Insee
Insee Analyses Corse · Avril 2022 · n° 38
Insee Analyses CorseEn Corse, un emploi sur cinq est saisonnier

Antoine Luciani, Antonin Bretel (Insee)

En 2019, 27 700 emplois sont saisonniers en Corse, soit 19 % de l’emploi salarié annuel régional hors agriculture. Cette part, six fois plus importante qu’au niveau national, place l’île en tête des régions françaises. Les secteurs de la restauration, de l’hébergement et du commerce de détail concentrent 80 % de ces emplois. La majorité des saisonniers ont une durée de contrat inférieure ou égale à 4 mois. Leurs salaires horaires nets sont 20 % inférieurs à ceux des non saisonniers et les disparités salariales plus faibles. La moitié d’entre eux occupe au moins un autre emploi dans l’année mais leur revenu annuel d’activité reste principalement assuré par leurs contrats saisonniers. Ces salariés sont jeunes, la moitié a moins de trente ans et un quart réside hors de Corse. Enfin, la fidélisation à l’entreprise reste modérée avec trois saisonniers sur dix ayant déjà travaillé dans le même établissement l’année précédente.

Insee Analyses Corse
No 38
Paru le : Paru le 28/04/2022

En Corse, l’orientation touristique de l’économie entraîne une forte saisonnalité de l’activité des entreprises et donc de l’offre d’emploi régionale. En lien avec l’attractivité de ces emplois, les secteurs ayant le plus recours à la main d’œuvre saisonnière sont aussi les plus confrontés aux difficultés de recrutement (encadré 1). Il est alors nécessaire de connaître précisément les caractéristiques des emplois saisonniers et des personnes qui les occupent pour mettre en place des politiques publiques spécifiques.

En 2019, 19 % des emplois salariés privés hors agriculture sont saisonniers, soit 27 700 postes auxquels s’ajoutent 3 900 emplois saisonniers agricoles (encadré 2). Cette part est bien plus élevée qu’au niveau national (3 %) et qu’en Nouvelle-Aquitaine (7 %), deuxième région où elle est la plus importante. Seuls deux départements français présentent une part supérieure : la Savoie (25 %) et les Hautes-Alpes (23 %) (figure 1).

La part d’emplois saisonniers sur les territoires suit logiquement leur degré d’orientation touristique. Elle est ainsi particulièrement élevée dans la zone d’emploi de Calvi (44 %), Porto-Vecchio (38 %) et Propriano (35 %). Elle est plus limitée dans celles de Bastia (12 %) et Ajaccio (13 %) principaux pôles d’activité économique de l’île (données complémentaires).

Figure 1 Part des emplois saisonniers dans l’emploi départemental total

en %
Part des emplois saisonniers dans l’emploi départemental total (en %)
Départements Part d’emplois saisonniers (%)
01 Ain 1,3
02 Aisne 2,4
03 Allier 1,9
04 Alpes-de-Haute-Provence 10,9
05 Hautes-Alpes 23,3
06 Alpes-Maritimes 5,6
07 Ardèche 8,9
08 Ardennes 0,8
09 Ariège 5,1
10 Aube 4,1
11 Aude 10,1
12 Aveyron 5,6
13 Bouches-du-Rhône 2,2
14 Calvados 3,3
15 Cantal 4,8
16 Charente 2,2
17 Charente-Maritime 9,5
18 Cher 1,7
19 Corrèze 3,4
21 Côte-d'Or 1,8
22 Côtes d'Armor 4,4
23 Creuse 1,8
24 Dordogne 7,1
25 Doubs 1,4
26 Drôme 4,5
27 Eure 1,1
28 Eure-et-Loir 2,0
29 Finistère 5,7
20 Corse 19,5
30 Gard 4,9
31 Haute-Garonne 1,3
32 Gers 6,6
33 Gironde 3,4
34 Hérault 5,8
35 Ille-et-Vilaine 2,0
36 Indre 1,4
37 Indre-et-Loire 2,0
38 Isère 3,1
39 Jura 3,8
40 Landes 15,4
41 Loir-et-Cher 3,1
42 Loire 0,8
43 Haute-Loire 2,6
44 Loire-Atlantique 2,5
45 Loiret 1,2
46 Lot 7,3
47 Lot-et-Garonne 6,6
48 Lozère 9,8
49 Maine-et-Loire 2,3
50 Manche 3,7
51 Marne 4,6
52 Haute-Marne 1,8
53 Mayenne 1,1
54 Meurthe-et-Moselle 0,9
55 Meuse 1,2
56 Morbihan 5,7
57 Moselle 0,9
58 Nièvre 1,9
59 Nord 0,7
60 Oise 1,9
61 Orne 1,2
62 Pas-de-Calais 1,9
63 Puy-de-Dôme 2,4
64 Pyrénées-Atlantiques 5,1
65 Hautes-Pyrénées 10,8
66 Pyrénées-Orientales 13,7
67 Bas-Rhin 1,6
68 Haut-Rhin 2,3
69 Rhône 0,9
70 Haute-Saône 1,0
71 Saône-et-Loire 1,5
72 Sarthe 1,3
73 Savoie 24,8
74 Haute-Savoie 11,5
75 Paris 0,7
76 Seine-Maritime 1,4
77 Seine-et-Marne 1,4
78 Yvelines 0,9
79 Deux-Sèvres 2,5
80 Somme 2,4
81 Tarn 1,5
82 Tarn-et-Garonne 5,1
83 Var 10,3
84 Vaucluse 6,5
85 Vendée 6,8
86 Vienne 2,7
87 Haute-Vienne 1,3
88 Vosges 3,7
89 Yonne 1,8
90 Territoire de Belfort 1,4
91 Essonne 0,6
92 Hauts-de-Seine 0,5
93 Seine-St-Denis 0,5
94 Val-de-Marne 1,2
95 Val-D'Oise 0,7
971 Guadeloupe 2,5
972 Martinique 2,1
973 Guyane 0,9
974 La Réunion 0,6
976 Mayotte 0,2
  • Champ : emplois salariés privés hors agriculture.
  • Source : base tous salariés 2019.

Figure 1 Part des emplois saisonniers dans l’emploi départemental total

  • Champ : emplois salariés privés hors agriculture.
  • Source : base tous salariés 2019.

Hébergement, restauration et commerce de détail : piliers de l’emploi saisonnier

L’afflux estival de population se traduit par un pic d’activité dans les secteurs touristiques, mais aussi dans les secteurs « présentiels » (dont l’activité est directement liée à la population). Ainsi, trois secteurs représentent huit emplois saisonniers sur dix : la restauration (35 %), l’hébergement (26 %) et le commerce de détail hors auto-moto (15 %). Suivent les activités sportives et de loisirs (3 %), l’industrie alimentaire (3 %) et le commerce de gros (2 %).

Ces secteurs se reflètent dans les métiers les plus représentés. Les serveurs, commis et garçons de restauration constituent ainsi un quart des emplois, suivis des cuisiniers et employés de cuisine (un cinquième). Au total dans la restauration six emplois sur dix sont des saisonniers contre un sur dix au national (figure 2). Viennent ensuite les métiers de la vente dans le commerce de détail, et les employés d’étage, de réception et polyvalents de l’hôtellerie.

D’autres secteurs correspondent à des emplois nettement moins nombreux mais sont particulièrement tournés vers l’activité touristique. C’est le cas du transport par eau dans lequel la moitié des 550 emplois sont saisonniers, et des activités sportives et de loisirs où cette proportion est d’un tiers.

Figure 2Part des emplois saisonniers dans les six principaux secteurs employeurs

en %
Part des emplois saisonniers dans les six principaux secteurs employeurs (en %)
Secteurs Corse France
Hébergement 62 28
Restauration 58 11
Sport, récréatif et loisirs 34 14
Commerce de détail hors auto-moto 20 4
Industrie alimentaire 18 5
Commerce de gros hors auto-moto 12 3
  • Note : Nomenclature NAF A88.
  • Champ : emplois salariés privés hors agriculture.
  • Source : base tous salariés 2019.

Figure 2Part des emplois saisonniers dans les six principaux secteurs employeurs

  • Note : Nomenclature NAF A88.
  • Champ : emplois salariés privés hors agriculture.
  • Source : base tous salariés 2019.

Six emplois saisonniers sur dix durent au plus 4 mois

Au cours d’une année, du fait de la saisonnalité de l’activité insulaire, le nombre journalier d’emplois augmente rapidement et régulièrement dans les secteurs touristiques à partir de début avril, atteint un plateau en juillet-août puis chute rapidement, notamment fin septembre. Neuf emplois saisonniers sur dix sont ainsi compris entre le 1er avril et le 31 octobre (figure 3).

En particulier, la restauration et l’hébergement comptent 4 fois plus d’emplois en juillet-août que hors saison contre 1,5 fois plus au niveau national. En revanche, dans le commerce et l’industrie alimentaire, l’emploi progresse plus lentement pour atteindre un pic estival supérieur d’un tiers à son niveau de janvier.

Figure 3Courbes journalières du nombre d’emplois dans les six principaux secteurs employeurs

Indice 100 au 1ᵉʳ janvier
Courbes journalières du nombre d’emplois dans les six principaux secteurs employeurs (Indice 100 au 1ᵉʳ janvier )
Date Restauration Hébergement Commerce de détail hors auto.& motocycle Act. sportives, récréatives & de loisirs Industries alimentaires Commerce de gros hors auto. & motocycle
Année 2019 – Jour 1 (Janvier) 100 100 100 100 100 100
Année 2019 – Jour 2 (Janvier) 101 100 101 101 101 101
Année 2019 – Jour 3 (Janvier) 101 100 101 101 101 101
Année 2019 – Jour 4 (Janvier) 101 100 101 101 101 101
Année 2019 – Jour 5 (Janvier) 101 100 101 101 101 101
Année 2019 – Jour 6 (Janvier) 101 100 101 102 100 101
Année 2019 – Jour 7 (Janvier) 102 101 101 103 101 101
Année 2019 – Jour 8 (Janvier) 102 101 101 103 102 101
Année 2019 – Jour 9 (Janvier) 102 101 101 103 101 101
Année 2019 – Jour 10 (Janvier) 102 102 101 103 102 101
Année 2019 – Jour 11 (Janvier) 102 102 101 103 102 101
Année 2019 – Jour 12 (Janvier) 102 102 101 103 102 101
Année 2019 – Jour 13 (Janvier) 102 102 101 103 102 101
Année 2019 – Jour 14 (Janvier) 103 102 101 104 102 101
Année 2019 – Jour 15 (Janvier) 103 103 101 104 102 101
Année 2019 – Jour 16 (Janvier) 103 103 101 104 102 101
Année 2019 – Jour 17 (Janvier) 103 103 101 104 102 101
Année 2019 – Jour 18 (Janvier) 103 103 101 104 102 101
Année 2019 – Jour 19 (Janvier) 103 102 101 105 102 101
Année 2019 – Jour 20 (Janvier) 103 102 101 105 102 101
Année 2019 – Jour 21 (Janvier) 103 103 101 105 102 102
Année 2019 – Jour 22 (Janvier) 103 103 101 105 102 102
Année 2019 – Jour 23 (Janvier) 103 103 101 105 102 102
Année 2019 – Jour 24 (Janvier) 104 103 101 105 102 101
Année 2019 – Jour 25 (Janvier) 104 103 101 106 102 101
Année 2019 – Jour 26 (Janvier) 104 103 101 106 102 101
Année 2019 – Jour 27 (Janvier) 104 103 101 106 102 101
Année 2019 – Jour 28 (Janvier) 104 103 101 106 102 101
Année 2019 – Jour 29 (Janvier) 104 103 101 107 102 101
Année 2019 – Jour 30 (Janvier) 104 103 102 108 102 101
Année 2019 – Jour 31 (Février) 105 103 101 117 103 101
Année 2019 – Jour 32 (Février) 105 103 101 117 103 101
Année 2019 – Jour 33 (Février) 105 103 100 117 103 101
Année 2019 – Jour 34 (Février) 105 104 101 117 104 101
Année 2019 – Jour 35 (Février) 105 105 101 117 104 101
Année 2019 – Jour 36 (Février) 105 105 101 117 104 101
Année 2019 – Jour 37 (Février) 105 105 101 117 104 101
Année 2019 – Jour 38 (Février) 105 105 101 117 104 101
Année 2019 – Jour 39 (Février) 105 104 101 117 104 101
Année 2019 – Jour 40 (Février) 105 104 101 117 104 101
Année 2019 – Jour 41 (Février) 106 106 101 118 104 102
Année 2019 – Jour 42 (Février) 106 106 101 118 104 102
Année 2019 – Jour 43 (Février) 106 106 101 118 104 102
Année 2019 – Jour 44 (Février) 106 106 101 118 104 102
Année 2019 – Jour 45 (Février) 107 107 101 118 104 102
Année 2019 – Jour 46 (Février) 106 106 101 118 104 102
Année 2019 – Jour 47 (Février) 106 106 101 119 104 102
Année 2019 – Jour 48 (Février) 107 107 101 119 104 102
Année 2019 – Jour 49 (Février) 107 107 101 120 104 102
Année 2019 – Jour 50 (Février) 107 107 101 120 104 102
Année 2019 – Jour 51 (Février) 107 108 102 120 103 102
Année 2019 – Jour 52 (Février) 107 108 102 120 103 102
Année 2019 – Jour 53 (Février) 107 108 101 120 104 101
Année 2019 – Jour 54 (Février) 107 108 101 120 103 101
Année 2019 – Jour 55 (Février) 107 108 102 120 104 102
Année 2019 – Jour 56 (Février) 107 108 102 120 104 102
Année 2019 – Jour 57 (Février) 107 109 102 120 104 101
Année 2019 – Jour 58 (Février) 107 109 102 120 104 101
Année 2019 – Jour 59 (Février) 107 109 102 120 104 101
Année 2019 – Jour 60 (Février) 107 109 102 120 104 101
Année 2019 – Jour 61 (Mars) 110 112 102 121 104 101
Année 2019 – Jour 62 (Mars) 110 112 102 121 104 101
Année 2019 – Jour 63 (Mars) 110 112 102 121 104 101
Année 2019 – Jour 64 (Mars) 111 115 102 121 105 102
Année 2019 – Jour 65 (Mars) 111 115 102 121 105 102
Année 2019 – Jour 66 (Mars) 112 115 102 121 105 102
Année 2019 – Jour 67 (Mars) 112 116 102 121 105 102
Année 2019 – Jour 68 (Mars) 112 116 102 122 105 102
Année 2019 – Jour 69 (Mars) 112 116 102 122 105 102
Année 2019 – Jour 70 (Mars) 112 116 102 121 105 102
Année 2019 – Jour 71 (Mars) 113 118 102 121 105 103
Année 2019 – Jour 72 (Mars) 113 119 102 122 105 103
Année 2019 – Jour 73 (Mars) 113 119 102 122 105 103
Année 2019 – Jour 74 (Mars) 113 119 102 122 105 103
Année 2019 – Jour 75 (Mars) 114 121 102 122 105 103
Année 2019 – Jour 76 (Mars) 114 120 102 122 105 103
Année 2019 – Jour 77 (Mars) 113 121 102 122 105 103
Année 2019 – Jour 78 (Mars) 114 126 103 122 105 103
Année 2019 – Jour 79 (Mars) 114 127 103 123 105 103
Année 2019 – Jour 80 (Mars) 114 127 103 123 105 103
Année 2019 – Jour 81 (Mars) 115 128 103 123 105 103
Année 2019 – Jour 82 (Mars) 115 128 103 123 105 103
Année 2019 – Jour 83 (Mars) 115 128 103 123 105 103
Année 2019 – Jour 84 (Mars) 115 128 103 123 105 103
Année 2019 – Jour 85 (Mars) 115 134 103 123 106 103
Année 2019 – Jour 86 (Mars) 116 135 103 123 105 103
Année 2019 – Jour 87 (Mars) 116 135 103 123 106 103
Année 2019 – Jour 88 (Mars) 117 136 103 124 106 103
Année 2019 – Jour 89 (Mars) 117 137 103 124 105 103
Année 2019 – Jour 90 (Mars) 118 137 103 124 105 103
Année 2019 – Jour 91 (Avril) 132 169 106 128 107 106
Année 2019 – Jour 92 (Avril) 133 171 106 128 107 106
Année 2019 – Jour 93 (Avril) 134 173 106 129 107 106
Année 2019 – Jour 94 (Avril) 136 174 106 129 108 106
Année 2019 – Jour 95 (Avril) 137 175 106 129 108 106
Année 2019 – Jour 96 (Avril) 139 177 106 129 108 106
Année 2019 – Jour 97 (Avril) 139 178 106 129 108 106
Année 2019 – Jour 98 (Avril) 142 185 106 130 109 107
Année 2019 – Jour 99 (Avril) 143 188 106 131 110 107
Année 2019 – Jour 100 (Avril) 144 191 107 131 110 107
Année 2019 – Jour 101 (Avril) 146 194 107 131 110 107
Année 2019 – Jour 102 (Avril) 147 196 107 131 110 107
Année 2019 – Jour 103 (Avril) 148 198 107 131 110 107
Année 2019 – Jour 104 (Avril) 148 199 107 131 110 107
Année 2019 – Jour 105 (Avril) 154 213 108 132 110 108
Année 2019 – Jour 106 (Avril) 156 214 108 132 111 108
Année 2019 – Jour 107 (Avril) 157 216 108 132 111 108
Année 2019 – Jour 108 (Avril) 159 219 108 133 111 108
Année 2019 – Jour 109 (Avril) 161 220 108 133 111 108
Année 2019 – Jour 110 (Avril) 164 223 108 133 111 108
Année 2019 – Jour 111 (Avril) 163 222 108 133 111 108
Année 2019 – Jour 112 (Avril) 164 226 108 133 111 108
Année 2019 – Jour 113 (Avril) 165 231 109 133 111 108
Année 2019 – Jour 114 (Avril) 167 233 109 134 111 109
Année 2019 – Jour 115 (Avril) 168 235 109 134 111 109
Année 2019 – Jour 116 (Avril) 168 237 109 134 111 109
Année 2019 – Jour 117 (Avril) 169 238 109 134 111 109
Année 2019 – Jour 118 (Avril) 169 239 109 134 111 109
Année 2019 – Jour 119 (Avril) 169 241 109 134 112 109
Année 2019 – Jour 120 (Avril) 169 241 109 134 112 109
Année 2019 – Jour 121 (Mai) 193 261 110 137 112 109
Année 2019 – Jour 122 (Mai) 199 275 111 138 113 110
Année 2019 – Jour 123 (Mai) 201 277 112 141 113 110
Année 2019 – Jour 124 (Mai) 202 279 112 141 113 110
Année 2019 – Jour 125 (Mai) 201 279 111 141 113 110
Année 2019 – Jour 126 (Mai) 204 284 112 141 114 111
Année 2019 – Jour 127 (Mai) 207 285 112 141 114 111
Année 2019 – Jour 128 (Mai) 207 286 112 142 114 111
Année 2019 – Jour 129 (Mai) 209 287 112 142 114 111
Année 2019 – Jour 130 (Mai) 210 289 113 142 114 111
Année 2019 – Jour 131 (Mai) 211 290 113 142 114 111
Année 2019 – Jour 132 (Mai) 211 290 112 143 114 111
Année 2019 – Jour 133 (Mai) 213 294 113 143 115 111
Année 2019 – Jour 134 (Mai) 214 295 113 144 115 111
Année 2019 – Jour 135 (Mai) 218 299 113 145 115 111
Année 2019 – Jour 136 (Mai) 218 301 113 145 115 111
Année 2019 – Jour 137 (Mai) 219 302 113 145 115 111
Année 2019 – Jour 138 (Mai) 220 304 113 146 115 111
Année 2019 – Jour 139 (Mai) 220 304 113 146 115 111
Année 2019 – Jour 140 (Mai) 222 309 114 147 116 112
Année 2019 – Jour 141 (Mai) 223 310 114 147 116 112
Année 2019 – Jour 142 (Mai) 224 311 114 148 116 112
Année 2019 – Jour 143 (Mai) 226 312 114 148 116 112
Année 2019 – Jour 144 (Mai) 226 313 114 148 116 112
Année 2019 – Jour 145 (Mai) 228 313 114 149 116 112
Année 2019 – Jour 146 (Mai) 227 313 114 150 116 112
Année 2019 – Jour 147 (Mai) 228 315 114 151 116 112
Année 2019 – Jour 148 (Mai) 229 316 114 152 116 112
Année 2019 – Jour 149 (Mai) 229 316 114 152 116 112
Année 2019 – Jour 150 (Mai) 230 317 114 153 116 112
Année 2019 – Jour 151 (Juin) 252 335 116 151 117 112
Année 2019 – Jour 152 (Juin) 252 336 116 152 117 112
Année 2019 – Jour 153 (Juin) 257 339 117 146 119 113
Année 2019 – Jour 154 (Juin) 260 340 117 146 120 113
Année 2019 – Jour 155 (Juin) 261 342 118 147 120 113
Année 2019 – Jour 156 (Juin) 263 343 118 147 120 114
Année 2019 – Jour 157 (Juin) 264 343 118 148 120 114
Année 2019 – Jour 158 (Juin) 265 346 118 148 120 114
Année 2019 – Jour 159 (Juin) 266 346 118 149 120 113
Année 2019 – Jour 160 (Juin) 267 348 118 149 121 114
Année 2019 – Jour 161 (Juin) 269 350 118 150 121 114
Année 2019 – Jour 162 (Juin) 270 351 119 150 121 114
Année 2019 – Jour 163 (Juin) 271 352 119 151 121 114
Année 2019 – Jour 164 (Juin) 273 353 119 152 121 114
Année 2019 – Jour 165 (Juin) 277 356 119 153 122 114
Année 2019 – Jour 166 (Juin) 277 357 119 154 121 114
Année 2019 – Jour 167 (Juin) 279 358 120 160 122 115
Année 2019 – Jour 168 (Juin) 281 359 120 160 123 115
Année 2019 – Jour 169 (Juin) 282 360 120 160 123 115
Année 2019 – Jour 170 (Juin) 284 362 120 161 123 115
Année 2019 – Jour 171 (Juin) 286 363 120 161 123 115
Année 2019 – Jour 172 (Juin) 286 364 121 161 123 115
Année 2019 – Jour 173 (Juin) 286 363 120 161 122 115
Année 2019 – Jour 174 (Juin) 287 365 121 162 123 115
Année 2019 – Jour 175 (Juin) 288 365 121 163 123 115
Année 2019 – Jour 176 (Juin) 288 367 121 163 123 116
Année 2019 – Jour 177 (Juin) 289 368 121 163 123 116
Année 2019 – Jour 178 (Juin) 289 369 121 163 123 115
Année 2019 – Jour 179 (Juin) 289 369 121 163 123 115
Année 2019 – Jour 180 (Juin) 289 370 121 163 123 115
Année 2019 – Jour 181 (Juillet) 313 390 128 173 128 117
Année 2019 – Jour 182 (Juillet) 315 391 128 174 128 117
Année 2019 – Jour 183 (Juillet) 317 392 129 174 128 117
Année 2019 – Jour 184 (Juillet) 319 393 129 174 128 117
Année 2019 – Jour 185 (Juillet) 321 394 129 175 128 118
Année 2019 – Jour 186 (Juillet) 322 396 129 175 128 117
Année 2019 – Jour 187 (Juillet) 322 397 129 176 128 117
Année 2019 – Jour 188 (Juillet) 325 400 130 179 129 118
Année 2019 – Jour 189 (Juillet) 326 401 131 179 129 118
Année 2019 – Jour 190 (Juillet) 327 404 131 181 130 118
Année 2019 – Jour 191 (Juillet) 328 404 131 181 130 118
Année 2019 – Jour 192 (Juillet) 329 405 131 181 129 118
Année 2019 – Jour 193 (Juillet) 329 406 131 184 129 118
Année 2019 – Jour 194 (Juillet) 329 406 131 186 129 117
Année 2019 – Jour 195 (Juillet) 333 408 132 189 130 118
Année 2019 – Jour 196 (Juillet) 334 409 132 186 130 118
Année 2019 – Jour 197 (Juillet) 335 409 132 186 131 118
Année 2019 – Jour 198 (Juillet) 336 410 133 186 131 118
Année 2019 – Jour 199 (Juillet) 337 410 133 187 131 118
Année 2019 – Jour 200 (Juillet) 337 410 133 187 131 118
Année 2019 – Jour 201 (Juillet) 336 410 132 187 131 118
Année 2019 – Jour 202 (Juillet) 338 411 133 188 131 118
Année 2019 – Jour 203 (Juillet) 338 411 133 188 131 118
Année 2019 – Jour 204 (Juillet) 339 411 133 188 131 118
Année 2019 – Jour 205 (Juillet) 339 410 133 188 131 118
Année 2019 – Jour 206 (Juillet) 339 409 133 188 131 118
Année 2019 – Jour 207 (Juillet) 339 409 133 188 131 118
Année 2019 – Jour 208 (Juillet) 338 409 133 188 131 118
Année 2019 – Jour 209 (Juillet) 339 409 133 189 131 118
Année 2019 – Jour 210 (Juillet) 339 410 133 189 131 118
Année 2019 – Jour 211 (Août) 341 409 133 191 130 116
Année 2019 – Jour 212 (Août) 341 409 132 192 129 116
Année 2019 – Jour 213 (Août) 341 410 132 192 129 116
Année 2019 – Jour 214 (Août) 340 409 132 192 129 116
Année 2019 – Jour 215 (Août) 341 411 132 192 129 116
Année 2019 – Jour 216 (Août) 341 411 132 193 130 116
Année 2019 – Jour 217 (Août) 342 411 132 193 130 116
Année 2019 – Jour 218 (Août) 342 411 133 193 130 116
Année 2019 – Jour 219 (Août) 342 411 132 193 130 116
Année 2019 – Jour 220 (Août) 342 411 132 192 130 116
Année 2019 – Jour 221 (Août) 342 411 132 193 130 116
Année 2019 – Jour 222 (Août) 342 411 132 193 130 116
Année 2019 – Jour 223 (Août) 341 411 132 194 130 116
Année 2019 – Jour 224 (Août) 342 411 132 195 130 116
Année 2019 – Jour 225 (Août) 341 410 132 197 129 116
Année 2019 – Jour 226 (Août) 341 409 132 194 129 116
Année 2019 – Jour 227 (Août) 341 409 132 193 129 116
Année 2019 – Jour 228 (Août) 340 409 132 193 129 115
Année 2019 – Jour 229 (Août) 340 408 131 193 129 116
Année 2019 – Jour 230 (Août) 340 408 131 193 129 116
Année 2019 – Jour 231 (Août) 339 408 131 193 129 115
Année 2019 – Jour 232 (Août) 339 407 131 193 129 116
Année 2019 – Jour 233 (Août) 339 407 131 194 129 116
Année 2019 – Jour 234 (Août) 339 406 131 192 129 115
Année 2019 – Jour 235 (Août) 338 405 130 191 128 115
Année 2019 – Jour 236 (Août) 336 404 130 189 128 115
Année 2019 – Jour 237 (Août) 335 403 129 189 128 115
Année 2019 – Jour 238 (Août) 335 402 129 189 128 115
Année 2019 – Jour 239 (Août) 334 400 129 188 128 115
Année 2019 – Jour 240 (Août) 334 399 129 188 128 115
Année 2019 – Jour 241 (Septembre) 286 361 116 155 119 111
Année 2019 – Jour 242 (Septembre) 286 361 116 155 120 111
Année 2019 – Jour 243 (Septembre) 286 360 116 157 121 111
Année 2019 – Jour 244 (Septembre) 286 360 116 156 120 111
Année 2019 – Jour 245 (Septembre) 286 359 117 157 120 111
Année 2019 – Jour 246 (Septembre) 285 358 117 157 120 111
Année 2019 – Jour 247 (Septembre) 285 357 117 157 120 111
Année 2019 – Jour 248 (Septembre) 284 356 116 156 120 111
Année 2019 – Jour 249 (Septembre) 282 355 116 156 120 111
Année 2019 – Jour 250 (Septembre) 282 355 117 156 120 111
Année 2019 – Jour 251 (Septembre) 280 353 117 155 120 111
Année 2019 – Jour 252 (Septembre) 280 353 117 155 120 111
Année 2019 – Jour 253 (Septembre) 280 352 117 155 120 111
Année 2019 – Jour 254 (Septembre) 279 351 117 154 120 111
Année 2019 – Jour 255 (Septembre) 278 349 116 154 120 111
Année 2019 – Jour 256 (Septembre) 265 339 116 150 119 111
Année 2019 – Jour 257 (Septembre) 264 337 116 150 119 111
Année 2019 – Jour 258 (Septembre) 264 337 116 149 119 111
Année 2019 – Jour 259 (Septembre) 264 336 116 149 119 111
Année 2019 – Jour 260 (Septembre) 264 336 116 149 119 111
Année 2019 – Jour 261 (Septembre) 262 334 116 149 119 111
Année 2019 – Jour 262 (Septembre) 261 333 116 149 119 111
Année 2019 – Jour 263 (Septembre) 260 332 116 148 119 111
Année 2019 – Jour 264 (Septembre) 259 331 116 147 119 111
Année 2019 – Jour 265 (Septembre) 258 331 116 147 119 111
Année 2019 – Jour 266 (Septembre) 257 330 116 146 119 111
Année 2019 – Jour 267 (Septembre) 257 330 116 145 119 111
Année 2019 – Jour 268 (Septembre) 256 328 116 143 119 111
Année 2019 – Jour 269 (Septembre) 256 327 116 143 119 111
Année 2019 – Jour 270 (Septembre) 254 325 115 143 119 111
Année 2019 – Jour 271 (Octobre) 183 256 109 134 112 107
Année 2019 – Jour 272 (Octobre) 183 255 109 134 112 107
Année 2019 – Jour 273 (Octobre) 183 253 109 134 112 107
Année 2019 – Jour 274 (Octobre) 182 252 109 134 112 107
Année 2019 – Jour 275 (Octobre) 182 250 109 134 112 107
Année 2019 – Jour 276 (Octobre) 181 248 109 134 112 107
Année 2019 – Jour 277 (Octobre) 180 241 109 133 112 107
Année 2019 – Jour 278 (Octobre) 180 240 109 133 112 107
Année 2019 – Jour 279 (Octobre) 180 236 109 133 112 107
Année 2019 – Jour 280 (Octobre) 180 235 109 133 113 107
Année 2019 – Jour 281 (Octobre) 179 232 109 133 113 107
Année 2019 – Jour 282 (Octobre) 178 230 109 133 112 107
Année 2019 – Jour 283 (Octobre) 178 226 109 133 112 107
Année 2019 – Jour 284 (Octobre) 176 219 109 132 112 107
Année 2019 – Jour 285 (Octobre) 176 217 109 132 113 107
Année 2019 – Jour 286 (Octobre) 168 204 109 128 112 107
Année 2019 – Jour 287 (Octobre) 168 203 109 128 112 107
Année 2019 – Jour 288 (Octobre) 168 201 109 128 112 107
Année 2019 – Jour 289 (Octobre) 168 198 109 128 112 107
Année 2019 – Jour 290 (Octobre) 167 196 108 128 112 107
Année 2019 – Jour 291 (Octobre) 165 192 109 128 112 107
Année 2019 – Jour 292 (Octobre) 165 190 109 128 112 107
Année 2019 – Jour 293 (Octobre) 165 188 109 128 112 107
Année 2019 – Jour 294 (Octobre) 164 187 109 128 112 107
Année 2019 – Jour 295 (Octobre) 164 186 109 128 113 107
Année 2019 – Jour 296 (Octobre) 164 183 109 128 112 107
Année 2019 – Jour 297 (Octobre) 163 181 109 128 112 107
Année 2019 – Jour 298 (Octobre) 162 178 109 127 112 107
Année 2019 – Jour 299 (Octobre) 162 177 109 127 112 108
Année 2019 – Jour 300 (Octobre) 162 176 109 127 112 108
Année 2019 – Jour 301 (Novembre) 131 136 104 120 108 105
Année 2019 – Jour 302 (Novembre) 130 136 105 120 108 104
Année 2019 – Jour 303 (Novembre) 130 134 104 120 108 104
Année 2019 – Jour 304 (Novembre) 129 131 105 120 108 105
Année 2019 – Jour 305 (Novembre) 129 129 105 120 109 105
Année 2019 – Jour 306 (Novembre) 128 128 105 120 109 105
Année 2019 – Jour 307 (Novembre) 128 126 105 120 109 105
Année 2019 – Jour 308 (Novembre) 128 125 105 120 108 105
Année 2019 – Jour 309 (Novembre) 128 123 105 120 108 105
Année 2019 – Jour 310 (Novembre) 128 123 105 120 108 105
Année 2019 – Jour 311 (Novembre) 128 121 105 120 108 105
Année 2019 – Jour 312 (Novembre) 128 121 105 120 108 105
Année 2019 – Jour 313 (Novembre) 128 121 105 121 108 106
Année 2019 – Jour 314 (Novembre) 128 121 105 121 108 106
Année 2019 – Jour 315 (Novembre) 128 120 105 121 108 106
Année 2019 – Jour 316 (Novembre) 127 117 105 120 108 106
Année 2019 – Jour 317 (Novembre) 127 117 105 120 108 106
Année 2019 – Jour 318 (Novembre) 127 117 105 120 108 106
Année 2019 – Jour 319 (Novembre) 127 117 105 120 108 106
Année 2019 – Jour 320 (Novembre) 127 117 105 120 108 106
Année 2019 – Jour 321 (Novembre) 127 116 105 120 108 106
Année 2019 – Jour 322 (Novembre) 127 116 106 120 108 106
Année 2019 – Jour 323 (Novembre) 128 115 106 119 108 106
Année 2019 – Jour 324 (Novembre) 127 115 106 119 108 106
Année 2019 – Jour 325 (Novembre) 128 115 106 119 109 106
Année 2019 – Jour 326 (Novembre) 128 115 106 118 109 106
Année 2019 – Jour 327 (Novembre) 128 114 106 118 109 106
Année 2019 – Jour 328 (Novembre) 128 114 106 118 109 106
Année 2019 – Jour 329 (Novembre) 128 114 106 118 109 106
Année 2019 – Jour 330 (Novembre) 127 114 106 118 109 106
Année 2019 – Jour 331 (Décembre) 124 109 105 115 107 106
Année 2019 – Jour 332 (Décembre) 124 110 106 115 108 106
Année 2019 – Jour 333 (Décembre) 125 110 106 115 108 106
Année 2019 – Jour 334 (Décembre) 124 110 106 116 108 106
Année 2019 – Jour 335 (Décembre) 125 110 107 116 108 106
Année 2019 – Jour 336 (Décembre) 125 110 107 116 108 106
Année 2019 – Jour 337 (Décembre) 125 109 107 117 108 106
Année 2019 – Jour 338 (Décembre) 125 109 107 118 108 106
Année 2019 – Jour 339 (Décembre) 125 109 107 118 109 106
Année 2019 – Jour 340 (Décembre) 125 109 107 118 109 106
Année 2019 – Jour 341 (Décembre) 125 109 107 118 109 106
Année 2019 – Jour 342 (Décembre) 125 109 107 118 109 106
Année 2019 – Jour 343 (Décembre) 125 109 107 118 109 106
Année 2019 – Jour 344 (Décembre) 125 109 107 117 109 106
Année 2019 – Jour 345 (Décembre) 125 109 107 118 109 106
Année 2019 – Jour 346 (Décembre) 124 109 107 117 109 106
Année 2019 – Jour 347 (Décembre) 124 109 107 117 109 106
Année 2019 – Jour 348 (Décembre) 124 109 108 117 109 106
Année 2019 – Jour 349 (Décembre) 124 108 108 117 110 106
Année 2019 – Jour 350 (Décembre) 124 108 108 117 110 106
Année 2019 – Jour 351 (Décembre) 124 108 108 117 109 106
Année 2019 – Jour 352 (Décembre) 123 108 108 117 109 106
Année 2019 – Jour 353 (Décembre) 123 108 108 117 110 106
Année 2019 – Jour 354 (Décembre) 123 108 108 117 109 106
Année 2019 – Jour 355 (Décembre) 123 108 107 117 109 106
Année 2019 – Jour 356 (Décembre) 123 108 107 117 109 106
Année 2019 – Jour 357 (Décembre) 123 108 107 116 109 105
Année 2019 – Jour 358 (Décembre) 123 107 107 116 110 105
Année 2019 – Jour 359 (Décembre) 123 108 107 116 109 105
Année 2019 – Jour 360 (Décembre) 123 108 107 116 109 105
  • Champ : emplois salariés privés hors agriculture.
  • Source : base tous salariés 2019.

Figure 3Courbes journalières du nombre d’emplois dans les six principaux secteurs employeurs

  • Champ : emplois salariés privés hors agriculture.
  • Source : base tous salariés 2019.

Six emplois saisonniers sur dix ont une durée inférieure ou égale à 4 mois. Les contrats de 7 mois ou plus sont rares : 2 300 en 2019, soit 7 % de l’ensemble. La moitié des contrats saisonniers durent au moins 2 mois dans le commerce de détail et au moins 4 mois dans l’hébergement. Cette durée médiane est notamment plus longue dans les hôtels (5 mois) (figure 4).

Ainsi, les réceptionnistes et employés d’étage bénéficient des contrats les plus longs, avec une durée médiane de 5 mois. Viennent ensuite les métiers qualifiés de restauration : cuisiniers (4  mois) et serveurs qualifié (3 mois). Au contraire, les caissiers ou les employés de libre service ont les contrats les plus courts (2 mois).

En moyenne, les emplois saisonniers sont rémunérés 35 heures hebdomadaires. Cependant, la paie s’établit sur 27 heures dans le nettoyage, 29 heures dans les sports et loisirs et 37 heures dans l’hébergement. En effet, la convention collective nationale de la branche hôtels, cafés, restaurants autorise une base hebdomadaire de 39 heures et prévoit une modulation ponctuelle jusqu’à 48 heures. Les heures au-delà de la 35e doivent cependant être majorées.

Ainsi, la moitié des emplois de l’hébergement et de la restauration comptent plus de 39 heures hebdomadaires contre un sur cinq dans les autres secteurs saisonniers.

Figure 4Répartition des emplois selon leur durée dans les principaux secteurs employeurs

Nombre d’emplois en %
Répartition des emplois selon leur durée dans les principaux secteurs employeurs (Nombre d’emplois en %)
Secteur ≤ 1 mois >1 & ≤ 2 mois >2 & ≤ 4 mois >4 & < 7 mois ≥ 7 mois ≤ 4m
Hébergement 14 14 21 41 9 49
Restauration 18 18 29 30 4 66
Industries alimentaires 18 22 28 27 5 68
Commerce de gros hors auto. & motocycle 12 23 34 25 6 69
Sports et loisirs 22 23 26 20 9 70
Commerce de détail hors auto & motocycle 20 29 24 21 6 73
  • Note : Nomenclature NAF A88.
  • Champ : emplois salariés privés hors agriculture
  • Source : base tous salariés 2019.

Figure 4Répartition des emplois selon leur durée dans les principaux secteurs employeurs

  • Note : Nomenclature NAF A88.
  • Champ : emplois salariés privés hors agriculture
  • Source : base tous salariés 2019.

Des salaires horaires nets 20 % inférieurs aux non saisonniers

Les emplois saisonniers offrent une rémunération globale annuelle limitée en raison de leur courte durée, mais les salaires horaires sont également plus faibles. Le salaire horaire net moyen est de 10,5 €, soit 20 % inférieur à celui des autres salariés du privé (13,0 €) (figure 5). Cet écart est plus prononcé au niveau national, 10,4 € pour les saisonniers contre 14,6 € pour les autres salariés. Cela reflète la rareté des emplois de cadres et professions intermédiaires. En effet, ils regroupent dans l’île 6 % des emplois saisonniers contre 23 % des emplois non saisonniers du privé. L’emploi saisonnier correspond essentiellement à des postes d’employés (71 %) et dans une moindre mesure d’ouvriers (23 %).

De plus, le salaire horaire net moyen est inférieur dans chacune de ces catégories pour les saisonniers : – 18 % pour les professions intermédiaires, – 8 % pour les employés et – 4 % pour les ouvriers par rapport aux non saisonniers de ces catégories.

Les différences salariales sont aussi plus faibles que pour les non saisonniers (rapport interdécile de 1.5 contre 2.4), contrairement à ces derniers, le salaire horaire n’augmente pas avec l’âge. Le secteur des sports et loisirs offre la rémunération horaire médiane la plus importante (10,2 €), suivi de l’hébergement et la restauration (10,0 €). En particulier, les serveurs et garçons qualifiés, ainsi que les cuisiniers, sont les métiers saisonniers les mieux rémunérés, avec des salaires horaires nets médians respectivement de 10,6 et 10,5 €. À l’opposé, la moitié des vendeurs en alimentation perçoit moins de 9,2 €. Pour ces derniers, comme pour les caissiers de magasin, les disparités salariales sont faibles alors qu’elles sont les plus sensibles parmi les employés de réception et hall et les cuisiniers.

La moitié des saisonniers occupe au moins un autre emploi dans l’année (avec des employeurs différents). Sept fois sur dix, ces autres contrats ne sont pas saisonniers. Pour autant, ils sont également de courte durée (les trois quarts durent au maximum 3 mois). En lien notamment avec l’occupation de postes en intérim, un quart d’entre eux sont même très courts (moins de 12 jours). Dans la moitié des cas, l’un des postes ne se situe pas dans la région et correspond, lorsqu’il n’est pas saisonnier, à un changement de métier (une fois sur deux) ou de secteur (deux fois sur cinq). Parmi les saisonniers ayant occupé au moins un autre emploi non saisonnier dans l’année, la rémunération de leur travail saisonnier représente en moyenne 57 % des revenus annuels.

Figure 5Salaire horaire net selon le secteur et le métier

Salaire horaire net selon le secteur et le métier
Salaire horaire net
Moyen (€) Médian (€) Rapport interdécile
Non saisonniers hors agriculture 13,0 10,8 2,4
Saisonniers hors agriculture 10,5 9,9 1,5
Restauration 10,5 10,0 1,5
Hébergement 10,7 10,2 1,5
Détail hors auto-moto 9,9 9,6 1,3
Sports et loisirs 12,4 10,2 2,0
Industries alimentaires 10,0 9,4 1,5
Commerce de gros 10,3 9,8 1,4
Serveurs, commis et garçons non qualifiés 10,1 9,8 1,3
Cuisiniers et commis de cuisine 11,2 10,5 1,6
Aides de cuisine et polyvalents 10,2 9,9 1,4
Serveurs, commis et garçons qualifiés 10,9 10,6 1,4
Employés d'étage et polyvalents d'hôtellerie 10,0 9,7 1,3
Employé de libre service et magasiniers 9,7 9,6 1,5
Employés de réception et hall 10,4 10,1 1,7
Caissiers de magasin 10,2 10,2 1,3
Vendeurs en alimentation 9,3 9,2 1,3
  • Champ : emplois salariés privés.
  • Source : base tous salariés 2019.

Un saisonnier sur deux a moins de 30 ans

Les saisonniers sont nettement plus jeunes que les autres salariés : un sur deux est âgé de moins de 30 ans contre un sur cinq (données complémentaires). Leur âge moyen est ainsi de 33 ans contre 41 ans pour les autres salariés du privé. Ils sont un peu plus âgés dans l’hébergement (35 ans) et le nettoyage (36 ans) et plus jeunes dans le commerce de détail (30 ans). Les différences d’âge entre métiers sont encore plus marquées : un employé d’étage ou polyvalent d’hôtellerie sur deux a plus de 40 ans tandis que la moitié des employés de libre service, magasiniers et caissiers a moins de 22 ans, le secteur de la vente au détail offrant souvent des jobs d’été attractifs pour les étudiants.

Généralement, plus un salarié est âgé, moins il est susceptible d’occuper un emploi saisonnier. Majoritaire chez les plus jeunes, cette forme d’emploi concerne un salarié sur six à partir de 40 ans. Toutefois, les emplois les plus longs sont davantage occupés par des salariés plus âgés. L’âge moyen est ainsi de 39 ans pour les emplois de 7 mois ou plus, contre 30 ans pour ceux de moins de 4 mois. Enfin, un saisonnier sur deux est une femme. Les saisonnières sont davantage présentes dans le commerce de détail (deux contrats saisonniers sur trois) et le nettoyage (six sur dix). Les différences sont davantage marquées au niveau des métiers : plus de trois quarts des employés d’étage, réceptionnistes, vendeurs et caissiers sont des femmes, alors qu’elles représentent un cuisinier sur cinq. Là encore, il s’agit de métiers genrés indépendamment du caractère saisonnier de l’emploi.

Un quart des saisonniers ne résident pas en Corse

Parmi les saisonniers, 27 % ne résident pas en Corse. Ainsi, 6 900 saisonniers vivant principalement en Provence-Alpes-Côte d’Azur (17 %), en Auvergne-Rhône-Alpes (12 %), en Occitanie (11 %), ou à l’étranger (9 %) viennent sur l’île en 2019 pour occuper un poste saisonnier.

La mobilité est fortement liée à l’âge. Elle est plus fréquente chez les saisonniers de 25 à 30 ans (40 % de non-résidents corses) que chez les plus jeunes (28 %) et les plus âgés (15 % après 45 ans). Par ailleurs, les hommes semblent plus enclins à la mobilité : 31 % des saisonniers arrivent de l’extérieur contre 23 % des saisonnières. Le personnel qualifié vient aussi plus souvent de l’extérieur, c’est le cas d’une profession intermédiaire sur deux contre un employé ou ouvrier sur quatre.

La part de salariés non résidents est élevée dans les métiers de la restauration, notamment chez les serveurs (46 %) et les cuisiniers et commis (44 %). Ces mobilités géographiques concernent un employé d’hôtellerie (étage, réception, polyvalents…) sur quatre, mais un vendeur ou caissier sur dix.

Enfin, la part de saisonniers ne résidant pas en Corse est plus élevée dans les zones d’emploi où l’activité saisonnière est la plus fréquente : 36 % dans la zone d’emploi de Porto-Vecchio, 32 % dans celle de Propriano et 31 % pour Calvi. Ils représentent en revanche 16 % des emplois saisonniers dans la zone d’emploi de Corte et 18 % dans celle de Bastia.

En plus de ces mobilités géographiques inter-régionales, 3 % des saisonniers insulaires travaillent dans une autre zone d’emploi que celle où ils résident, notamment dans les zones de Corte (10 %) et Ghisonaccia (8 %). Au total, la part de saisonniers ne résidant pas dans leur zone d’emploi varie de 23 % dans la zone d’emploi de Bastia à 39 % dans celle de Porto-Vecchio. Dans les territoires les plus touristiques, la problématique du logement des saisonniers est donc particulièrement prégnante et peut accroître les difficultés de recrutement et/ou dégrader les conditions de vie offertes aux salariés.

D’ailleurs, la fidélisation des salariés par les entreprises reste modérée : trois saisonniers sur dix ont déjà travaillé dans le même établissement en 2018. Elle est plus forte pour les saisonniers résidant en Corse. Parmi eux, un sur trois revient dans le même établissement d’une année sur l’autre, contre un sur cinq pour les salariés provenant d’un autre territoire. Cette fidélisation est très liée à la durée des contrats : la part de salariés présents dans le même établissement l’année précédente varie de 12 % pour ceux ayant travaillé 1 mois ou moins, à 62 % pour ceux ayant travaillé 7 mois ou plus en 2019. Elle croît également avec l’âge des saisonniers, passant de 21 % pour les moins de 25 ans à 44 % pour ceux âgés de 40 ans ou plus. De même, le lien employé-employeur semble plus stable pour les emplois les plus qualifiés, les cadres et les professions intermédiaires (respectivement 42 % et 35 %).

Enfin, le retour chez un même employeur d’une année sur l’autre est le plus fréquent dans les activités sportives, récréatives et de loisirs, suivi de l’hébergement. À l’inverse, il est plus rare dans le secteur de nettoyage. Les métiers de moniteur/éducateur sportif et de l’hébergement sont les plus stables, contrairement aux serveurs non qualifiés, aux employés de libre service, aux magasiniers et aux nettoyeurs.

Encadré 1 - Vers une expérimentation d’un CDI saisonnier

L’État, l’Agence du Tourisme de la Corse pour la Collectivité de Corse, l’UMIH et Strada Corsa proposent de procéder à une expérimentation pour étudier les conditions de mise en place d’un « CDI saisonnier ». L’objectif est, avec un ensemble d’employeurs volontaires, d’étudier les conditions de sécurisation des parcours des personnels saisonniers de ces établissements et de tester les conditions d’une annualisation du temps de travail de saisonniers, selon des modalités de type CDI intermittent.

Dans le cadre de cette expérimentation, une enquête a été réalisée auprès de 1 000 établissements des secteurs touristiques (hôtellerie, hôtellerie-restauration, hôtellerie de plein air, autocaristes). Parmi les répondants 90 % déclarent rencontrer des difficultés de recrutement et la quasi-totalité souhaiterait fidéliser leurs employés. Suite à l’analyse des réponses, 25 établissements ont été sélectionnés et se verront proposer de mettre en œuvre des mesures afin de :

  • Sécuriser les parcours
  • Faire monter en compétence les personnels
  • Favoriser l’apprentissage et l’alternance des jeunes dans le secteur touristique
  • Créer un tiers-lieu pour les saisonniers et les entreprises du tourisme

Si cette démarche est concluante elle sera étendue à d’autres secteurs connaissant des difficultés de recrutement.

Encadré 2 – 3 900 emplois saisonniers agricoles dont 37 % ne résident pas en Corse

La Corse compte 3 900 emplois de saisonniers agricoles en 2019. Ces derniers représentent sept emplois salariés sur dix dans le secteur agricole insulaire, une part équivalente au niveau national.

L’emploi saisonnier agricole est particulièrement présent dans les zones d’emploi de Bastia et Ghisonaccia qui regroupent huit emplois saisonniers sur dix. De même, trois secteurs rassemblent l’essentiel de ces emplois : la viticulture (31 %), la culture d’agrumes (29 %) et la culture de fruits à pépins ou noyau (17 %, notamment pêches et nectarines).

Ces emplois sont courts. La moitié dure 1 mois ou moins dans la viticulture, principalement pour les vendanges en septembre ; généralement 2 à 3 mois dans la culture d’agrumes (entre mi-octobre et fin janvier) et 1 mois de plus dans les fruits à pépins/noyau, qui correspondent pour moitié à une saison d’hiver (novembre-janvier). Seuls 3,5 % des emplois durent 7 mois ou plus. Ils offrent des salaires horaires médians inférieurs à ceux des saisonniers du tourisme : 9,2 € dans les agrumes et la viticulture et 9,0 € dans les autres cultures fruitières.

Neuf salariés sur dix sont des hommes avec une majorité moins importante dans la viticulture (trois sur quatre). Ils sont plus âgés que ceux du tourisme, 38 ans contre 33 ans en moyenne, mais restent plus jeunes que les non saisonniers du secteur (41 ans). Les non-résidents sont aussi plus fréquents que dans le tourisme (37 % contre 27 %) et viennent principalement de l’étranger, notamment dans les agrumes (pour 85 % d’entre eux) et en viticulture (63 %).

Publication rédigée par : Antoine Luciani, Antonin Bretel (Insee)

Pour comprendre

Les données sont issues de la base tous salariés. Elle regroupe les informations concernant les rémunérations et les caractéristiques des postes et des salariés déclarées par les entreprises dans le cadre de la Déclaration Sociale Nominative.

Le salaire net (de prélèvements sociaux) est le salaire que perçoit le salarié avant impôt sur le revenu. Il s’obtient en retranchant du salaire brut les cotisations sociales salariales, la contribution sociale généralisée (CSG) et la contribution au remboursement de la dette sociale (CRDS). Calculé à partir du salaire net fiscal, il ne comprend pas la participation et l’intéressement placés sur un plan d’épargne entreprise, mais comprend les cotisations patronales pour les assurances complémentaires santé obligatoires. Ainsi, il n’inclut pas les avantages en nature et les pourboires.

Définitions

Emploi : ensemble des périodes de travail d’un salarié chez un même employeur une année donnée.

Emploi saisonnier : emploi en contrat temporaire dont le motif d’embauche déclaré dans la déclaration sociale nominative est « saison » ou « vendanges ». Cette approche est différente de celle des publications précédentes où la méthode reposait principalement sur une sélection des dates de contrat (compris entre le 1er avril et le 31 octobre).

Saisonnier : salarié ayant occupé au moins un emploi saisonnier en 2019.

Zone d’emploi : découpage géographique d’étude basé sur l’analyse des flux de déplacement domicile-travail des actifs.

Pour en savoir plus

Raffin C., Huyssen A., « La forte saisonnalité influence les conditions d’emploi dans la branche hôtels, cafés, restaurants de Corse », Insee Flash Corse n° 66, février 2022.

Luciani A, Bonnefont M., « En 2017, la consommation touristique atteint 39 % du PIB en Corse » Insee Analyses Corse n° 35, décembre 2021.