Les jeunes ligériens plus souvent en emploi

Hélène Chesnel, Christelle Manceau, Insee

En 2015, dans les Pays de la Loire, 47 % des jeunes de 15 à 29 ans sont en emploi, soit 3 points de plus qu’en France de province. L’entrée plus précoce dans l’emploi n’est pas synonyme d’échec scolaire, seuls 11 % des jeunes n’ont pas de diplôme. La région est celle où l’apprentissage est le plus fréquent. Les jeunes actifs occupent plus souvent des postes d’ouvriers, offerts par le tissu industriel de la région. Si les jeunes ont un niveau de vie inférieur à celui de leurs aînés, ils sont dans une situation plus favorable dans la région que la moyenne des jeunes de province. Les situations de vulnérabilité sont cependant plus fréquentes aux limites départementales.

17 % des habitants des Pays de la Loire ont entre 15 et 29 ans

En 2015, 638 000 jeunes de 15 à 29 ans résident dans les Pays de la Loire. Ils représentent 17 % de l’ensemble de la population régionale, une part similaire à la moyenne de province. Signe du vieillissement de la population, celle-ci a diminué de 6 points en 25 ans dans la région.

Les jeunes de la région sont plus souvent en emploi

Les Ligériens de 15 à 29 ans sont plus souvent en emploi que la moyenne des jeunes de province (47 % contre 44 %). L’écart est particulièrement significatif entre 20 et 29 ans (figure 1).

L’insertion précoce sur le marché du travail est notamment liée à la forte tradition de l’apprentissage dans la région. En 2015, 8 % des 15-24 ans sont en contrat d’apprentissage, contre 6 % en moyenne en province, plaçant les Pays de la Loire au premier rang des régions françaises. Le succès de cette voie de formation en alternance peut, en partie, être expliqué par le contexte industriel de la région et le nombre important de petites et moyennes entreprises (PME).

Les jeunes ligériens se déclarent moins souvent au chômage que les jeunes des autres régions : 13 % dans les Pays de la Loire contre 14 % en France de province en 2015.

Comme au niveau national, ils sont néanmoins plus concernés par le chômage que leurs aînés (+ 6 points comparé à l’ensemble des Ligériens de 15 ans ou plus). En outre, ils sont moins souvent inactifs et hors formation qu’en moyenne en province.

 

Figure 1Les jeunes ligériens s’insèrent plus facilement sur le marché du travailRépartition des jeunes selon leur type d’activité en 2015 (en %)

Les jeunes ligériens s’insèrent plus facilement sur le marché du travail () -
15-19 ans 20-24 ans 25-29 ans
France de province Pays de la Loire France de province Pays de la Loire France de province Pays de la Loire
Elèves, étudiants, stagiaires 78,0 76,8 25,5 24,0 2,7 2,0
En emploi, en contrat d'apprentissage 6,6 8,8 5,9 6,4 1,0 1,0
En emploi, hors contrat d'apprentissage 5,1 5,5 43,3 47,7 71,8 76,8
Chômeurs 6,6 6,1 19,2 17,6 16,9 14,9
Autres 3,7 2,8 6,1 4,3 7,6 5,3
  • Source : Insee, Recensement de la population (RP) 2015.

Figure 1Les jeunes ligériens s’insèrent plus facilement sur le marché du travailRépartition des jeunes (15 - 19 ans) selon leur type d’activité en 2015 (en %)

Moins de décrochage scolaire dans la région

L’entrée plus précoce sur le marché du travail des jeunes de la région n’est pas synonyme d’échec scolaire. Au contraire, ils poursuivent plus souvent leurs études qu’en France de province. Parmi les Ligériens de 25 à 29 ans qui ont terminé leurs études, seuls 11 % n’ont aucun diplôme ou uniquement le brevet, contre 14 % en France de province (figure 2). Ce taux est le deuxième plus faible derrière la Bretagne.

Ils sont plus souvent titulaires d’un baccalauréat (25 % contre 24 % en France de province) ou d’un diplôme d’études supérieures (42 % contre 40 %). La région se place au troisième rang des régions de province pour la part de titulaires d’un baccalauréat ou plus. Cependant, la part de diplômés d’études supérieures chez les 25-29 ans reste nettement inférieure à celle de l’Île-de-France (56 %).

Figure 2Les jeunes ligériens sont moins souvent non diplômésRépartition des 25-29 ans ayant terminé leurs études par diplôme le plus élevé en 2015 (en %)

Les jeunes ligériens sont moins souvent non diplômés
Pays de la Loire France de province
Aucun diplôme ou brevet 11,1 14,1
CAP, BEP 22,0 22,3
Baccalauréat (général, technologique, professionnel) 24,9 23,8
Diplôme d'études supérieures 42,0 39,8
  • Source : Insee, RP 2015.

Figure 2Les jeunes ligériens sont moins souvent non diplômésRépartition des 25-29 ans ayant terminé leurs études par diplôme le plus élevé en 2015 (en %)

  • Source : Insee, RP 2015.

Les jeunes de la région sont plus souvent ouvriers

Comme leurs aînés, les jeunes actifs ligériens de 15 à 29 ans occupent plus souvent un poste d’ouvrier qu’en moyenne en province (34 % contre 31 %). Si l’écart est plus significatif pour les 15-19 ans (+ 5 points), en lien notamment avec l’apprentissage, il reste élevé pour les 20-24 ans (+ 3 points) et les 25-29 ans (+ 2 points). La part élevée de l’emploi industriel au sein de la région explique probablement ces emplois d’ouvriers occupés par les jeunes. Ainsi, près de la moitié des jeunes sont ouvriers dans certains territoires très industrialisés à l’est de la Vendée et à la frontière entre la Mayenne et la Sarthe.

À l’inverse, les jeunes actifs ligériens occupent moins souvent des postes d’employés que la moyenne des jeunes de province.

Dans la région, 49 % des jeunes de 20 à 24 ans et 72 % des 25 à 29 ans en emploi ont un contrat stable (CDI ou titulaire de la Fonction publique). Cette part est plus élevée qu’en France de province (respectivement 48 % et 70 %). L’intérim est également un peu plus fréquent dans la région, mais concerne une part plus modeste des jeunes : 7 % des 20-24 ans en emploi sont placés par une agence d’intérim et cette part est divisée par deux chez les 25-29 ans.

Un niveau de vie plus élevé qu’en France de province

En 2015, les jeunes ménages, c’est-à-dire ceux dont le référent fiscal est âgé de moins de 30 ans, ont un niveau de vie médian plus élevé que la moyenne de province (18 150 euros par an contre 17 310 euros). C’est le deuxième niveau de vie le plus élevé après Auvergne-Rhône-Alpes.

Néanmoins, 19 % des jeunes ménages vivent sous le seuil de pauvreté dans les Pays de la Loire. Ce taux est le plus faible des régions de France, bien inférieur à celui de France de province (24 %).

Dans la région comme au niveau national, la situation financière des ménages de moins de 30 ans est moins favorable que celle de leurs aînés.

Encadré

Situation des jeunes moins favorable aux limites départementales

Si les jeunes sortent nettement moins souvent du système scolaire sans diplôme dans les Pays de la Loire qu’en France de province, certains territoires sont plus vulnérables au sein de la région (figure 3). En effet, dans le sud de la Sarthe, l’est de la Mayenne, le sud-est du Maine-et-Loire et le sud de la Vendée, plus d’un jeune sur huit n’a pas de diplôme. Les jeunes de ces territoires se déclarent davantage au chômage.

Les difficultés économiques se répercutent sur le niveau de vie : le niveau de vie annuel médian y est inférieur à la moyenne régionale et le taux de pauvreté des ménages de moins de 30 ans y est plus élevé. Il est même supérieur à 21 % dans les intercommunalités de Sud Sarthe, Saumur Val de Loire, Baugeois Vallée, Sablé-sur-Sarthe et Loir-Lucé-Bercé. La pauvreté des jeunes ménages est également très présente dans les grandes agglomérations, particulièrement au Mans (31 %) et à Angers (26 %), territoires où les inégalités sociales sont importantes.

Figure 3Décrochage scolaire : l’est de la région plus vulnérablePart de non-diplômés parmi les jeunes de 25 à 29 ans non inscrits dans un établissement d’enseignement en 2015

Décrochage scolaire : l’est de la région plus vulnérable
Code EPCI Libellé EPCI Part de non-diplômés parmi les 25-29 ans
200000438 CC du Pays de Pontchâteau Saint-Gildas-des-Bois 8,3
200023778 CC du Pays de Saint Gilles-Croix-de-Vie 9,7
200033298 CC des Coëvrons 14,8
200040475 CC Loué - Brûlon - Noyen 12,5
200042182 CC du Mont des Avaloirs 13,6
200048551 CC du Pays de Craon 11,4
200055887 CC Mayenne Communauté 11,1
200060010 CA Mauges Communauté 8,6
200067346 CA Pornic Agglo Pays de Retz 8,0
200067635 CA Clisson Sèvre et Maine 7,2
200067866 CC Sèvre et Loire 8,2
200068955 CC Anjou Loir et Sarthe 9,0
200068963 CC Maine Coeur de Sarthe 7,8
200070233 CC Terres de Montaigu, Cc Montaigu-Rocheservière 7,6
200070373 CC Loir-Lucé-Bercé 15,7
200071165 CA Les Sables d'Olonne 13,8
200071546 CC Sud Retz Atlantique 9,2
200071553 CC Loire Layon Aubance 7,7
200071629 CC Challans-Gois Communauté 11,9
200071678 CA du Choletais 13,6
200071868 CC des Vallées du Haut-Anjou 9,2
200071876 CA Saumur Val de Loire 16,8
200071900 CC Moutierrois Talmondais 12,0
200071918 CC du Pays de Saint-Fulgent - les Essarts 10,0
200071934 CC Pays de Fontenay-Vendée 15,7
200072676 CC Maine Saosnois 15,0
200072684 CC Le Gesnois Bilurien 12,2
200072692 CC des Vallées de la Braye et de l'Anille 18,2
200072700 CC Haute Sarthe Alpes Mancelles 10,4
200072718 CC de la Champagne Conlinoise et du Pays de Sillé 14,3
200072726 CC Châteaubriant-Derval 14,2
200072734 CC Estuaire et Sillon 7,2
200072882 CC de Vie et Boulogne 11,3
200073112 CC Sud Sarthe 16,2
200073260 CC Sud Vendée Littoral 14,0
243500741 CC du Pays de Redon 11,4
244400404 Nantes Métropole 9,3
244400438 CC de Grand Lieu 8,3
244400453 CC de la Région de Blain 11,4
244400503 CC d'Erdre et Gesvres 7,1
244400537 CC de la Région de Nozay 9,6
244400552 CC du Pays d'Ancenis 10,2
244400586 CC du Sud-Estuaire 10,9
244400610 CA de la Presqu'île de Guérande Atlantique (Cap Atlantique) 9,3
244400644 CA de la Région Nazairienne et de l'Estuaire (Carene) 13,4
244900015 CU Angers Loire Métropole 11,8
244900809 CC Anjou Bleu Communauté 12,7
244900882 CC Baugeois Vallée 14,2
245300223 CC du Pays de Meslay-Grez 10,9
245300306 CC du Pays de Loiron 8,1
245300330 CA de Laval 12,5
245300355 CC de l'Ernée 8,9
245300389 CC du Bocage Mayennais 13,4
245300447 CC du Pays de Château-Gontier 13,7
246100663 CU d'Alençon 17,9
247200090 CC de Sablé-sur-Sarthe 17,7
247200132 CU Le Mans Métropole 14,0
247200348 CC du Pays Fléchois 18,7
247200421 CC du Sud Est du Pays Manceau 7,9
247200447 CC Orée de Bercé - Belinois 8,7
247200629 CC du Val de Sarthe 10,2
247200686 CC du Pays de l'huisne Sarthoise 14,8
248500191 CC de l'Ile de Noirmoutier 14,5
248500258 CC Océan Marais de Monts 11,0
248500340 CC Pays de Chantonnay 10,2
248500415 CC du Pays de la Châtaigneraie 12,4
248500464 CC du Pays de Pouzauges 9,2
248500530 CC du Pays des Achards 8,2
248500563 CC Vendée, Sèvre, Autise 9,2
248500589 CA La Roche-sur-Yon 12,5
248500621 CC du Pays des Herbiers 10,0
248500662 CC du Pays de Mortagne 8,9
  • Source : Insee, RP 2015.

Figure 3Décrochage scolaire : l’est de la région plus vulnérablePart de non-diplômés parmi les jeunes de 25 à 29 ans non inscrits dans un établissement d’enseignement en 2015

  • Source : Insee, RP 2015.

Définitions

La France de province recouvre l'ensemble des régions métropolitaines excepté l’Île-de-France.

Dans le recensement de la population, sont considérées au chômage, d’une part, les personnes qui se sont déclarées au chômage (inscrites ou non à Pôle emploi) sauf si elles ont, en outre, déclaré explicitement ne pas rechercher de travail ; et, d’autre part, les personnes qui ne se sont déclarées ni en emploi, ni au chômage, mais qui ont néanmoins déclaré rechercher un emploi. Ce concept est différent de celui pris en compte pour le calcul du taux de chômage (issu de l’Enquête emploi en continu).

Les personnes sont considérées sous contrat d’apprentissage si elles se sont déclarées comme telles. Les effectifs ainsi mesurés peuvent s’écarter légèrement des données issues du ministère de l’Éducation nationale.

Concernant le niveau de vie, la source Filosofi permet d’avoir des informations sur les jeunes ménages, ici définis comme les ménages dont le référent fiscal a moins de 30 ans, ayant fait leur propre déclaration de revenus et ayant leur propre logement. Les personnes de moins de 25 ans sont sous-représentées car elles ont la possibilité de déclarer leurs revenus avec leur(s) parent(s).

Le taux de pauvreté correspond à la part de la population vivant sous le seuil de pauvreté défini à 60 % du niveau de vie médian de France métropolitaine (en 2015, par exemple, 1 015 euros pour une personne seule et 2 100 euros pour un couple avec deux enfants).

Pour en savoir plus

Ropers C., Le nombre d’apprentis repart à la hausse : 1 260 apprentis supplémentaires en 2016, Insee Flash Pays de la Loire, n° 74, octobre 2017.

Aguer O., L’enjeu de la formation des jeunes face aux besoins du marché du travail, Insee Analyses Pays de la Loire, n° 15, juin 2015.

Fouchard C. et Rodrigues A., Le décrochage dans les Pays de la Loire : facteurs de risque et territoires vulnérables, Insee Analyses Pays de la Loire, n° 4, novembre 2014.