Insee Flash Martinique34 000 habitants de moins en dix ansBilan démographique de la Martinique 2019

Marcelle Jeanne-Rose (Insee)

Au 1er janvier 2020, la population de la Martinique est estimée à 359 820 habitants. L’île continue de perdre des habitants. L’origine de cette décroissance s’explique par le départ des jeunes et un solde naturel faible. En 2019, malgré un timide regain des naissances, l’indice conjoncturel de fécondité ne permet pas d’assurer le renouvellement des générations. La population vieillissant, les décès sont en hausse. Le nombre de mariages est en baisse.

Insee Flash Martinique
No 144
Paru le : Paru le 19/01/2021
Marcelle Jeanne-Rose (Insee)
Insee Flash Martinique  No 144 - Janvier 2021

Une population qui vieillit et décroît

Le déclin démographique amorcé depuis quelques années se poursuit. Au 1er janvier 2020, la population de la Martinique est estimée à 359 820 habitants. En dix ans, la Martinique a perdu 35 000 habitants. Les tranches d’âge déficitaires concernent principalement les jeunes adultes. Ils font souvent le choix de quitter le département pour poursuivre leurs études ou pour la recherche d’un emploi. Ces départs ne sont pas compensés par les arrivées de nouveaux habitants sur le territoire, ce qui entraîne un solde migratoire négatif. Par ailleurs, le solde naturel reste positif, mais a considérablement diminué (figure 1). En effet, avec le vieillissement de la population, le nombre de décès rejoint celui des naissances.

La conséquence majeure de cette décroissance démographique est le déséquilibre qui s’accentue dans la structure par âge de la population. Les plus de 60 ans, génération du baby-boom, sont de plus en plus nombreux (figure 2). Leur part dans la société martiniquaise atteint 31 % en 2020 (contre 21 % en 2010), la tranche des 75 ans et plus représente 11 % (contre 7 % en 2010) et seulement un quart de la population a moins de 25 ans (contre un tiers en 2010).

Un léger rebond des naissances

En 2019, 3 749 bébés sont nés en Martinique (figure 3). Ces 79 naissances supplémentaires confirment le regain observé en 2018 (+ 30) après des années de baisse (- 140 naissances par an en moyenne entre 2009 et 2019). L’indice conjoncturel de fécondité est stable, il s’établit à 1,95 enfants par femme en 2019. Ainsi, les femmes en Martinique ont plus d’enfants qu’en France métropolitaine (1,84) mais moins qu’en Guadeloupe (2,10). L’indicateur martiniquais reste toutefois inférieur au seuil de renouvellement des générations qui s’établit autour de 2,1 enfants dans les pays développés. À l’image de l‘ensemble de la population martiniquaise, le nombre de femmes diminue au fil des années. En outre, la part de celles en âge de procréer (entre 15 et 49 ans), a perdu 5 points en dix ans, passant de 26 % de la population de la Martinique à 21 %.

En 2019, le taux de natalité s’élève à 9,9 ‰. Il se maintient au niveau de l’année précédente et reste plus faible qu’en France métropolitaine (11,0 ‰) ou en Guadeloupe (11,3 ‰). Par ailleurs, l’âge moyen de la mère à l’accouchement reste inchangé. Il s’établit autour de trente ans (29,9 ans), comparable à celui de la Guadeloupe (30,2 ans) et légèrement inférieur à celui de la France métropolitaine (30,8 ans).

Une hausse des décès liée au vieillissement de la population

En 2019, la Martinique enregistre 267 décès de plus qu’en 2018. Le nombre de décès s’élève à 3 559, soit une hausse de 8,1 %. Cette progression observée durant les dernières années s’explique notamment par la part croissante des personnes âgées dans la population martiniquaise. En dix ans, les décès augmentent de 28 %. Ainsi, le taux de mortalité continue de croître : il s’établit à 9,6 ‰ et dépasse le niveau de la France métropolitaine (9,2 ‰).

L’espérance de vie à la naissance fléchit de trois mois entre 2018 et 2019. Elle atteint alors 78,8 ans pour les hommes et 84,3 ans pour les femmes. En dix ans, les hommes ont gagné un an d’espérance de vie tandis que celle des femmes a stagné. Sa progression a donc nettement ralenti par rapport à la décennie précédente (+ 2,4 ans pour les hommes et+2 ans pour les femmes). En Martinique, elle reste inférieure d’un an à celle de France métropolitaine, pour les hommes, et de un an et cinq mois pour les femmes.

Moins de mariages

Le nombre de mariages enregistrés diminue, passant de 1 100 en 2018 à 1 057 en 2019, soit une baisse de 3,9 %. Cette réduction est cependant moins marquée qu’en Guadeloupe (– 12,0 %) et qu’en France métropolitaine (– 5,9 %) pour la même période. Les mariages entre personnes de même sexe sont rares sur le territoire, la progression est lente, deux ont été enregistrés en 2017, trois en 2018 et cinq en 2019.

Figure 1 Un solde naturel quasi nulÉvolution du nombre de naissances, de décès et du solde naturel depuis 1994

Un solde naturel quasi nul
Naissances Décès Solde naturel
1994 5 689 2 165 3 524
1995 5 630 2 273 3 357
1996 5 615 2 239 3 376
1997 5 683 2 358 3 325
1998 5 793 2518 3 275
1999 5 766 2 551 3 215
2000 5 890 2 639 3 251
2001 5 774 2 700 3 074
2002 5 391 2 649 2 742
2003 5 429 2 727 2 702
2004 5 255 2 647 2 608
2005 5 032 2 610 2 422
2006 5 369 2 663 2 706
2007 5 316 2 830 2 486
2008 5 333 2 793 2 540
2009 5 174 2 770 2 404
2010 4 888 2 843 2 045
2011 4 475 2 741 1 734
2012 4 458 2 816 1 642
2013 4 128 2 902 1 226
2014 4 367 3 319 1 048
2015 3 972 3 057 915
2016 3 782 3 284 498
2017 3 640 3 217 423
2018 3 670 3 292 378
2019 3 749 3 559 190
  • Source : Insee, statistiques de l’état civil

Figure 1 Un solde naturel quasi nulÉvolution du nombre de naissances, de décès et du solde naturel depuis 1994

  • Source : Insee, statistiques de l’état civil

Figure 2La population martiniquaise vieillit Pyramides de Martinique par sexe et âge quinquennal en 2010 et 2020 en nombre d’habitants

La population martiniquaise vieillit
âge Hommes 2020 Hommes 2010 Femmes 2020 Femmes 2010
0 7 833 11 921 7 717 11 609
5 9 277 13 057 9 164 13 008
10 10 909 14 070 10 505 13 502
15 10 695 14 296 10 905 14 382
20 8 277 11 082 7 658 11 403
25 7 202 8 449 8 359 10 448
30 7 249 8 530 9 782 11 693
35 7 206 11 659 10 043 15 579
40 7 533 13 843 10 269 17 483
45 10 715 14 738 14 450 17 857
50 13 638 13 489 16 907 15 367
55 14 672 11 335 17 454 13 683
60 13 398 9 898 15 118 11 461
65 11 097 7 769 12 943 9 110
70 9 039 6 783 10 568 8 251
75 6 239 5 070 7 663 6 724
80 4 765 3 375 6 688 5 114
85 2 912 1 796 4 402 3 094
90 1 126 680 2 547 1 538
95 380 234 1 445 793
100
  • Source : Insee, statistiques de l’état civil

Figure 2La population martiniquaise vieillit Pyramides de Martinique par sexe et âge quinquennal en 2010 et 2020 en nombre d’habitants

  • Source : Insee, statistiques de l’état civil

Figure 3Les naissances et les décès convergentChiffres-clés des populations de Martinique et de France métropolitaine

Les naissances et les décès convergent
Martinique France métropolitaine
2009 2018 2019 2019
Natalité, fécondité
Naissances vivantes 5 174 3 670 3 749 714 029
Age moyen de la mère à la naissance 29,4 29,9 29,9 30,8
Taux de natalité (‰) 13,1 10,0 9,9 11,0
Indice Conjoncturel de Fécondité 2,07 1,94 1,95 1,84
Mortalité
Décès 2 770 3 292 3 559 597 134
Taux de mortalité (‰) 7,0 9,0 9,6 9,2
Espérance de vie à la naissance (en année)
Hommes 77,8 (p) 79,2 (p) 78,8 (p) 79,8 (p)
Femmes 84,3 (p) 84,7 (p) 84,3 (p) 85,7 (p)
Nuptialité
Mariages enregistrés 1 357 1 100 1 057 215 000
Dont entre personnes de même sexe // 3 5 6 000
  • p : provisoire, // sans objet
  • Sources : Insee, estimations de population et statistiques de l’état civil

Définitions

Le solde migratoire est la différence entre le nombre de personnes qui sont entrées sur le territoire et le nombre de personnes qui en sont sorties au cours d’une période.

Le solde naturel est la différence entre le nombre de naissances et le nombre de décès enregistrés au cours d’une période.

L’indicateur conjoncturel de fécondité est la somme des taux de fécondité par âge observés une année donnée. Cet indicateur donne le nombre moyen d’enfants qu’aurait une femme tout au long de sa vie si les taux de fécondité observés à chaque âge l’année considérée demeuraient inchangés.

Le taux de natalité est le rapport du nombre de naissances vivantes de l’année à la population totale moyenne de l’année.

Le taux de mortalité (brut) est le rapport du nombre de décès de l’année à la population totale moyenne de l’année.

L’espérance de vie à la naissance représente la durée de vie moyenne d’une génération fictive soumise aux conditions de mortalité de l’année. Elle caractérise la mortalité indépendamment de la structure par âge.

Pour en savoir plus

Chanteur B., Reif X., « Recensement de la population en Martinique: 368 783 habitants au 1ᵉʳ janvier 2018 », Insee Flash Martinique n° 143, décembre 2020

Creignou A., « Bilan démographique 2018 : Le départ des jeunes à l’origine du déclin démographique », Insee Flash Martinique n° 132, janvier 2020

Raimbaud B., « Bilan démographique 2017 : natalité et fécondité en forte baisse », Insee Flash Martinique n° 110, janvier 2019.