Juillet-Août 2019 - La fréquentation bien orientée dans les hôtels, en recul dans les campings

Kendal Masson, Étienne Perron-Bailly (Insee)

Lors de la pleine saison 2019, la fréquentation touristique dans les hôtels et les campings de Provence-Alpes-Côte d’Azur a reculé par rapport à l’été 2018 (- 2,1 %). Cette baisse est d’abord due à la moindre fréquentation dans les campings. Dans les hôtels, la fréquentation a au contraire progressé par rapport à l’été dernier, soutenue en particulier par les touristes résidents.

Insee Flash Provence-Alpes-Côte d'Azur
No 58
Paru le : Paru le 24/10/2019
Kendal Masson, Étienne Perron-Bailly (Insee)
Insee Flash Provence-Alpes-Côte d'Azur  No 58 - octobre 2019

Baisse du nombre de nuitées

Lors de la pleine saison 2019 (juillet et août), la fréquentation dans les campings et hôtels de Provence-Alpes-Côte d’Azur s’établit à 16 134 000 nuitées. À cette période, près de 6 nuitées sur 10 sont passées dans un camping ; parmi ces nuitées en camping, plus de la moitié sont situées dans le Var.

Le nombre total de nuitées décline de 340 000 unités dans la région par rapport à 2018. Cette baisse de 2,1 % de la fréquentation est due aux moins bons résultats dans les campings, en repli de 4,6 % pour les mois de juillet et août 2019 (figure 1). À l’inverse, le nombre de nuitées dans les hôtels de la région augmente de 2,0 %.

Figure 1Fréquentation touristique en baisse dans les campings, en hausse dans les hôtelsNombre de nuitées en juillet-août sur la période 2011-2019 (Indice base 100 en 2011)

Fréquentation touristique en baisse dans les campings, en hausse dans les hôtels
Total Hôtels Campings
2011 100,0 100,0 100,0
2012 100,9 101,2 100,7
2013 99,4 98,8 99,7
2014 96,5 94,8 97,6
2015 96,5 97,7 95,7
2016 93,5 92,0 94,5
2017 97,9 99,0 97,3
2018 95,9 98,1 94,6
2019 93,9 100,0 90,2
  • Source : Insee, en partenariat avec les comités régionaux du tourisme (CRT), les agences de développement touristique départementales (ADT) et la DGE

Figure 1Fréquentation touristique en baisse dans les campings, en hausse dans les hôtelsNombre de nuitées en juillet-août sur la période 2011-2019 (Indice base 100 en 2011)

  • Source : Insee, en partenariat avec les comités régionaux du tourisme (CRT), les agences de développement touristique départementales (ADT) et la DGE

La baisse de la fréquentation touristique concerne les départements dans lesquels les campings forment la majorité de l’offre d’hébergement (figure 2). Le nombre total de nuitées diminue ainsi de 4,1 % dans le Var et de 4,3 % dans les Alpes-de-Haute-Provence. Il recule de 2,9 % dans le Vaucluse, boudé par la clientèle résidant à l’étranger (- 13,1 %). À l’inverse, la fréquentation progresse de 3,0 % dans les Hautes-Alpes, portée par la clientèle résidant en France (+ 6,7 %).

Dans les Bouches-du-Rhône, la fréquentation touristique est stable cette saison (- 0,1 %), après deux étés 2018 et 2017 de croissance. Le nombre de nuitées stagne également dans les Alpes-Maritimes.

Figure 2Baisse de la fréquentation dans trois départementsNombre de nuitées des campings et hôtels dans les départements de Provence-Alpes-Côte d’Azur en juillet-août 2019 et évolution par rapport à juillet-août 2018

Baisse de la fréquentation dans trois départements
Code département Département Nombre de nuitées (en milliers) Évolution annuelle du nombre de nuitées (en %)
04 Alpes-de-Haute-Provence 1 500 -4,3
05 Hautes-Alpes 1 300 3,0
06 Alpes-Maritimes 3 000 0,0
13 Bouches-du-Rhône 2 600 -0,1
83 Var 6 100 -4,1
84 Vaucluse 1 600 -2,9
  • Source : Insee, en partenariat avec les comités régionaux du tourisme (CRT), les agences de développement touristique départementales (ADT) et la DGE

Figure 2Baisse de la fréquentation dans trois départementsNombre de nuitées des campings et hôtels dans les départements de Provence-Alpes-Côte d’Azur en juillet-août 2019 et évolution par rapport à juillet-août 2018

  • Source : Insee, en partenariat avec les comités régionaux du tourisme (CRT), les agences de développement touristique départementales (ADT) et la DGE

La fréquentation des hôtels est en hausse

Dans la région, la fréquentation des hôtels s’accroît cet été, après une pleine saison 2018 en demi-teinte. Le nombre de nuitées augmente de 126 000 unités (+ 2,0 %) et s’établit à plus de 6,5 millions, plus haut niveau depuis 2012 (figure 3).

Le taux d’occupation progresse de 0,6 point (77,3 %). La durée moyenne de séjour dans le parc hôtelier baisse légèrement (2,1 jours contre 2,2 jours pour l’été 2018).

Cette hausse de la fréquentation est imputable à la clientèle résidente (+ 4,9 %), alors que la clientèle non résidente est moins nombreuse cet été (- 1,6 %). La hausse des nuitées concerne l’hôtellerie haut de gamme (4 et 5 étoiles, + 3,7 %) et les hôtels 3 étoiles (+ 4,5 %) ; ces catégories sont particulièrement prisées de la clientèle résidente en 2019 (+ 8,6 % pour les 4 et 5 étoiles, + 8,3 % pour les 3 étoiles par rapport à l’été précédent).

Figure 3Les nuitées des non-résidents en baisse, celles des résidents en forte hausse dans les hôtelsNombre de nuitées en juillet-août 2019 et évolution par rapport à juillet-août 2018

Les nuitées des non-résidents en baisse, celles des résidents en forte hausse dans les hôtels
Nuitées juillet-août 2019 Glissement annuel en % (2019/2018)
Nuitées totales (en millions) Part des nuitées non-résidents (en %) Nuitées totales Nuitées non-résidents Nuitées résidents
Provence-Alpes-Côte d’Azur 16,1 38 -2,1 -3,6 -1,1
Hôtels 6,5 44 2,0 -1,6 4,9
Non classés 0,7 30 15,9 0,0 24,5
1 et 2 étoiles 1,3 33 -9,9 -8,9 -10,4
3 étoiles 2,3 40 4,5 -0,8 8,3
4 et 5 étoiles 2,2 58 3,7 0,4 8,6
Campings 9,6 34 -4,6 -5,3 -4,3
Non classés 0,4 32 23,3 12,6 29,0
1 et 2 étoiles 1,0 31 -12,8 -20,6 -8,8
3 étoiles 2,7 37 -4,3 -2,4 -5,4
4 et 5 étoiles 5,5 33 -4,5 -4,6 -4,4
Emplacements nus 4,4 46 -7,9 -5,4 -9,3
Emplacements équipés 5,2 24 -1,9 -5,2 -0,8
  • Source : Insee, en partenariat avec les comites régionaux du tourisme (CRT), les agences de développement touristique départementales (ADT) et la DGE

La baisse de fréquentation dans les campings se poursuit

Les résultats provisoires sur les campings indiquent une baisse de la fréquentation de 4,6 % par rapport à juillet-août 2018 (soit 466 000 nuitées en moins). Le nombre de nuitées passe sous la barre des 10 millions, pour la première fois depuis 2011. Cette diminution est notamment due aux nuitées sur des emplacements loués « nus » (- 7,9 % par rapport à juillet-août 2018) ; la fréquentation des emplacements équipés diminue également, mais dans une moindre mesure (- 1,9 %).

La durée moyenne de séjour diminue légèrement (7,0 jours cet été contre 7,3 jours l’été dernier), tout comme le taux d’occupation qui s’établit à 60,8 % cet été (- 0,4 point par rapport à 2018). Les clientèles résidentes (- 4,3 %) comme non résidentes (- 5,3 %) participent au repli de l’hôtellerie de plein air.

Depuis 2015, le nombre de nuitées est passé de 10,2 millions à 9,6 millions. Si la durée moyenne de séjour reste stable depuis 2015 (autour de 7,2 jours), le taux d’occupation est en baisse de 2,7 points sur la période (60,8 % en 2019 contre 63,5 % en 2015).

Sources

L’Insee réalise chaque mois des enquêtes sur la fréquentation des hôtels et des campings. L’enquête permet d’obtenir des informations au niveau régional et départemental selon la catégorie de classification des établissements et la nationalité des touristes.

Définitions

Le nombre de nuitées (ou fréquentation) correspond au nombre total de nuits passées dans un hôtel ou un camping. Par exemple, un couple séjournant trois nuits consécutives dans un hôtel occasionnera six nuitées, de même que six personnes ne séjournant qu’une nuit.

Pour en savoir plus

Delage V., Winnicki P., « Juillet-Août 2018 – La fréquentation touristique de pleine saison manque de ressort », Insee Flash Provence-Alpes-Côte d’Azur n° 44, octobre 2018

« Bilan économique 2018 - Provence-Alpes-Côte d’Azur », Insee Conjoncture Provence-Alpes-Côte d’Azur n° 25, juin 2019