La situation du commerce en 2021 Tendances 2022

Nadège Ferrer-Pradines, Guillaume Arion, Bertrand Froc, Pascal Lévy, Enora Poilleux, Philippe Pottier, sous la direction de Corinne Darmaillacq (division Commerce, Insee)

Documents de travail
No 2022/07
Paru le : Paru le 30/06/2022
Nadège Ferrer-Pradines, Guillaume Arion, Bertrand Froc, Pascal Lévy, Enora Poilleux, Philippe Pottier, sous la direction de Corinne Darmaillacq (division Commerce, Insee)
Documents de travail  No 2022/07 - Juin 2022

En 2021, en France, les ventes des secteurs commerciaux s’améliorent avec le rebond de l’activité économique. L’assouplissement des mesures de lutte contre l’épidémie de Covid-19 permet une reprise de l’activité des commerces de détail non alimentaires. Tous ne retrouvent cependant pas le niveau d’activité de 2019, en particulier les grands magasins et les commerces d’habillement-chaussure. Les ventes rebondissent également dans le commerce de gros et le commerce et la réparation d’automobiles. Le commerce de véhicules automobiles, très pénalisé en 2020, ne rattrape pas son niveau d’avant-crise. Dans le commerce de détail, les ventes du commerce alimentaire en magasin se stabilisent, après une année 2020 en forte croissance. L’activité poursuit son accélération dans le commerce hors magasin, avec le maintien d’une part importante de vente en ligne.

En 2021, l’emploi salarié du commerce rebondit de 3,0 %, moins vigoureusement que dans le tertiaire marchand hors intérim (+ 4,3 %). Il dépasse néanmoins son niveau de fin 2019 dans chacun des trois grands secteurs commerciaux.

Au 1er trimestre 2022, le volume des ventes reste supérieur à son niveau du 1er trimestre 2019 malgré une nette dégradation du climat des affaires.