Différences de positions selon une hiérarchie : Contrefactuels fondés sur un modèle d’assignation

Laurent Gobillon (Paris School of Economics-CNRS), Dominique Meurs (University of Nanterre (EconomiX), Chaire Travail (PSE) and INED), Sébastien Roux (Insee-Dese-Département des études économiques, CREST and INED)

Documents de travail
No 2021-02
Paru le : Paru le 22/11/2021
Laurent Gobillon (Paris School of Economics-CNRS), Dominique Meurs (University of Nanterre (EconomiX), Chaire Travail (PSE) and INED), Sébastien Roux (Insee-Dese-Département des études économiques, CREST and INED)
Documents de travail  No 2021-02 - Novembre 2021

Nous proposons un modèle d’assignation dans lequel les positions dans une hiérarchie sont attribuées aux individus en fonction de leurs caractéristiques. Notre structure théorique peut être utilisée pour étudier les différences d’assignations et de gains entre groupes et nous montrons qu’elle permet des exercices de décomposition et de construction de contrefactuels. Dans une application, nous examinons les écarts de salaires entre femmes et hommes dans les secteurs public et privé à partir de données françaises. L’écart de salaire femmes hommes est de 13,3 % dans le secteur public et il n’augmente que 0,7 point de pourcentage lorsque les salariés sont assignés aux différences positions d’emploi selon les règles du secteur privé.