Les hôtels hauts-normands davantage occupés le mardi et le mercredi

Jean-Philippe Caritg (Insee Haute-Normandie)

Les hôtels haut-normands sont plus occupés le mardi et le mercredi. Leur clientèle est majoritairement une clientèle d’affaires, principalement dans les agglomérations, qui fréquente plus les établissements de chaîne que les hôtels indépendants. L’été et le week-end, cette clientèle laisse place au tourisme d’agrément, plutôt localisé sur le littoral

Insee Flash Haute-Normandie
No 7
Paru le : 25/09/2014

En 2013, les hôteliers haut-normands ont loué à leur clientèle 1,9 million de chambres correspondant à un taux d’occupation de 54 %. Ce taux est cependant très variable selon les jours de la semaine.

Une fréquentation plus élevée en semaine

Les hôtels de la région sont plus fréquentés en semaine (56 %) que le week-end (49 %, (Tableau 1). Le mardi et le mercredi sont les jours les mieux remplis : 67 % chacun (Tableau 2). Ce résultat traduit l’importance du tourisme d’affaires en semaine en Haute-Normandie. Sur l’année, cette clientèle est majoritaire.

Le tourisme d’agrément prend seulement le dessus en haute-saison (juillet et août) où il supplante le tourisme d’affaires qui ne représente plus qu’un tiers de la clientèle. Les week-ends d’été, 69 % des chambres sont occupées soit 10 points de plus qu’en semaine. Dans un cas comme dans l’autre, cela confirme l’importance des courts séjours en Haute-Normandie.

Tableau 1 – Des hôtels plus fréquentés le week-end en haute-saison - Taux d'occupation des hôtels de Haute-Normandie en 2013 selon la période (en %)

Des hôtels plus fréquentés le week-end en haute-saison - Taux d'occupation des hôtels de Haute-Normandie en 2013 selon la période (en %)
Période Semaine1 Week-end2 Semaine + week-end
Haute saison (juillet, août) 59 69 62
Moyenne saison (mai, juin, septembre) 64 61 63
Basse saison (octobre à avril) 52 38 48
Année 2013 56 49 54
  • 1 Nuits du dimanche au vendredi
  • 2 Nuits du vendredi au dimanche
  • Sources : Insee, DGCIS, Comités régionaux et départementaux du tourisme

Tableau 2 – Les hôtels plus fréquentés le mardi et le mercredi dans les agglomérations - Taux d'occupation des hôtels de Haute-Normandie selon les jours de la semaine (en %)

Les hôtels plus fréquentés le mardi et le mercredi dans les agglomérations - Taux d'occupation des hôtels de Haute-Normandie selon les jours de la semaine (en %)
Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dimanche
Haute-Normandie 58 67 67 57 42 57 31
Eure 57 66 66 53 32 49 25
Seine-Maritime 59 67 67 58 45 59 33
Agglomérations* 62 71 71 61 44 56 32
Littoral 54 63 64 55 47 65 36
  • Note de lecture : l’occupation de l’hôtel un mardi signifie qu’il est occupé lors de la nuit du mardi au mercredi. * Moyenne des taux d’occupation des agglomérations d’Évreux, du Havre et de Rouen
  • Sources : Insee, DGCIS, Comités régional et départementaux du tourisme

Une faible fréquentation en hiver et le dimanche

Quel que soit le territoire, la fréquentation des hôtels augmente de janvier jusqu’en juin. Sur le littoral, cet effet se prolonge jusqu’en août. La fréquentation diminue ensuite de façon ininterrompue jusqu’en décembre, où elle atteint son minima, avec 40 % de chambres occupées (Figure 1). En 2013, l’excellent résultat du mois de juin est lié en partie à l’Armada1 qui a occasionné un surcroît du taux d’occupation de 3,5 points (Aval N° 140, cf. encadré « Pour en savoir plus ») . Le dimanche est particulièrement peu attractif : 31 % des chambres sont louées ce jour là. En hiver, ce taux tombe régulièrement en deçà des 20 %.

1 L’Armada est un grand rassemblement de voiliers à Rouen qui, en 2013, a eu lieu du 6 au 16 juin.

Figure_1 – Une clientèle plus présente de Pâques à la Toussaint

  • Note : En juin, la forte hausse de la fréquentation est liée en partie à l’Armada qui a eu lieu du 6 au 16 juin 2013.
  • * Moyenne de taux d’occupation des agglomérations d’Évreux, du Havre et de Rouen
  • Sources : Insee, DGCIS, Comités régional et départementaux du tourisme

Tourisme d’affaires dans les agglomérations, tourisme d’agrément sur la côte

La Seine-Maritime, dotée d’un littoral et de deux grandes agglomérations, est fréquentée aussi bien par une clientèle d’agrément que par une clientèle d’affaires. L’Eure attire davantage la clientèle d’affaires.

Dans les agglomérations, la clientèle d’affaires prédomine. La fréquentation du mardi et du mercredi y est donc encore plus marquée : 71 % des chambres sont occupées (Tableau 2). Cette clientèle fréquente majoritairement les hôtels de chaîne plutôt que les établissements indépendants. Très souvent situés en périphérie des pôles urbains, leurs services sont adaptés aux besoins de cette clientèle d’affaires, tels un accueil 24 heures sur 24 ou une capacité d’accueil importante (60 chambres en moyenne contre 20 pour les indépendants).

Le comportement de la clientèle de loisirs, très attirée par le littoral, est différent. Elle privilégie le samedi, jour le plus fréquenté de mars jusqu’en novembre. Les samedis estivaux, les taux d’occupation y dépassent régulièrement les 90 %.

En août et les samedis d’avril à octobre, les hôtels indépendants sont plus fréquentés que les hôtels de chaîne. Cela reflète la moindre activité du tourisme d’affaires lors de ces périodes, au moment où le littoral attire la clientèle de loisirs, qui favorise les hôtels indépendants.

Sources

L’enquête de fréquentation dans l’hôtellerie est réalisée mensuellement auprès des hôtels. La représentativité de l’enquête hôtelière est améliorée grâce à une extension de l’échantillon financée par les comités régionaux du tourisme.

Définitions

Taux d’occupation : rapport, exprimé en pourcentage, entre le nombre de chambres occupées et le nombre de chambres offertes.

Hôtel de chaîne : hôtel ayant une enseigne d’un groupe hôtelier, quel que soit son statut juridique

Pour en savoir plus

« Parc des hôtels et des campings en Normandie » / Insee Haute-Normandie ; Laurent Brunet - In : Insee Flash Haute-Normandie n°2 (2014, juil.)

« Effet de l’Armada sur la fréquentation hôtelière : 12 400 chambres supplémentaires occupées en Haute-Normandie » / Insee Haute-Normandie ; Vinciane Bayardin, Jean-Philippe Caritg et Marie-Gabrielle Clément - In : Aval n°140 (2013, nov.)