Persistance du bien-être subjectif : bonheur permanent, malheurs passagers ?

Lionel Wilner (Insee-Crest)

Documents de travail
No G2020-08
Paru le : Paru le 24/09/2020
Lionel Wilner (Insee-Crest)
Documents de travail  No G2020-08 - septembre 2020
Consulter

Ce travail s’attache à séparer les rôles respectifs de la dépendance d’état et de l’hétérogénéité inobservée dans l’évaluation du bien-être subjectif réalisée par les individus eux-mêmes. Il estime un modèle dynamique ordonné sur des données de panel, principalement à partir de sources françaises, mais en mobilisant également des sources allemandes, anglaises et australiennes. La satisfaction dans la vie renseignée par les individus est persistante au cours du temps, persistance omise, par définition, par des modèles statiques. Cette persistance est surtout hétérogène puisqu’elle concerne principalement le haut de la distribution de bien-être subjectif ; les insatisfactions déclarées semblent, au contraire, plus transitoires. Enfin, les conditions initiales jouent un rôle prépondérant en comparaison avec les déterminants usuels du bien-être subjectif, dépendance d’état incluse.