Les différences entre pays de l’UE pour les indicateurs de développement durable : c’est (surtout) l’économie !

Jean-Pierre Cling, Sylvie Eghbal-Teherani, Mathieu Orzoni et Claire Plateau

Documents de travail
No G2019/06
Paru le : Paru le 02/09/2019
Jean-Pierre Cling, Sylvie Eghbal-Teherani, Mathieu Orzoni et Claire Plateau
Documents de travail  No G2019/06 - septembre 2019

Les Nations unies ont adopté en 2015 l’Agenda 2030, qui fixe 17 objectifs de développement durable (ODD) et 169 cibles, couvrant les trois dimensions classiques du développement durable : économique, sociale et environnementale. L’Union européenne (UE) a élaboré son propre tableau de bord composé de 100 indicateurs, dérivés des indicateurs de développement durable établis au niveau mondial. Il ressort des méthodes d’analyse des données utilisées que les pays de l’UE se distinguent entre eux principalement par leurs indicateurs des dimensions économique et sociale : richesse/pauvreté ; santé ; éducation/emploi. S’y ajoute une quatrième thématique concernant la gouvernance. En revanche, les indicateurs sur l’environnement au sens large sont beaucoup plus hétérogènes. L’analyse nous conduit par ailleurs à isoler deux groupes de pays au sein de l’UE. D’un côté, les pays d’Europe de l’Ouest et du Nord et de l’autre les pays d’Europe de l’Est et du Sud. Tout en appartenant au premier groupe de pays, la France est le pays le plus proche de la moyenne d’une manière générale. (Document en anglais)