La situation du commerce en 2021 (éd. décembre)

Nadège Ferrer-Pradines, Céline Arnold, Guillaume Arion, Bertrand Froc, Pascal Lévy, Enora Poilleux et Philippe Pottier (Insee division Commerce), Roxane Jourdain (Direction générale des Douanes et des Droits indirects), Julien Uri (Banque de France), Corinne Darmaillacq, (rapporteur de la Commission)

Documents de travail
No 2021-06
Paru le : Paru le 16/12/2021
Nadège Ferrer-Pradines, Céline Arnold, Guillaume Arion, Bertrand Froc, Pascal Lévy, Enora Poilleux et Philippe Pottier (Insee division Commerce), Roxane Jourdain (Direction générale des Douanes et des Droits indirects), Julien Uri (Banque de France), Corinne Darmaillacq, (rapporteur de la Commission)
Documents de travail  No 2021-06 - Décembre 2021

En 2021, l’activité des secteurs commerciaux rebondit après une année 2020 sous le signe de la pandémie de coronavirus. Après une année de turbulences, le volume des ventes dans le commerce de gros finirait l’année au-dessus de l’année 2019. Il en va de même pour le commerce de détail. Dans les deux cas, certains secteurs restent durablement affectés par les mutations des comportements de consommation (plus fort recours à la vente à distance) et la limitation des déplacements, notamment la baisse de la fréquentation touristique. Les secteurs de l’équipement de la personne (maroquinerie, habillement-chaussure, horlogerie…) sont affectés, notamment dans les grands magasins. Enfin, l’activité du commerce et de la réparation de véhicules automobiles et de motocycles ne rattraperait pas les pertes subies en 2020, malgré un marché des motocycles très dynamique.