Découpage administratif et bien-être subjectif : l’exemple de la fusion des régions

Lionel Wilner (Insee-Crest)

Documents de travail
No G2020-07
Paru le : Paru le 24/09/2020
Lionel Wilner (Insee-Crest)
Documents de travail  No G2020-07 - septembre 2020
Consulter

Cette étude utilise la fusion des régions de 2016 comme une expérience naturelle ; elle évalue son impact causal sur le bien-être subjectif déclaré par les individus en s’appuyant sur une stratégie d’identification en doubles différences. En dépit de la création de nouvelles régions plus vastes, dont le centre de décision est plus éloigné des administrés, aucun effet négatif n’est détecté sur la satisfaction dans la vie des individus. Au contraire, celle-ci a même augmenté dans les régions qui ont été absorbées d’un point de vue économique ou administratif. Ces régions ont en effet bénéficié d’une dynamique économique plus favorable consécutivement à la fusion, enregistrant notamment une baisse plus prononcée du taux de chômage. Ces meilleures perspectives économiques auraient ainsi plus que compensé un éventuel attachement à l’ancien découpage administratif.