Insee
Insee Flash Occitanie · Décembre 2021 · n° 112
Insee Flash OccitanieAu cœur de l’été 2021, la fréquentation touristique retrouve quasiment son niveau d’avant-crise

Séverine Bertrand (Insee)

Au cours de l’été 2021, le tourisme reprend des couleurs au fil des mois en Occitanie après une saison estivale 2020 difficile du fait de la crise sanitaire. En particulier, au mois de juillet et août, la fréquentation touristique se redresse et atteint presque son niveau d’avant-crise. Le redémarrage est porté par les campings et les autres hébergements collectifs de tourisme (résidences hôtelières, villages de vacances…) mais est moins favorable pour l’hôtellerie traditionnelle.

La région profite de la venue des touristes résidant en France, alors que les touristes en provenance de l’étranger restent les grands absents.

Insee Flash Occitanie
No 112
Paru le : Paru le 03/12/2021

De mai à août 2021, l’Occitanie enregistre 33,1 millions de nuitées (figure 1) dans les hébergements collectifs de tourisme. Elle se place au deuxième rang des régions les plus fréquentées de France métropolitaine, après la Nouvelle-Aquitaine. La région ne retrouve toutefois pas son niveau de fréquentation d’avant-crise, avec des nuitées en baisse de 9 % par rapport à l’été 2019. Le recul est plus faible en Occitanie qu’en France métropolitaine (- 19 %). Dans les régions voisines, la fréquentation touristique recule également par rapport à 2019 (- 8 % en Nouvelle-Aquitaine et - 11 % en Provence-Alpes-Côte d’Azur). Le début de la saison d’été 2021 est de nouveau marqué par des restrictions d’ouverture pour les restaurants et les lieux de culture et de loisirs. Les conditions sanitaires à respecter pour les voyages sont également un frein au retour des touristes en provenance de l’étranger. Ainsi, la fréquentation reste faible au début de la saison estivale, avec des nuitées en recul d’un tiers en mai et en juin 2021 par rapport aux mêmes mois de 2019. Au cœur de l’été, la situation s’améliore. Les nuitées atteignent leur niveau de 2019 en juillet et s’en rapprochent en août (- 1 %).

Figure 1Nuitées touristiques par type d'hébergement lors de la saison d’été 2021 (mai à août)

Nuitées touristiques par type d'hébergement lors de la saison d’été 2021 (mai à août)
Nuitées (millions) Évolution par rapport à la saison d’été 2019 (%) Durée moyenne de séjour (jours)
Nuitées totales Nuitées résidents Nuitées non résidents
Campings 22,0 - 3,0 9,6 - 40,1 6,0
Emplacements nus 8,6 - 6,4 9,1 - 36,8 5,3
Emplacements équipés 13,4 - 0,6 9,9 - 43,9 6,6
Hôtels 5,7 - 25,8 - 7,7 - 71,6 1,7
AHCT* 5,4 - 11,9 - 5,8 - 50,4 4,8
Occitanie 33,1 - 9,3 3,2 - 48,9 4,1
France métropolitaine 195,9 - 18,7 - 2,1 - 56,1 3,2
  • * Autres hébergements collectifs touristiques (résidences de tourisme et hôtelières, villages de vacances, auberges de jeunesse, etc.)
  • Source : Insee, en partenariat avec les comités régionaux et départementaux du tourisme, enquêtes de fréquentation des hébergements collectifs touristiques

Sur l’ensemble de la saison, les nuitées des touristes résidant en France sont plus nombreuses qu’en 2019 en Occitanie (+ 3 %), ce qui compense en partie le manque de visiteurs en provenance de l’étranger (- 49 %). C’est en Occitanie que les touristes séjournent le plus longtemps. La durée moyenne de leur séjour est de 4,1 nuitées, pour 3,2 nuitées au niveau national.

Le département des Hautes-Pyrénées est, cette saison encore, le département d’Occitanie où la baisse de la fréquentation pendant la saison d’été est la plus forte (- 38 %) (figure 2). La défection des touristes internationaux handicape le tourisme à Lourdes mais également en zone urbaine, notamment dans la métropole toulousaine. Les établissements de Haute-Garonne perdent ainsi 26 % de leur fréquentation touristique par rapport à l’été 2019. La situation est plus favorable dans les départements proches du littoral où les niveaux de fréquentation se rapprochent, pour certains, de l’avant-crise : - 9 % dans le Gard, - 7 % dans les Pyrénées-Orientales, - 4 % dans l’Hérault. La Lozère est le seul département où les nuitées sont en augmentation sur la saison (+ 7 %) grâce au dynamisme de l’hôtellerie de plein air.

Figure 2Évolution des nuitées touristiques dans les départements d’Occitanie lors de la saison d’été 2021

Évolution des nuitées touristiques dans les départements d’Occitanie lors de la saison d’été 2021
Code départements Départements Nombre de nuitées Évolutions été (mai-août) 2019 - été 2021 (en %)
09 Ariège 608 370 - 13,10
11 Aude 2 286 275 - 2,86
12 Aveyron 1 572 286 - 1,03
30 Gard 3 637 377 - 9,35
31 Haute-Garonne 1 607 886 - 26,00
32 Gers 525 068 - 5,78
34 Hérault 10 535 053 - 4,41
46 Lot 1 324 465 - 6,73
48 Lozère 949 995 6,70
65 Hautes-Pyrénées 1 768 208 - 38,33
66 Pyrénées-Orientales 7 454 329 - 6,81
81 Tarn 479 133 - 7,08
82 Tarn-et-Garonne 305 076 - 9,01
  • Source : Insee, en partenariat avec les comités régionaux et départementaux du tourisme, enquêtes de fréquentation des hébergements collectifs touristiques

Figure 2Évolution des nuitées touristiques dans les départements d’Occitanie lors de la saison d’été 2021

  • Source : Insee, en partenariat avec les comités régionaux et départementaux du tourisme, enquêtes de fréquentation des hébergements collectifs touristiques

L’Occitanie, région la plus fréquentée par les campeurs

Durant la saison d’été 2021, les campings d’Occitanie enregistrent 22 millions de nuitées. La région est la destination la plus fréquentée des campeurs, devant la Nouvelle-Aquitaine et Provence-Alpes-Côte d’Azur. Les nuitées en hôtellerie de plein air se rapprochent peu à peu de leur niveau d’avant crise (- 3 % par rapport à 2019, contre - 7,5 % pour la France métropolitaine). Les emplacements équipés ont, en particulier, un niveau de fréquentation quasi identique à 2019.

Le littoral concentre 63 % des nuitées en hôtellerie de plein air. La fréquentation y est en retrait de 4 % par rapport à 2019. Dans le rural, les nuitées restent également légèrement inférieures à leur niveau de 2019 (- 3 %), tout comme dans les Pyrénées (- 2 %). En revanche, la fréquentation des campings de la Lozère et de l’Aveyron progresse nettement (+ 6 %).

De mai à août 2021, les campeurs résidant en France sont plus nombreux qu’en 2019 et les nuitées qu’ils génèrent progressent nettement (+ 10 %). En revanche, la clientèle en provenance de l’étranger, fait toujours défaut. La fréquentation des non résidents baisse de 40 % par rapport à 2019. Le recul est toutefois plus marqué en mai-juin (- 76 %) qu’au cœur de l’été (- 27 % en juillet-août). Les touristes en provenance de l’étranger sont principalement des Néerlandais (38 % des nuitées), des Belges (24 %) et des Allemands (14 %). Ceux du Royaume-Uni sont nettement moins nombreux cette année (2 % des nuitées contre 8 % en 2019).

Une situation encore difficile pour l’hôtellerie

Avec 5,7 millions de nuitées de mai à août 2021, la fréquentation dans les hôtels d’Occitanie est en retrait de 26 % par rapport à 2019. C’est toutefois moins que dans l’ensemble de la France métropolitaine (- 33 %). Au cœur de la saison d’été, en juillet et en août, la clientèle résidant en France est plus nombreuse à séjourner dans les hôtels de la région dont la fréquentation est en progression de 10 % par rapport à 2019. Mais cela ne suffit pas à compenser la forte diminution des nuitées des non-résidents (- 55 %), si bien que la fréquentation des hôtels reste en retrait de 9 % sur ces deux mois par rapport juillet et août 2019.

De mai à août 2021, la situation est difficile pour les hôtels situés en zones urbaines. Leur fréquentation recule de 23 % par rapport à l’été 2019. Le tourisme culturel et de loisirs, qui dynamise habituellement la fréquentation durant la saison d’été, ne permet pas de compenser la baisse du tourisme d’affaires dont les nuitées sont en recul de 28 % sur cette période. Les hôtels de la métropole toulousaine sont particulièrement touchés : de mai à août 2021, les nuitées y diminuent de 39 %. En revanche, avantagés par la proximité du littoral, les hôtels de la métropole montpelliéraine enregistrent une baisse plus limitée (- 13 %). Dans le reste de l’urbain, la fréquentation des hôtels recule de 19 %.

À Lourdes, les conséquences de la crise sanitaire persistent cette saison encore et la fréquentation hôtelière est inférieure de 80 % à son niveau de 2019. La défection des touristes en provenance de l’étranger, qui représentaient deux tiers des nuitées dans les hôtels lourdais en 2019, pèse sur l’activité touristique de la ville. Les nuitées des non résidents sont en recul de 93 % par rapport à 2019. Mais la fréquentation de la clientèle résidente est également en net recul (- 55 %).

Dans ce contexte peu dynamique, les hôtels du littoral tirent leur épingle du jeu avec une fréquentation proche de l’avant-crise pendant l’été 2021, grâce en particulier à la clientèle venant de France, plus nombreuse à y séjourner, et dont les nuitées progressent de 7 %.

Recul de la fréquentation dans les autres hébergements collectifs de tourisme

En Occitanie, les autres hébergements collectifs de tourisme, qui comprennent en majorité des résidences hôtelières et des villages vacances, enregistrent 5,4 millions de nuitées de mai à août 2021. La fréquentation y est en baisse de 12 % par rapport à la même période en 2019. La diminution est particulièrement marquée en début de saison : - 32 % au cours des mois de mai et juin par rapport aux mêmes mois de 2019. Au cœur de l’été, la fréquentation est proche de son niveau de 2019 : les nuitées dans ces hébergements ne diminuent que de 1 % en juillet et de 4 % en août. Sur la saison, la fréquentation des touristes en provenance de l’étranger y reste deux fois plus faible qu’en 2019.

C’est en zone urbaine que le recul de la fréquentation est le plus fort : - 23 % par rapport à la même période en 2019. La baisse des nuitées est plus modérée en montagne (- 10 %), dans le rural (- 11 %), ainsi que sur le littoral (- 6 %).

Publication rédigée par : Séverine Bertrand (Insee)

Définitions

L’enquête de fréquentation touristique, réalisée mensuellement par l’Insee en partenariat avec les comités régionaux et départementaux du tourisme, porte sur les hébergements collectifs touristiques : hôtels, campings et autres hébergements collectifs touristiques.

La saison d’été couvre les mois de mai à août dans cette publication.

Les nuitées (ou fréquentation) correspondent au nombre total de nuits passées par les clients. Un couple séjournant trois nuits consécutives dans un hôtel compte pour six nuitées, de même que six personnes ne séjournant qu’une nuit.

Pour en savoir plus

« Été 2021 : la fréquentation touristique retrouve des couleurs grâce aux résidents », Insee Première n° 1880, novembre 2021.

« Tourisme - 2020 : une année sombre pour le tourisme en Occitanie », Bilan économique 2020 - Occitanie n° 27, juillet 2021.

« Été 2020 : une éclaircie en juillet-août pour les hôtels d’Occitanie », Insee Flash Occitanie n° 104, décembre 2020