3.2 Identité agricole des régions

Insee Références
Paru le : Paru le 29/04/2021
La France et ses territoires - Avril 2021

En France, en 2019, la superficie agricole utilisée (SAU) représente 45 % de la superficie du pays. Ainsi, 26,8 millions d’hectares sont composés de terres arables, surfaces toujours en herbe et cultures permanentes (figure 1). La part de la SAU dans la surface totale est très variable suivant les régions : supérieure à 68 % en Normandie, dans les Pays de la Loire ou les Hauts-de-France et inférieure à 1 % en Guyane où 90 % du territoire est couvert de forêts.

Figure 1 - Surface agricole utilisée (SAU) et valeurs économiques des productions

Figure 1 - Surface agricole utilisée (SAU) et valeurs économiques des productions
Part de la SAU dans le territoire en 2019 Production de la branche agricole Répartition de la production de produits bruts et transformés¹
en 2018
Moyenne 2008-2018 2018 Végétale Animale
(en %) (en milliards d'euros) (en %)
France métropolitaine 52 71,58 76,64 59 35
Auvergne-Rhône-Alpes 44 5,80 6,10 43 50
Bourgogne-Franche-Comté 53 4,94 5,72 64 33
Bretagne 62 8,34 8,66 26 65
Centre-Val de Loire 61 4,18 4,86 77 19
Corse 35 0,24 0,26 74 23
Grand Est 53 8,34 8,94 77 18
Hauts-de-France 68 6,06 6,47 69 25
Île-de-France 48 1,12 1,06 88 6
Normandie 69 5,17 5,46 46 45
Nouvelle-Aquitaine 50 10,85 11,78 68 26
Occitanie 48 6,71 6,83 64 30
Pays de la Loire 68 7,05 7,02 35 58
Provence-Alpes-Côte d'Azur 24 2,78 3,47 93 5
DOM 2 1,01 1,17 77 22
Guadeloupe 32 0,25 0,22 81 17
Guyane 0 0,20 0,19 90 10
Martinique 28 0,24 0,24 82 17
Mayotte 53 0,08 0,11 79 21
La Réunion 19 0,53 0,42 67 32
France 45 72,73 77,81 59 35
  • 1. La production de la branche agricole comprend également une part de production de services, marginale dans toutes les régions (7 % en France).
  • Champ : France.
  • Source : Agreste, statistique agricole annuelle et comptes de l'agriculture.

En 2018, les régions qui contribuent le plus à la production agricole (en valeur économique) sont la Nouvelle-Aquitaine, le Grand Est, la Bretagne et les Pays de la Loire. Dans la plupart des régions, les productions végétales génèrent plus de la moitié de la valeur. Les productions animales prédominent seulement dans les Pays de la Loire, en Bretagne et en Auvergne-Rhône-Alpes.

La SAU se répartit en 4 catégories : en 2019, les grandes cultures (céréales, oléagineux, protéagineux, betteraves, pommes de terre, etc.) couvrent 48 % du territoire agricole, les cultures fourragères (destinées à l’alimentation animale : fourrages ou prairies) 47 %, les cultures permanentes (vignes, vergers) 4 % et enfin les autres cultures (légumes frais et secs, fleurs ornementales, semences, plants divers, jardins et vergers familiaux des exploitants) 1 % de la SAU (figure 2).

Figure 2 - Répartition de la surface agricole utilisée en 2019

Figure 2 - Répartition de la surface agricole utilisée en 2019
Grandes cultures Cultures permanentes Cultures fourragères Autres¹
Auvergne-Rhône-Alpes 22 3 74 1
Bourgogne-Franche-Comté 42 2 56 0
Bretagne 42 0 56 2
Centre-Val de Loire 76 1 21 2
Corse 2 7 91 0
Grand Est 62 2 35 1
Hauts-de-France 77 0 20 3
Île-de-France 94 0 5 1
Normandie 46 1 52 1
Nouvelle-Aquitaine 45 7 46 2
Occitanie 36 10 52 2
Pays de la Loire 40 2 57 1
Provence-Alpes-Côte d'Azur 21 22 54 3
France métropolitaine 48 4 47 1
Guadeloupe 54 9 32 5
Guyane 34 17 44 5
Martinique 35 21 38 6
Mayotte 67 13 1 19
La Réunion 59 7 29 5
DOM 30 13 31 7
France 48 4 47 1
  • 1. Légumes frais et secs, fleurs ornementales, semences, plants divers, jardins et vergers familiaux des exploitants.
  • Champ : France.
  • Source : Agreste, statistique agricole annuelle.

Figure 2 - Répartition de la surface agricole utilisée en 2019

  • 1. Légumes frais et secs, fleurs ornementales, semences, plants divers, jardins et vergers familiaux des exploitants.
  • Champ : France.
  • Source : Agreste, statistique agricole annuelle.

En Île-de-France, 94 % du territoire agricole est consacré aux grandes cultures, contre seulement 2 % en Corse. En Corse, les cultures fourragères constituent 91 % de la SAU. En Auvergne-Rhône-Alpes, où les surfaces en herbe sont très présentes dans les territoires montagneux, la part des cultures fourragères dans les surfaces agricoles est également élevée (74 %). Le maraîchage (légumes frais) est plus développé en proportion dans les DOM (environ 10 000 hectares au total).

Les cultures permanentes (vergers, vignes) sont proportionnellement plus présentes sur le pourtour méditerranéen (bassins viticoles de Provence et de Languedoc Roussillon) et dans les DOM (vergers, bananeraies). En Provence-Alpes-Côte d’Azur et en Martinique, la part des cultures permanentes est respectivement de 22 % et 21 %.

Sur la dernière décennie, en France hors Mayotte, les surfaces de grandes cultures diminuent de 2 % et celles des cultures fourragères de 1 %. Pour autant, dans certains départements, un transfert de surfaces entre grandes cultures et fourrages a eu lieu (figures 3 et 4). Ainsi, en Normandie et dans les Pays de la Loire, les importantes diminutions de cultures fourragères sont contrebalancées par l’augmentation des surfaces en grandes cultures. Au contraire, dans les départements méditerranéens d’Occitanie et dans le Centre-Val de Loire, la baisse des surfaces en grandes cultures est compensée par une hausse des prairies.

En France hors Mayotte, les cheptels de gros bétail (bovins, porcins, ovins et caprins) diminuent de 9 % entre 2009 et 2019.

À l’inverse, le nombre de volailles et de lapins dans les exploitations agricoles augmente de 6 %.

En métropole, en 2019, 36 % des caprins sont en Nouvelle-Aquitaine, 33 % des ovins sont en Occitanie et 14 % des bovins sont en Auvergne-Rhône-Alpes. La Bretagne et les Pays de la Loire, régions où la part de la production animale est la plus importante dans la valeur de la production de la branche agricole, ont les cheptels de porcs ainsi que de volailles et lapins les plus importants : respectivement 58 % et 11 % du cheptel métropolitain porcin et 34 % et 23 % des effectifs de volailles et de lapins.

Figure 3 – Surfaces des grandes cultures et évolution décennale

Figure 3 – Surfaces des grandes cultures et évolution décennale
Évolution (en %) Évolution (en ha) Part des grandes cultures
dans la SAU en 2019 (en %)
Ain -3 -3 530 45
Aisne 0 712 81
Allier 3 3 561 26
Alpes-de-Haute-Provence -15 -6 408 23
Hautes-Alpes -20 -2 416 12
Alpes-Maritimes -27 -54 0
Ardèche -23 -3 328 9
Ardennes 4 6 412 52
Ariège -7 -2 531 23
Aube -1 -3 684 85
Aude -13 -12 676 35
Aveyron 4 2 489 13
Bouches-du-Rhône -13 -6 117 27
Calvados 6 9 708 43
Cantal 0 -26 3
Charente -7 -15 729 55
Charente-Maritime -5 -14 399 69
Cher -3 -9 315 65
Corrèze 8 1 030 6
Côte-d'Or -4 -10 470 60
Côtes-d'Armor -3 -5 841 45
Creuse 16 5 796 13
Dordogne -9 -10 221 33
Doubs -16 -4 601 11
Drôme -10 -9 170 42
Eure 2 6 622 78
Eure-et-Loir -1 -3 591 90
Finistère 2 2 563 40
Corse-du-Sud 308 356 1
Haute-Corse 15 383 2
Gard -37 -17 791 18
Haute-Garonne -7 -17 216 69
Gers -5 -18 541 72
Gironde -5 -2 931 23
Hérault -35 -10 809 10
Ille-et-Vilaine -5 -8 760 38
Indre -6 -17 779 60
Indre-et-Loire -5 -13 120 73
Isère -10 -10 166 38
Jura -5 -2 826 27
Landes -3 -5 359 72
Loir-et-Cher -4 -10 536 80
Loire -7 -1 900 11
Haute-Loire 0 68 15
Loire-Atlantique 2 2 050 27
Loiret -4 -12 362 88
Lot -11 -4 563 16
Lot-et-Garonne -4 -8 397 65
Lozère 11 1 438 6
Maine-et-Loire 4 7 765 41
Manche 14 8 202 16
Marne 1 4 122 82
Haute-Marne 0 711 57
Mayenne 3 4 143 34
Meurthe-et-Moselle -1 -1 405 57
Meuse 2 3 150 63
Morbihan -3 -5 245 42
Moselle 1 1 874 52
Nièvre 0 454 36
Nord -1 -2 774 64
Oise -1 -2 490 85
Orne 5 6 868 39
Pas-de-Calais -1 -3 794 69
Puy-de-Dôme -4 -4 445 24
Pyrénées-Atlantiques 4 4 683 34
Hautes-Pyrénées -4 -2 334 44
Pyrénées-Orientales -22 -1 071 5
Bas-Rhin -3 -3 842 60
Haut-Rhin -4 -3 231 63
Rhône -8 -2 758 22
Haute-Saône -3 -3 098 41
Saône-et-Loire 2 2 719 22
Sarthe 0 -92 53
Savoie -17 -1 474 6
Haute-Savoie -17 -2 146 8
Seine-Maritime 8 18 338 60
Seine-et-Marne -2 -5 420 95
Yvelines -4 -3 602 89
Deux-Sèvres 1 2 104 54
Somme 0 1 459 82
Tarn -2 -3 425 48
Tarn-et-Garonne -5 -7 271 61
Var -24 -2 683 13
Vaucluse -12 -3 766 25
Vendée 4 7 537 42
Vienne -2 -7 616 71
Haute-Vienne 15 5 816 15
Vosges 2 823 23
Yonne -4 -14 190 79
Territoire-de-Belfort -3 -184 34
Essonne -3 -2 765 96
Hauts-de-Seine -40 -1 12
Seine-Saint-Denis -6 -51 91
Val-de-Marne 4 33 78
Val-d'Oise -5 -2 640 90
Guadeloupe -3 -581 54
Martinique -1 -100 35
Guyane 10 952 34
La Réunion -6 -1 568 59
Mayotte 13 414 67
  • Champ : France.
  • Source : Agreste, statistique agricole annuelle.

Figure 3 – Surfaces des grandes cultures et évolution décennale

  • Champ : France.
  • Source : Agreste, statistique agricole annuelle.

Figure 4 - Surfaces en fourrages et prairies et évolution décennale

Figure 4 - Surfaces en fourrages et prairies et évolution décennale
Département Part des fourrages et prairies
dans la SAU en 2019 (en %)
Évolution (en %) Évolution (en ha)
01 - Ain 53 4 5 631
02 - Aisne 17 -5 -4 007
03 - Allier 74 -1 -5 217
04 - Alpes-de-Haute-Provence 72 13 12 715
05 - Hautes-Alpes 85 -8 -6 066
06 - Alpes-Maritimes 94 -38 -17 772
07 - Ardèche 76 -4 -3 670
08 - Ardennes 48 -6 -8 481
09 - Ariège 76 -1 -931
10 - Aube 11 0 -159
11 - Aude 31 21 12 011
12 - Aveyron 87 -2 -7 824
13 - Bouches-du-Rhône 50 -7 -4 749
14 - Calvados 56 -9 -20 187
15 - Cantal 97 0 -836
16 - Charente 30 -3 -3 264
17 - Charente-Maritime 18 -1 -726
18 - Cher 32 2 2 111
19 - Corrèze 92 0 575
21 - Côte-d'Or 37 4 6 144
22 - Côtes-d'Armor 53 2 5 081
23 - Creuse 87 -3 -8 255
24 - Dordogne 59 -2 -3 657
25 - Doubs 89 2 4 727
26 - Drôme 37 -12 -9 283
27 - Eure 21 -10 -8 728
28 - Eure-et-Loir 8 7 1 749
29 - Finistère 55 -5 -10 829
2A - Corse-du-Sud 96 16 9 210
2B - Haute-Corse 88 17 14 770
30 - Gard 36 21 9 290
31 - Haute-Garonne 29 5 3 925
32 - Gers 20 2 1 414
33 - Gironde 24 9 4 974
34 - Hérault 39 17 10 187
35 - Ille-et-Vilaine 61 2 6 388
36 - Indre 37 2 3 268
37 - Indre-et-Loire 22 21 11 816
38 - Isère 57 3 4 253
39 - Jura 72 3 4 276
40 - Landes 16 -4 -1 429
41 - Loir-et-Cher 15 24 8 071
42 - Loire 88 -1 -2 426
43 - Haute-Loire 83 1 1 923
44 - Loire-Atlantique 68 -1 -2 864
45 - Loiret 10 10 2 823
46 - Lot 79 0 164
47 - Lot-et-Garonne 22 -5 -3 267
48 - Lozère 94 2 3 503
49 - Maine-et-Loire 52 -5 -12 764
50 - Manche 82 -5 -18 259
51 - Marne 12 -4 -2 622
52 - Haute-Marne 43 -3 -3 918
53 - Mayenne 66 -5 -12 921
54 - Meurthe-et-Moselle 42 1 587
55 - Meuse 37 -2 -3 024
56 - Morbihan 56 5 9 078
57 - Moselle 48 -1 -1 838
58 - Nièvre 63 -3 -6 018
59 - Nord 32 -4 -5 003
60 - Oise 13 -2 -1 012
61 - Orne 60 -7 -18 028
62 - Pas-de-Calais 27 -7 -9 144
63 - Puy-de-Dôme 76 0 1 448
64 - Pyrénées-Atlantiques 64 -1 -1 524
65 - Hautes-Pyrénées 54 -4 -2 967
66 - Pyrénées-Orientales 53 9 3 325
67 - Bas-Rhin 35 6 3 772
68 - Haut-Rhin 30 6 2 410
69 - Rhône 63 0 236
70 - Haute-Saône 59 2 2 983
71 - Saône-et-Loire 75 -2 -5 880
72 - Sarthe 46 -4 -7 532
73 - Savoie 92 10 9 585
74 - Haute-Savoie 91 -6 -7 056
76 - Seine-Maritime 39 -12 -21 367
77 - Seine-et-Marne 4 22 2 269
78 - Yvelines 9 23 1 429
79 - Deux-Sèvres 44 -4 -7 325
80 - Somme 15 -7 -5 709
81 - Tarn 47 -3 -3 846
82 - Tarn-et-Garonne 28 -8 -4 835
83 - Var 33 -21 -5 592
84 - Vaucluse 13 54 4 930
85 - Vendée 55 -6 -17 654
86 - Vienne 28 6 7 107
87 - Haute-Vienne 84 -7 -16 993
88 - Vosges 76 0 -354
89 - Yonne 17 0 -344
90 - Territoire-de-Belfort 65 -1 -151
91 - Essonne 3 34 627
92 - Hauts-de-Seine 35 0 0
93 - Seine-Saint-Denis 4 -24 -10
94 - Val-de-Marne 3 -7 -2
95 - Val-d'Oise 8 20 662
971 - Guadeloupe 31 -9 -931
972 - Martinique 38 -7 -676
973 - Guyane 45 61 5 436
974 - La Réunion 29 2 213
976 - Mayotte 1 ND ND
  • ND : non disponible.
  • Champ : France.
  • Source : Agreste, statistique agricole annuelle.

Figure 4 - Surfaces en fourrages et prairies et évolution décennale

  • Champ : France.
  • Source : Agreste, statistique agricole annuelle.

Définitions


La superficie agricole utilisée (SAU) comprend les terres arables (y compris pâturages temporaires, jachères, cultures sous abri, jardins familiaux, etc.), les surfaces toujours en herbe et les cultures permanentes (vignes, vergers, etc.). Elle exclut les bois et forêts.


Les cheptels recensent les effectifs d’animaux d’élevage présents en fin d’année dans les exploitations agricoles.