Insee
Insee Analyses Pays de la Loire · Juin 2021 · n° 90
Insee Analyses Pays de la LoireDes ETI très présentes dans les Pays de la Loire et toujours dynamiquesEmploi dans les entreprises de taille intermédiaire

Cyril Hervy, Jonathan Kurzmann (Insee)

En 2017, dans les Pays de la Loire, 28 % de l’emploi salarié des secteurs marchands non agricoles se situe au sein d’une entreprise de taille intermédiaire (ETI), soit davantage qu’en France métropolitaine (25 %). Les emplois dans les ETI sont particulièrement présents dans les intercommunalités du nord-est vendéen et de l’est sarthois. L’industrie est le secteur d’activité où l’emploi appartient le plus fréquemment à une ETI. Entre 2008 et 2017, l’emploi dans les ETI ligériennes augmente fortement. Cette hausse est due à leur dynamisme propre mais aussi à la croissance des petites et moyennes entreprises, devenues des ETI. Elle concerne deux intercommunalités sur trois de la région. Cette augmentation est portée par le secteur tertiaire marchand et les entreprises françaises.

Insee Analyses Pays de la Loire
No 90
Paru le : Paru le 29/06/2021

Plus d’emplois dans les entreprises de taille intermédiaire dans la région qu’en France en 2017

Les entreprises de taille intermédiaire (méthodologie) constituent une catégorie d’entreprises introduite en 2008 par la loi de modernisation de l’économie. Elles structurent le territoire de par leur implantation locale et y ancrent des savoir-faire, notamment industriels. Leur taille leur confère plus de souplesse que les grandes entreprises, et une meilleure résilience que les petites et moyennes entreprises (PME). Ainsi, les ETI disposent d’un potentiel de compétitivité dans la conquête de nouveaux marchés. Leur développement est un enjeu pour les territoires.

En 2017, les 244 500 établissements ligériens des secteurs marchands non agricoles (sources) emploient 909 600 salariés, soit 6 % des effectifs de France métropolitaine. Dans les Pays de la Loire, 28 % des salariés exercent leur activité au sein d’une ETI, soit 3 points de plus qu’au niveau national (25 %). Les Pays de la Loire sont la région métropolitaine où cette part est la plus forte. Plus généralement, l’emploi appartient davantage à des ETI dans les régions du quart nord-ouest de la France, où l’industrie occupe une place importante.

Davantage d’emplois dans les ETI dans le nord-est vendéen et l’est sarthois

En 2017, plus d’un emploi sur trois dans les intercommunalités du nord-est vendéen et de l’est sarthois appartient à une ETI (figure 1). Ceci est particulièrement vrai dans les Communautés de Communes (CC) du pays de Pouzauges et des Vallées de la Braye et de l’Anille où un emploi sur deux se situe au sein d’une ETI. De même, les CC du Pays des Herbiers et Terres-de-Montaigu sont riches en emplois en ETI (respectivement 46 % et 40 %). La Vendée est d’ailleurs le deuxième département français où la part d’emplois au sein d’une ETI est la plus élevée (32 %), juste après les Hauts-de-Seine.

En Loire-Atlantique, ces entreprises sont fortement implantées le long de la Loire, notamment dans la CC Estuaire et Sillon, à Nantes Métropole, et dans la Communauté d’Agglomération (CA) de la région nazairienne et de l’estuaire (respectivement 41 % des emplois pour la première et 30 % pour les deux autres).

À l’inverse, les salariés travaillent moins fréquemment au sein d’une ETI dans les intercommunalités de Mayenne, du Maine-et-Loire, du sud de la Vendée et de l’ouest sarthois. En effet, ces entreprises emploient moins d’un salarié sur quatre dans la majorité des intercommunalités de ces territoires.

Figure 1Part et nombre d’emplois salariés au sein des entreprises de taille intermédiaire par intercommunalité en 2017

en %
Part et nombre d’emplois salariés au sein des entreprises de taille intermédiaire par intercommunalité en 2017 (en %)
Code intercommunalité Libellé intercommunalité Nombre d’emplois en ETI en 2017 Part d’emplois en ETI en 2017
200000438 CC du Pays de Pontchâteau Saint-Gildas-des-Bois 1 151 27
200023778 CC du Pays de Saint-Gilles-Croix-de-Vie 2 538 28
200033298 CC des Coëvrons 600 13
200040475 CC Loué - Brûlon - Noyen 746 28
200042182 CC du Mont des Avaloirs 1 404 48
200048551 CC du Pays de Craon 1 445 29
200055887 CC Mayenne Communauté 2 167 27
200060010 CA Mauges Communauté 4 516 19
200067346 CA Pornic Agglo Pays de Retz 2 294 26
200067635 CA Clisson Sèvre et Maine Agglo 2 065 20
200067866 CC Sèvre et Loire 1 284 16
200068955 CC Anjou Loir et Sarthe 951 18
200068963 CC Maine Cœur de Sarthe 248 11
200070233 CC Terres-de-Montaigu, communauté de communes Montaigu-Rocheservière 6 039 40
200070373 CC Loir-Lucé-Bercé 1 379 38
200071165 CA Les Sables d'Olonne Agglomération 2 593 25
200071546 CC Sud Retz Atlantique 1 475 33
200071553 CC Loire Layon Aubance 2 121 30
200071629 CC Challans-Gois Communauté 2 413 25
200071678 CA du Choletais 10 431 32
200071868 CC des Vallées du Haut-Anjou 173 4
200071876 CA Saumur Val de Loire 4 139 23
200071900 CC Vendée Grand Littoral 532 16
200071918 CC du Pays de Saint-Fulgent - Les Essarts 3 439 35
200071934 CC Pays de Fontenay-Vendée 1 525 24
200072676 CC Maine Saosnois 1 625 41
200072684 CC Le Gesnois Bilurien 1 018 31
200072692 CC des Vallées de la Braye et de l'Anille 1 523 53
200072700 CC Haute Sarthe Alpes Mancelles 210 9
200072718 CC de la Champagne Conlinoise et du Pays de Sillé 43 3
200072726 CC Châteaubriant-Derval 2 590 32
200072734 CC Estuaire et Sillon 3 248 41
200072882 CC de Vie et Boulogne 3 220 34
200073112 CC Sud Sarthe 560 23
200073260 CC Sud Vendée Littoral 1 597 19
200083392 CA de Laval Agglomération 10 644 30
243500741 CA Redon Agglomération 2 827 27
244400404 Nantes Métropole 69 158 30
244400438 CC de Grand Lieu 2 326 29
244400453 CC de la Région de Blain 46 2
244400503 CC d'Erdre et Gesvres 1 678 17
244400537 CC de Nozay 218 11
244400552 CC du Pays d'Ancenis 5 210 32
244400586 CC du Sud-Estuaire 969 22
244400610 CA de la Presqu'île de Guérande Atlantique (Cap Atlantique) 2 048 16
244400644 CA de la Région Nazairienne et de l'Estuaire (CARENE) 11 529 30
244900015 CU Angers Loire Métropole 20 059 26
244900809 CC Anjou Bleu Communauté 1 513 21
244900882 CC Baugeois Vallée 976 22
245300223 CC du Pays de Meslay-Grez 445 25
245300355 CC de l'Ernée 450 15
245300389 CC du Bocage Mayennais 162 5
245300447 CC du Pays de Château-Gontier 834 14
246100663 CU d'Alençon 3 847 29
247200090 CC de Sablé-sur-Sarthe 2 409 24
247200132 CU Le Mans Métropole 19 330 30
247200348 CC du Pays Fléchois 1 064 25
247200421 CC du Sud Est du Pays Manceau 291 15
247200447 CC Orée de Bercé - Belinois 187 10
247200629 CC du Val de Sarthe 882 22
247200686 CC du Pays de l'Huisne Sarthoise 2 654 33
248500191 CC de l'Île de Noirmoutier 143 9
248500258 CC Océan Marais de Monts 664 20
248500340 CC Pays de Chantonnay 1 347 26
248500415 CC du Pays de la Châtaigneraie 1 423 39
248500464 CC du Pays de Pouzauges 3 365 52
248500530 CC du Pays des Achards 1 151 31
248500563 CC Vendée, Sèvre, Autise 340 22
248500589 CA La Roche-sur-Yon Agglomération 9 025 29
248500621 CC du Pays des Herbiers 5 621 46
248500662 CC du Pays de Mortagne 2 818 38
  • Source : Insee, Connaissance locale de l’appareil productif (Clap), Fichier de localisation des revenus et de l’emploi salarié (Flores), Liaisons financières (Lifi), Répertoire des entreprises et des établissements (REE).

Figure 1Part et nombre d’emplois salariés au sein des entreprises de taille intermédiaire par intercommunalité en 2017

  • Source : Insee, Connaissance locale de l’appareil productif (Clap), Fichier de localisation des revenus et de l’emploi salarié (Flores), Liaisons financières (Lifi), Répertoire des entreprises et des établissements (REE).

Dans l’industrie, 4 emplois sur 10 appartiennent à une ETI

En 2017, dans les Pays de la Loire, 40 % de l’emploi salarié du secteur industriel se situe dans les ETI (figure 2), soit davantage qu’en France métropolitaine (34 %). Avec la Bretagne et les Hauts-de-France, les Pays de la Loire sont la région où cette part est la plus élevée.

Au sein de l’industrie, dans les secteurs de la fabrication de matériels de transport et de la fabrication d’équipements électriques, électroniques et informatiques, un emploi sur deux dépend d’une ETI. À l’inverse, dans les industries extractives, de l’énergie, de l’eau et de la gestion des déchets, 20 % des emplois appartiennent à des ETI dans les Pays de la Loire (18 % en France métropolitaine). De même, 15 % des emplois de la cokéfaction et raffinage appartiennent à des ETI (21 % en France métropolitaine). Néanmoins, ce secteur représente très peu d’emplois dans la région.

Hors industrie, les ETI ligériennes des transports et de l’entreposage se distinguent de celles de la France : elles génèrent 29 % des emplois du secteur contre 20 % au niveau national. Avec la Bretagne, les Pays de la Loire sont la région où cette part est la plus forte. À l’opposé, un emploi sur dix dans les secteurs de l'hébergement et restauration et de la construction appartient à une ETI.

Figure 2Répartition de l’emploi salarié ligérien au sein des catégories d’entreprises selon le secteur d’activité en 2017

en %
Répartition de l’emploi salarié ligérien au sein des catégories d’entreprises selon le secteur d’activité en 2017 (en %)
Libellé du secteur Entreprises de taille intermédiaire Grandes entreprises Petites et moyennes Microentreprises
Industrie 39,60 25,57 28,03 6,79
Activités immobilières 32,13 14,51 28,71 24,65
Administration publique, enseignement, santé humaine & action sociale 30,63 9,46 46,63 13,28
Transports et entreposage 29,40 40,44 25,91 4,25
Commerce 28,53 16,75 35,99 18,73
Information et communication 26,45 40,49 25,02 8,03
Act. spécialisées, scient. & techniques & activités de services admin. & soutien 24,91 20,08 38,39 16,61
Autres activités de services 17,58 5,25 31,47 45,70
Activités financières et d'assurance 15,46 65,96 11,98 6,60
Construction 13,31 16,26 39,45 30,97
Hébergement et restauration 10,99 11,03 36,07 41,91
  • Source : Insee, Clap, Flores, Lifi, REE.

Figure 2Répartition de l’emploi salarié ligérien au sein des catégories d’entreprises selon le secteur d’activité en 2017

  • Source : Insee, Clap, Flores, Lifi, REE.

Une hausse de l’emploi dans les ETI due à la fois à leur dynamisme et à la croissance des PME

Entre 2008 et 2017, dans les Pays de la Loire, l’emploi salarié progresse de 24 500 dans les ETI, soit une hausse de 10,6 %.

Cette augmentation est beaucoup plus marquée que celle de l’emploi ligérien toutes catégories d’entreprises confondues (+ 4,3 %) mais aussi que celle des ETI de France métropolitaine (+ 7,4 %).

Cette évolution de l’emploi salarié se décompose en deux effets (figure 3). Le premier est lié aux changements de catégorie des entreprises : par exemple une ETI qui deviendrait une grande entreprise (par croissance de l’emploi, rachat par une autre entreprise, fusion, etc.) et ainsi contribuerait de manière négative à l’évolution des emplois salariés au sein des ETI, et de manière positive à la croissance d’emploi de la catégorie des grandes entreprises. Le second est celui des créations et suppressions d’emplois salariés pour les entreprises qui n’ont pas changé de catégorie, appelé contour constant (par exemple une ETI dont le nombre de salariés serait passé de 300 à 350 ou une autre qui aurait fermé ou ouvert un établissement).

La progression de l’emploi des ETI est majoritairement due à la croissance des PME (+ 34 100 emplois) : soit par développement leur permettant de franchir le seuil délimitant les catégories d’entreprises, soit par restructuration ou rachat de PME par des ETI. À l’inverse, les ETI alimentent également la croissance des grandes entreprises (– 20 900 emplois).

Les échanges entre microentreprises et ETI sont marginaux (+ 100 emplois). Au total, dans les Pays de la Loire, les changements de catégorie génèrent 13 300 emplois supplémentaires au sein des ETI entre 2008 et 2017.

La hausse de l’emploi est également due à une dynamique propre des ETI à contour constant (+ 9 600 emplois). Entre 2008 et 2017, les créations d’établissements engendrent 33 700 emplois supplémentaires alors que les disparitions d’établissements provoquent la destruction de 19 600 emplois. Enfin, les établissements pérennes – c’est-à-dire ceux restés dans la catégorie ETI – en perdent 4 500. Hors Île-de-France, toutes les régions perdent de l’emploi dans les établissements pérennes des ETI.

Figure 3Évolution du nombre d’emplois salariés entre 2008 et 2017 dans les ETI des Pays de la Loire selon l’origine de l’évolution

Nombre d'emplois
Évolution du nombre d’emplois salariés entre 2008 et 2017 dans les ETI des Pays de la Loire selon l’origine de l’évolution (Nombre d'emplois)
Catégorie Entreprises de taille intermédiaire
Variation de l’emploi 24 500
Flux avec les microentreprises 100
Flux avec les PME 34 100
Flux avec les grandes entreprises -20 900
Créations d’établissements 33 700
Disparitions d’établissements -19 600
Établissements pérennes -4 500
  • Note : les changements de champs (entrées et sorties du secteur marchand non agricole) sur la période génèrent 1 600 emplois non représentés sur le graphique.
  • Source : Insee, Clap, Flores, Lifi, REE.

Figure 3Évolution du nombre d’emplois salariés entre 2008 et 2017 dans les ETI des Pays de la Loire selon l’origine de l’évolution

  • Note : les changements de champs (entrées et sorties du secteur marchand non agricole) sur la période génèrent 1 600 emplois non représentés sur le graphique.
  • Source : Insee, Clap, Flores, Lifi, REE.

L’emploi progresse dans les deux tiers des intercommunalités…

Entre 2008 et 2017, l’emploi salarié dans les ETI augmente dans deux intercommunalités sur trois dans les Pays de la Loire. Ces hausses concernent la grande majorité des intercommunalités de Loire-Atlantique et de Vendée, notamment celles de Nantes Métropole (+ 8 700), CC Estuaire et Sillon (+ 1 800), CA La Roche-sur-Yon Agglomération (+ 1 800) ou encore la CC du Pays des Herbiers (+ 1 700). L’emploi croît également dans les intercommunalités des grandes agglomérations de la région : Laval, Angers, Cholet (entre + 600 et + 2 400 emplois entre 2008 et 2017). À l’inverse, la baisse la plus forte en nombre d’emplois concerne Le Mans Métropole (– 1 800 emplois salariés).

Les pertes d’emplois au sein des ETI sur la période touchent aussi les CC du Pays de l’Huisne Sarthoise, du pays de Saint-Fulgent - Les Essarts, des Coëvrons et la CA Saumur Val de Loire (entre – 1 300 et – 900 emplois entre 2008 et 2017).

…alimenté par des dynamiques différentes

Cependant, ces variations nettes d’emplois cachent des dynamiques distinctes entre les intercommunalités selon les différentes composantes de l’évolution (figure 4) : changements de catégorie et contour constant. Pour cette seconde composante, les créations et disparitions d’établissements, d’une part, génèrent de l’emploi dans la quasi-totalité des intercommunalités de la région. D’autre part, les établissements pérennes des ETI sont dynamiques uniquement en Loire-Atlantique et dans le nord de la Vendée.

Les intercommunalités de Loire-Atlantique et du nord vendéen ainsi que la CA du Choletais et la CC Mayenne Communauté gagnent de l’emploi, à la fois, grâce à la croissance des PME, au dynamisme des établissements pérennes mais aussi aux créations d’établissements appartenant à des ETI.

À l’inverse, même si Angers Loire Métropole connaît une augmentation de l’emploi entre 2008 et 2017, elle est l’intercommunalité de la région perdant le plus d’emplois dans les établissements pérennes (– 1 800 emplois).

À un degré moindre, les intercommunalités des communes de Saint Gilles-Croix-de-Vie, Challans, Redon ont des dynamiques semblables. Dans l’intercommunalité de Laval Agglomération, l’augmentation de l’emploi n’est due qu’aux créations d’établissements.

Plusieurs intercommunalités situées dans la Sarthe (Le Mans Métropole, CC du Pays de l’Huisne Sarthoise et CC du Pays Fléchois) ainsi que la CA Saumur Val de Loire perdent de l’emploi à la fois par changement de catégorie mais aussi à contour constant.

Néanmoins, Le Mans métropole et la CA Saumur Val de Loire gagnent de l’emploi par le solde des créations et disparitions d’établissements qui ne compensent pas les pertes dans les établissements pérennes. Entre 2008 et 2017, la CC Pays de Fontenay-Vendée perd, quant à elle, de l’emploi principalement du fait des établissements pérennes alors qu’elle en gagne suite aux changements de catégorie.

Au contraire, les fortes diminutions d’emplois dans les ETI des CC du Pays de Saint-Fulgent - Les Essarts et des Coëvrons proviennent de la croissance d’ETI en grandes entreprises entre 2008 et 2017.

Figure 4Variation nette de l'emploi salarié, évolutions par changement de catégorie d'entreprises et à contour constant au sein des ETI entre 2008 et 2017 par intercommunalitéVariation nette de l'emploi en ETI

Variation nette de l'emploi salarié, évolutions par changement de catégorie d'entreprises et à contour constant au sein des ETI entre 2008 et 2017 par intercommunalité
Code intercommunalité Libellé intercommunalité a - Variation nette de l'emploi en ETI a - Variation nette de l'emploi en ETI, dont : c - Évolution de l'emploi à contour constant en ETI, dont :
b – Évolution de l'emploi en ETI par changement de catégorie c - Évolution de l'emploi à contour constant en ETI d – Évolution de l’emploi par création disparition d’établissements e – Évolution de l’emploi des établissements pérennes
200000438 CC du Pays de Pontchâteau Saint-Gildas-des-Bois 30 36 -6 95 -101
200023778 CC du Pays de Saint-Gilles-Croix-de-Vie 1 050 1 485 -469 6 -475
200033298 CC des Coëvrons -1 061 -1 007 -54 10 -64
200040475 CC Loué - Brûlon - Noyen -212 -210 -2 -2 0
200042182 CC du Mont des Avaloirs -214 7 -221 23 -244
200048551 CC du Pays de Craon -76 67 -143 28 -171
200055887 CC Mayenne Communauté 781 592 189 13 176
200060010 CA Mauges Communauté 148 195 -34 261 -295
200067346 CA Pornic Agglo Pays de Retz 485 151 334 247 87
200067635 CA Clisson Sèvre et Maine Agglo 199 260 -68 78 -146
200067866 CC Sèvre et Loire 142 153 -11 -62 51
200068955 CC Anjou Loir et Sarthe 146 29 94 85 9
200068963 CC Maine Cœur de Sarthe Secret statistique Secret statistique Secret statistique Secret statistique Secret statistique
200070233 CC Terres-de-Montaigu, communauté de communes Montaigu-Rocheservière 1 386 384 1 002 647 355
200070373 CC Loir-Lucé-Bercé -300 -220 -80 84 -164
200071165 CA Les Sables d'Olonne Agglomération 830 358 452 184 268
200071546 CC Sud Retz Atlantique 529 261 268 30 238
200071553 CC Loire Layon Aubance 551 328 163 146 17
200071629 CC Challans-Gois Communauté 786 1 126 -351 51 -402
200071678 CA du Choletais 2 358 1 778 587 322 265
200071868 CC des Vallées du Haut-Anjou 46 -20 66 63 3
200071876 CA Saumur Val de Loire -861 -634 -255 192 -447
200071900 CC Vendée Grand Littoral -54 36 -90 -1 -89
200071918 CC du Pays de Saint-Fulgent - Les Essarts -1 162 -1 264 63 -176 239
200071934 CC Pays de Fontenay-Vendée -473 443 -916 -91 -825
200072676 CC Maine Saosnois 77 87 -10 85 -95
200072684 CC Le Gesnois Bilurien 289 179 110 107 3
200072692 CC des Vallées de la Braye et de l'Anille 198 296 -98 -41 -57
200072700 CC Haute Sarthe Alpes Mancelles 5 -26 31 32 -1
200072718 CC de la Champagne Conlinoise et du Pays deSillé -19 -23 4 15 -11
200072726 CC Châteaubriant-Derval 508 243 265 257 8
200072734 CC Estuaire et Sillon 1 793 729 1 064 250 814
200072882 CC de Vie et Boulogne 1 161 747 414 281 133
200073112 CC Sud Sarthe -292 -222 -70 36 -106
200073260 CC Sud Vendée Littoral 28 185 -157 261 -418
200083392 CA de Laval Agglomération 645 -34 679 1 228 -549
243500741 CA Redon Agglomération 737 923 -186 81 -267
244400404 Nantes Métropole 8 699 3 657 4 979 4 410 569
244400438 CC de Grand Lieu 1 033 355 678 404 274
244400453 CC de la Région de Blain -5 49 -54 19 -73
244400503 CC d'Erdre et Gesvres 386 -179 565 436 129
244400537 CC de Nozay 122 12 110 105 5
244400552 CC du Pays d'Ancenis 12 -297 309 658 -349
244400586 CC du Sud-Estuaire 520 403 117 108 9
244400610 CA de la Presqu'île de Guérande Atlantique(Cap Atlantique) 625 360 265 298 -33
244400644 CA de la Région Nazairienne et de l'Estuaire(CARENE) 452 -228 680 711 -31
244900015 CU Angers Loire Métropole 2 111 1 381 -517 1 322 -1 839
244900809 CC Anjou Bleu Communauté -114 -100 -14 -27 13
244900882 CC Baugeois Vallée -96 175 -271 135 -406
245300223 CC du Pays de Meslay-Grez -24 55 -79 -3 -76
245300355 CC de l'Ernée -187 -161 -26 4 -30
245300389 CC du Bocage Mayennais -157 -39 -118 -32 -86
245300447 CC du Pays de Château-Gontier -281 -56 -225 -128 -97
246100663 CU d'Alençon 574 829 -255 381 -636
247200090 CC de Sablé-sur-Sarthe -41 -114 73 333 -260
247200132 CU Le Mans Métropole -1 834 -1 274 -717 307 -1 024
247200348 CC du Pays Fléchois -441 -16 -425 -287 -138
247200421 CC du Sud Est du Pays Manceau -76 -57 -19 -6 -13
247200447 CC Orée de Bercé - Belinois -166 -85 -81 102 -183
247200629 CC du Val de Sarthe 106 185 -79 110 -189
247200686 CC du Pays de l'Huisne Sarthoise -1 325 -617 -708 -592 -116
248500191 CC de l'Île de Noirmoutier -3 -15 12 -6 18
248500258 CC Océan Marais de Monts 203 122 81 35 46
248500340 CC Pays de Chantonnay 31 -46 77 47 30
248500415 CC du Pays de la Châtaigneraie 343 290 53 8 45
248500464 CC du Pays de Pouzauges 79 124 -45 29 -74
248500530 CC du Pays des Achards 532 -53 585 154 431
248500563 CC Vendée, Sèvre, Autise 18 4 14 15 -1
248500589 CA La Roche-sur-Yon Agglomération 1 768 693 1 075 464 611
248500621 CC du Pays des Herbiers 1 678 933 745 124 621
248500662 CC du Pays de Mortagne 294 380 -86 25 -111
  • Notes : les changements de champs (entrées et sorties du secteur marchand non agricole) sur la période génèrent 1 600 emplois non représentés sur les figures. La CC Maine Coeur de Sarthe est couverte par le secret statistique.
  • Source : Insee, Clap, Flores, Lifi, REE.

Figure 4Variation nette de l'emploi salarié, évolutions par changement de catégorie d'entreprises et à contour constant au sein des ETI entre 2008 et 2017 par intercommunalitéVariation nette de l'emploi en ETI

  • Notes : les changements de champs (entrées et sorties du secteur marchand non agricole) sur la période génèrent 1 600 emplois non représentés sur les figures. La CC Maine Coeur de Sarthe est couverte par le secret statistique.
  • Source : Insee, Clap, Flores, Lifi, REE.

Une hausse de l’emploi dans les ETI portée par le tertiaire marchand

Entre 2008 et 2017, dans les Pays de la Loire, le secteur tertiaire marchand porte la hausse de l’emploi dans les ETI (+ 23 800 emplois), soit + 23 % sur la période (contre + 16 % en France métropolitaine). Cette augmentation concerne l’ensemble des sous-secteurs d’activité du tertiaire marchand, plus particulièrement les activités spécialisées, techniques, scientifiques, services administratifs et de soutien (+ 5 500 emplois), les transports et l’entreposage (+ 5 400 emplois) ainsi que le commerce (+ 4 900 emplois).

À l’inverse, le secteur de l’industrie perd 5 500 emplois salariés dans les ETI, soit une baisse de 5 %. Cette diminution est plus faible qu’au niveau national (– 14 %).

Seules la Corse et Auvergne-Rhône-Alpes connaissent une baisse moins importante que les Pays de la Loire. Ces pertes se concentrent essentiellement sur les années 2008-2010, le secteur de l’industrie ayant été fortement impacté par la crise de 2008.

Une croissance de l’emploi due aux entreprises françaises

Entre 2008 et 2017, dans les Pays de la Loire, la hausse de l’emploi salarié au sein des ETI est due aux entreprises françaises avec une augmentation de 31 500 emplois (+ 18 % contre + 14 % en France métropolitaine). Cette progression au sein des ETI françaises est portée, à la fois, par la croissance des PME mais aussi par le solde des créations ou disparitions d’établissements appartenant à des ETI au sein de la région.

En revanche, les entreprises étrangères perdent 7 000 emplois sur la période (– 13 % contre – 9 % au niveau national) à la fois dans les établissements pérennes mais aussi par changement de catégorie.

Toutefois, ces ETI dépendant d’un groupe étranger sont définies comme telles uniquement d’après leurs caractéristiques sur le périmètre français (effectifs, chiffre d’affaires, etc.). En effet, il s’agit souvent de grands groupes à dimension internationale dont l’envergure réelle au niveau mondial les rapproche davantage du profil des grandes entreprises.

Encadré 1 - Les entreprises de taille intermédiaire ligériennes moins exportatrices qu’au niveau national

Dans le secteur marchand non agricole hors financier, 51 % des ETI mono ou quasi-monorégionales des Pays de la Loire sont exportatrices en 2017, soit moins qu’en France métropolitaine (60 %). Les Pays de la Loire sont la quatrième région avec la plus faible part d’entreprises exportatrices, loin derrière des régions frontalières telles Bourgogne-Franche-Comté (71 %), Grand-Est (67 %) ou encore Auvergne-Rhône-Alpes (65 %). Cette faible part est principalement due aux groupes franco-français à la fois moins fréquemment exportateurs (31 % contre 42 % en France) et davantage présents dans la région (50 % des ETI mono ou quasi-monorégionales contre 43 % en France).

Cependant, lorsqu’une ETI exporte, son intensité à l’export est la même qu’en France métropolitaine (34 % du chiffre d’affaires dans la région contre 33 % au niveau national).

Encadré 2 - Partenariat

Cette étude est issue d’un partenariat entre l'Insee et Solutions&co (département Analyse et Prospective).

Publication rédigée par : Cyril Hervy, Jonathan Kurzmann (Insee)

Pour comprendre

Pour mesurer l’évolution de l’emploi par catégorie d’entreprises, l’approche dynamique est retenue pour cette étude. Elle consiste à répartir l’évolution de l’emploi en fonction des seuils définissant les catégories d’entreprises.

Ainsi, si une PME compte 199 salariés en 2016 et devient une ETI de 349 salariés en 2017, le seuil déterminant la limite entre les PME et les ETI étant de 249 salariés, 50 emplois sont attribués aux créations d’emplois des PME et 100 emplois aux créations des ETI. En revanche, si une PME de 199 salariés est rachetée par une ETI, il n’y a ni création, ni suppression d’emploi : il y a un flux de 199 salariés des PME vers les ETI.

Sources

Les données sont issues des fichiers de démographie des établissements de 2008 à 2017 (stocks et transferts d’établissements, continuité économique entre établissements, etc.), enrichies de données sur l’emploi issues des sources Connaissance locale de l’appareil productif (Clap) (2008 à 2015) et Fichier de localisation des revenus et de l’emploi salarié (Flores) (à partir de 2016) et d’informations sur les entreprises issues de la source Liaisons financières (Lifi) (2008 à 2016).

Définitions


Les entreprises sont réparties en quatre catégories définies dans le décret d’application de la loi de modernisation de l’économie (décret n°2008-1354) : les microentreprises, les petites et moyennes entreprises (PME), les entreprises de taille intermédiaire (ETI) et les grandes entreprises (GE).


Les entreprises de taille intermédiaire (ETI) sont des entreprises qui, d’une part occupent entre 250 et 4 999 personnes, et d’autre part, ont un chiffre d’affaires annuel n’excédant pas 1 500 millions d’euros ou un total de bilan n’excédant pas 2 000 millions d’euros.


Un établissement est une unité de production géographiquement individualisée, mais juridiquement dépendante de l'unité légale. L’établissement constitue le niveau le mieux adapté à une approche géographique de l'économie.


L’évolution à contour constant est l’addition des soldes d’emplois des établissements pérennes (n’ayant pas changé de catégorie d’entreprises) et des établissements créés ou supprimés. Elle permet d’analyser où est créé l’emploi, en neutralisant les flux d’emplois entre catégories d’entreprises.


Une entreprise française est une entreprise domiciliée en France. Une entreprise étrangère est une entreprise ayant son centre de décision hors de France.


Une entreprise est considérée comme quasi-monorégionale lorsqu’au moins 80 % de ses salariés appartiennent à la même région.


Une entreprise est dite exportatrice dès lors qu’elle déclare un chiffre d’affaires à l’export positif.


Les intercommunalités sont des regroupements de communes ayant pour objet l’élaboration de « projets communs de développement au sein de périmètres de solidarité ». Elles sont soumises à des règles communes, homogènes et comparables à celles de collectivités locales.

Champ

Le champ de l’étude est le secteur marchand non agricole, micro-entrepreneurs inclus, hors intérimaires.

Les effectifs sont ceux au 31 décembre (hors postes annexes).

Pour en savoir plus

Bacheré H. et Mirouse B., Une dynamique d’emploi spécifique dans les grandes entreprises, Insee Première, n° 1839, février 2021.

Delhomme I. et Kurzmann J., L’emploi salarié progresse dans les Pays de la Loire, porté par la zone d’emploi de Nantes, Insee Flash Pays de la Loire, n° 105, décembre 2020.

Besnard S. et Fraboul S., Les PME des Pays de la Loire moins tournées vers l’export, Insee Analyses, n° 67, novembre 2018.

Fouchard C., Pays de la Loire, une forte présence des entreprises de taille intermédiaire, Insee Études, n° 116, avril 2013.