Deux ans après le rapport Stiglitz-Sen-FitoussiQuelles mesures du bien-être et de la soutenabilité ?

L'Insee et la statistique publique
Dernière mise à jour le : 11/01/2017

Le 14 septembre 2009, la Commission sur la mesure de la performance économique et du progrès social remettait son rapport au Président de la République française, Nicolas Sarkozy, lors d'une conférence à la Sorbonne, à Paris. La Commission proposait d'élargir le champ des indicateurs traditionnels en matière de mesure du progrès économique et d'inclure des mesures de la qualité de vie, des inégalités et du bien-être, ainsi que de mieux prendre en compte le développement durable et l'environnement.

Deux ans après les recommandations de la Commission Stiglitz-Sen-Fitoussi, le ministère de l'Économie, des Finances et de l'Industrie, l'Insee et l'OCDE ont organisé une conférence pour dresser un panorama des progrès accomplis dans la mesure du bien-être et du progrès social dans les différentes régions du monde et mieux apprécier leur impact dans l'élaboration des politiques publiques.

La conférence a été ouverte par Nathalie Kosciusko-Morizet, Ministre de l'Écologie, du Développement Durable, des Transports et du Logement, Angel Gurría, Secrétaire général de l'OCDE et Joseph E. Stiglitz, prix Nobel d'économie. François Baroin, ministre de l'Économie, des Finances et de l'Industrie est intervenu en fin de journée.

La conférence a réuni à la fois des statisticiens et des décideurs publics.

Documents de la Commission sur la Mesure de la Performance Économique et du Progrès Social

Le rapport de la commision

Annexes

Note problématique (pdf, 511 Ko)

Draft summary (pdf, 486 Ko)