,9 %) compense la hausse des prix du poste « loyers, eau et enlèvement des ordures » (+ 2,0 %).

Sur ce poste, les prix sont portés par l’augmentation des prix des loyers (+ 1,5 %, soit 0,1 point d’inflation) et des services de fourniture d’eau (+ 4,0 %).

Les prix des transports baissent (- 1,9 %) grâce aux transports aériens de voyageurs (- 2,6 % après + 2,1 % en 2013).

Les prix des services de communication baissent pour la troisième année consécutive (- 1,9 % après - 6,2 % en 2013 et - 3,4 % en 2012).

Légère baisse des prix des produits manufacturés

Les prix des produits manufacturés diminuent en moyenne de 0,1 % en 2014 après avoir augmenté de 0,6 % en 2013. Ils pèsent pour un tiers des dépenses des Réunionnais mais ne contribuent pas à l’inflation générale en 2014.

Les prix de l’habillement et des chaussures baissent de 0,5 % et ceux des produits de santé diminuent de 0,6 %. Les prix des autres produits manufacturés sont stables.

Figure 3 – Une inflation de 0,2% en 2014 - Variation des prix en moyenne annuelle et contributions à l’inflation

Une inflation de 0,2% en 2014 - Variation des prix en moyenne annuelle et contributions à l’inflation
La Réunion en 2014 Variation 2014/2013 (en %)
Pondérations Contributions à l'inflation (en point) La Réunion France
Ensemble 10 000 0,2 0,2 0,5
Alimentation 1 757 0,15 0,9 -0,6
Produits frais 189 0,05 2,3 -4,1
Alimentation hors produits frais 1 568 0,10 0,6 -0,1
Tabac 122 0,05 4,9 5,2
Produits manufacturés 3 192 0,0 -0,1 -0,9
Habillement et chaussures 633 0,0 -0,5 0,0
Produits de santé 134 0,0 -0,6 -2,8
Autres produits manufacturés 2 425 0,0 0,0 -0,6
Énergie 785 0,0 0,1 -0,9
dont produits pétroliers 525 -0,1 -1,8 -4,2
Services 4 144 0,0 0,0 1,7
Loyer, eau et enlèvement des ordures 1 004 0,2 2,0 1,5
Services de santé 172 0,0 0,2 0,3
Transports et communications 993 -0,2 -1,9 1,1
Autres services 1 975 0,0 0,0 2,2
Ensemble hors énergie 9 215 0,2 0,2 0,6
Ensemble hors tabac 9 878 0,15 0,2 0,4
  • Source : Insee, indices des prix à la consommation.

Sources

Cette publication présente l’évolution des moyennes annuelles des prix relevés par l’Insee tout au long de l’année dans le cadre de l’élaboration de l’indice des prix à la consommation. Ce dernier est publié mensuellement et relève les glissements annuels entre le mois en cours et le même mois de l’année précédente. Moyennes annuelles et glissements annuels sont donc des concepts différents : le premier s’appuie sur l’ensemble des prix d’une année et peut être comparé d’une année sur l’autre ; le second rapporte les prix d’un seul mois aux prix observés sur le même mois un an plus tôt.

Pour en savoir plus

Les séries longues sur le « Tableau de bord de la conjoncture à La Réunion »;

Paillole P., « Une inflation de 1,4 % en 2013 », Informations Rapides Réunion n°293, février 2014 ;