Index de réévaluation des actifs de la construction / IM (base 2010)

Sources
Dernière mise à jour le : 17/04/2015

Présentation de l'opération

Organisme producteur :

Insee. Direction des statistiques d'entreprises (DSE)

Type d'opération :

Indices de réévaluation des actifs de la construction

Objectifs :

L'indice IM, « Matériel de chantier », a pour objectif de permettre la réactualisation de la valeur de matériels, à défaut d'une valeur de remplacement disponible, dans le cadre du calcul des charges d'emploi du matériel. Il permet de réactualiser les valeurs de matériels pour des cotations de matériel d'occasion, des valorisations de parc, en particulier pour les expertises en cas de sinistre.
Il ne doit pas être confondu avec l'index divers de la construction « poste matériel des travaux publics » (MATP), dont la finalité est l'indexation de contrats.



Thèmes abordés :

réévaluation des actifs, construction

Champ de l'opération

Champ géographique :

France entière (y compris DOM)

Champ(s) statistique(s) couvert(s) :

Voir tableau dans la rubrique "Documents associés"

Caractéristiques techniques

Unité statistique enquêtée :

L'indice IM ne donne pas lieu à une enquête nouvelle, mais utilise les statistiques publiques existantes, notamment celles issues de l'enquête observation des prix de l'industrie et des services (OPISE), pour constituer les indices élémentaires.
Conceptuellement, l'unité observée sur ses coûts est la branche d'activité des constructeurs de matériel de chantier pour la construction.

Périodicité de l'opération :

Mensuelle

Période et mode de collecte :

Mensuelle

Historique :

Un arrêté du Ministère des Travaux Publics et des Transports en date du 12 décembre 1959 approuvait le « barème bleu », et en particulier une première formule d'indice IM pour le calcul des charges d'emploi des principaux matériels de génie civil. Cet indice rentrait alors dans les formules de revalorisation des marchés publics de génie civil. Des changements de formule et/ou de base ont eu lieu en 1969, 1973, 1977 et 1986, avec une référence initiale à 1.
Les documents ci-dessous permettent de jalonner l'historique de cet indice :
- Les éléments publiés sur l'indice IM en 1986 par le Moniteur (pdf, 796 Ko) ;
- L'introduction à la méthode de détermination des charges d'emploi de 1986 dans un manuel de la FNTP (pdf, 3?086 Ko) ;
- Un extrait du barème de la FNTP pour la détermination des charges d'emploi des principaux matériels de génie civil, du 01/10/1969 (p. 7 et 8) (pdf, 214 Ko) ;
- Des extraits des Annales de la FNTP en date de 1960, 1969 et 1974 (3 fichiers pdf, 507 Ko).

L'indice IM était très proche par son concept (indice de coût) et par ses sources (indices de la statistique publique) des index divers de la construction, dont la maîtrise d'ouvrage a été transférée à l'Insee en 2014. La FNTP, qui était auparavant associée au Ministère de l'écologie, du développement durable et de l'énergie pour le calcul et la validation des index TP et de certains index divers de la construction, a souhaité à cette occasion que l'Insee reprenne aussi le calcul de cet indice IM.

Méthodologie :

L’indice IM est un réactualisation de la valeur de matériels, à défaut d'une valeur de remplacement disponible, dans le cadre du calcul des charges d'emploi du matériel., appréhendé à partir de 6 postes dans une démarche de comptabilité analytique : « coût du travail » jadis appelé « salaires et charges », « matériaux », « matériel », « énergie », « transport », « frais divers », analogue à l'approche « KLEMS » des économistes de la productivité (K = capital pour « matériel », L = labour pour « travail », E = energy pour « énergie », M = materials pour « matériaux », S = services pour « frais divers »).. 
La structure et les pondérations de l’indice IM ont été revues, à l’occasion de la base et référence 2010.
L’indice IM est un  indice de Laspeyres chaîné à tous les niveaux (d’indices élémentaires issus de la statistique publique à postes..

(Voir aussi  la note méthodologique)

Autres spécifications :

L’indice IM est diffusé au cours du troisième mois suivant le mois sous revue, sur le site de la BDM, dans le thème « Prix et indices de prix », rubrique « Indices des prix de production et de coûts dans la construction », sous-rubrique « Indices des coûts de production dans la construction (indexation de contrats) ».
Il est aussi publié au Journal Officiel.