Economie et Statistique / Economics and Statistics n° 509 - 2019Écarts spatiaux de niveaux de prix entre régions et villes françaises avec des données de caisse

Isabelle Léonard, Patrick Sillard, Gaëtan Varlet et Jean-Paul Zoyem

Economie et Statistique / Economics and Statistics
Paru le : Paru le 17/09/2019
Isabelle Léonard, Patrick Sillard, Gaëtan Varlet et Jean-Paul Zoyem
Economie et Statistique / Economics and Statistics - Septembre 2019
Consulter

L'ARTICLE EN UNE PAGE

Question clé

Cet article rend compte des différences spatiales de niveaux de prix observées, entre régions et grandes villes de France métropolitaine, pour les produits de consommation alimentaire vendus dans les supermarchés. Différentes études ont été réalisées par l’Insee sur ce sujet depuis les années 1970. Les données de caisse de la Grande distribution, aujourd’hui utilisées dans le cadre du calcul de l’indice des prix à la consommation (IPC), permettent de réexaminer cette question avec des données beaucoup plus riches qu’auparavant.

Méthodologie

L’étude s’appuie sur un jeu de données de caisse de plusieurs enseignes de la grande distribution observées au cours de l’année 2013, au niveau de chaque point de vente et portant sur les produits de consommation alimentaire. On dispose, pour chaque produit repéré par son code-barres et chaque magasin concerné, du chiffre d’affaires hebdomadaire et du nombre d’unités vendues. Comme les codes-barres sont communs aux produits vendus dans les différents magasins, il est possible d’inférer de ces observations une mesure de l’écart de niveaux de prix entre régions. L’étude s’appuie ainsi sur les données de plus de 1 800 supermarchés portant sur plus de 13 000 codes-barres différents.

Principaux résultats

  • Les écarts de niveaux de prix moyens entre ville et régions françaises tiennent dans une fourchette de 10 points de pourcentage.
  • Par rapport à la région parisienne, les prix sont plus élevés en Corse d’environ 2 points, tandis qu’ils sont plus bas dans les autres régions françaises, d’environ 1 à 3 points, qu’en Île-de-France.

Indices d’écart de niveau de prix entre la région parisienne et les autres régions

Message

L’examen d’études de même nature, conduites par l’Insee depuis les années 1970, toutefois sur des jeux de données moins fournis, montre que les écarts de niveaux de prix entre régions semblent relativement stables dans le temps, pour ce qui concerne les produits alimentaires. Les écarts entre régions seraient donc de nature essentiellement structurelle. Cette étude montre également la richesse des données de caisse de la grande distribution pour l’analyse statistique des prix à la consommation, données que l’Insee va en particulier intégrer à la détermination l’IPC à partir de l’année 2020. Ainsi, une seule semaine de données suffit à établir une estimation précise des écarts de niveaux de prix régionaux. Il est donc possible d’étudier l’évolution de ces écarts au cours de l’année : les seules périodes pour lesquelles les écarts de niveaux de prix entre régions se modifient légèrement correspondent aux fêtes de fin d’année au cours desquelles les produits vendus sont très typés et les populations se déplacent assez sensiblement.

Article en une page (pdf, 216 Ko)