Au 1ᵉʳ janvier 2016, 536 100 habitants dans l’AisneLes populations au 1ᵉʳ janvier 2016 des Hauts-de-France

Joëlle Gueugnon, Benoît Riem, Insee

Au 1er janvier 2016, l’Aisne compte 536 136 habitants. Entre 2011 et 2016, le département de l’Aisne a perdu 5 120 habitants, soit une baisse annuelle moyenne de – 0,2 % en retrait de l’évolution régionale (+ 0,2 %). Cette perte d’habitants est liée à un fort déficit migratoire qui n’est pas compensé par le solde naturel. Seul l’arrondissement de Château-Thierry gagne de la population.

Joëlle Gueugnon, Benoît Riem, Insee
Insee Flash Hauts-de-France  No 61 - décembre 2018

Cette étude fait partie d'une série de publications sur les populations au 1ᵉʳ janvier 2016 des Hauts-de-France.

La population de l’Aisne diminue

Département le moins peuplé des Hauts-de-France, le département de l’Aisne compte 536 136 habitants au 1er janvier 2016, soit 8,9 % de la population régionale (figure 1 et figure 2). Entre 2011 et 2016, c’est le seul département de la région où la population diminue : – 5 120 personnes, soit une baisse annuelle moyenne de – 0,2 %. Le solde naturel, légèrement positif (+ 0,2 % par an) ne suffit pas à compenser un déficit migratoire très marqué (– 0,4 % par an).

Figure 1Évolution de la population des communes de l’Aisne entre 2011 et 2016

  • Source : Insee, recensements de la population 2011 et 2016.

Figure 2 Évolution de la population des départements des Hauts-de-France entre 2011 et 2016

Évolution de la population des départements des Hauts-de-France entre 2011 et 2016
Population 2016 Taux de variation annuel de la population entre 2011 et 2016 (en %)
Total Dû au solde naturel Dû au solde migratoire
Aisne 536 136 -0,2 0,2 -0,4
Nord 2 603 723 0,2 0,5 -0,3
Oise 823 542 0,4 0,6 -0,1
Pas-de-Calais 1 470 725 0,1 0,3 -0,2
Somme 572 744 0,1 0,2 -0,1
Hauts-de-France 6 006 870 0,2 0,4 -0,3
France hors Mayotte 66 361 658 0,4 0,4 0,1
  • Note : la somme des variations ne correspond pas toujours au total en raison des arrondis.
  • Source : Insee, recensements de la population 2011 et 2016.

La population diminue dans les petites comme dans les grandes communes

Sur les 804 communes du département, trois quarts d’entre elles comptent moins de 500 habitants ( figure 3). Dans cette tranche de population, comme pour les communes de 500 à 3 499 habitants, la population diminue légèrement (– 0,1 % par an). La baisse est encore plus prononcée dans les communes de 3 500 à 9 999 habitants : – 1 187 habitants, soit une diminution de – 0,8 % par an sur la période.

Figure 3 Évolution de la population de 2011 à 2016 par tranche de population des communes de l’Aisne

Évolution de la population de 2011 à 2016 par tranche de population des communes de l’Aisne
Tranche de population Nombre de communes Population en 2016 Variation de population entre 2011 et 2016 Taux de variation annuel moyen entre 2011 et 2016 (en %)
Total Dû au solde naturel Dû au solde migratoire
0 - 499 habitants 590 126 727 -769 -0,1 0,3 -0,4
500 - 999 habitants 117 80 585 -277 -0,1 0,3 -0,3
1 000 - 3 499 habitants 85 141 120 -742 -0,1 0,0 -0,1
3 500 - 9 999 habitants 5 28 545 -1 187 -0,8 -0,3 -0,5
10 000 habitants ou plus 7 159 159 -2 145 -0,3 0,3 -0,5
Total 804 536 136 -5 120 -0,2 0,2 -0,4
  • Note : la somme des variations ne correspond pas toujours au total en raison des arrondis.
  • Source : Insee, recensements de la population 2011 et 2016.

Le département se compose de sept communes de plus de 10 000 habitants (figure 4). Les trois communes les plus importantes, à savoir Saint-Quentin, Soissons et Laon, perdent des habitants entre 2011 et 2016, respectivement – 1 835, – 85 et – 552 habitants. Inversement, seules trois communes de plus de 10 000 habitants voient leur population augmenter au cours de la période : Château-Thierry et Villers-Cotterêts, deux communes bénéficiant de leur proximité avec la région parisienne, et Chauny.

Figure 4 Les dix communes les plus peuplées de l’Aisne

Les dix communes les plus peuplées de l’Aisne
Commune Population en 2016 Variation de population entre 2011 et 2016 Taux de variation annuel moyen entre 2011 et 2016 (en %)
Saint-Quentin 54 443 -1 835 -0,7
Soissons 28 466 -85 -0,1
Laon 25 193 -552 -0,4
Château-Thierry 14 847 434 0,6
Tergnier 13 541 -594 -0,9
Chauny 11 975 204 0,3
Villers-Cotterêts 10 694 283 0,5
Hirson 8 985 -380 -0,8
Bohain-en-Vermandois 5 652 -269 -0,9
Gauchy 5 300 -106 -0,4
  • Source : Insee, recensements de la population 2011 et 2016.

Une perte de population dans les arrondissements de Laon, Saint-Quentin et Vervins

Les deux arrondissements les plus peuplés, Laon et Saint-Quentin, perdent de la population, respectivement – 1 347 et – 2 796 habitants (figure 5). L’excédent naturel (+ 0,2 % par an) ne compense pas le fort déficit migratoire (respectivement – 0,4 % et – 0,6 % par an). Dans l’arrondissement de Vervins, le recul de la population (– 2 307 habitants) s’explique par un fort déficit migratoire (– 0,6 % par an) et un solde naturel quasi nul.

À l’inverse, le nombre d’habitants augmente dans le sud du département, limitrophe de la région parisienne. C’est dans l’arrondissement de Château-Thierry, l’un des rares de la région à bénéficier d’un solde migratoire positif, que la hausse est la plus importante (+ 1 080 habitants, soit + 0,3 % par an). Dans l’arrondissement de Soissons, la population augmente également, mais très légèrement : + 250 habitants.

Figure 5 Évolution des composantes naturelle et migratoire dans les arrondissements de l’Aisne entre 2011 et 2016

Évolution des composantes naturelle et migratoire dans les arrondissements de l’Aisne entre 2011 et 2016
Arrondissement Population 2016 Population 2011 Taux de variation annuel moyen 2011-2016 (en %) Taux de variation annuel moyen 2011-2016 (en %)
Dû au solde naturel Dû au solde migratoire
Laon 157 371 158 718 -0,2 0,2 -0,4
Saint-Quentin 129 028 131 824 -0,4 0,2 -0,6
Soissons 107 744 107 494 0,0 0,2 -0,2
Vervins 72 157 74 464 -0,6 0,0 -0,6
Château-Thierry 69 836 68 756 0,3 0,3 0,1
  • Source : Insee, recensements de la population 2011 et 2016.

Figure 5 Évolution des composantes naturelle et migratoire dans les arrondissements de l’Aisne entre 2011 et 2016

  • Source : Insee, recensements de la population 2011 et 2016.

Au 1ᵉʳ janvier 2016, la France compte 66 361 658 habitants

Au 1er janvier 2016, la France compte 66 361 658 habitants, soit une évolution annuelle moyenne de + 0,4 %. La région Hauts-de-France est la troisième la plus peuplée avec 6 006 870 habitants derrière l’Île-de-France (12 117 132 habitants) et l’Auvergne-Rhône-Alpes (7 916 889 habitants). Entre 2011 et 2016, la population régionale progresse de 0,2 % par an en moyenne. La région a la particularité d’avoir le solde naturel le plus élevé (+ 0,4 %) et le solde migratoire le plus faible (– 0,3 %) des régions de France de province.

Évolution du questionnaire de recensement

Afin d'améliorer la prise en compte de la multi résidence, notamment pour les enfants en résidence partagée, le questionnaire du recensement de la population a évolué en 2018. La croissance de population mesurée entre 2011 et 2016 est ainsi affectée d’un très léger effet questionnaire. Une estimation au niveau national en sera publiée le 15 janvier 2019.

Définitions


Le solde naturel (ou accroissement naturel ou excédent naturel de population) est la différence entre le nombre de naissances et le nombre de décès enregistrés au cours d’une période.


Le solde migratoire est approché par le solde apparent des entrées-sorties qui est la différence entre le nombre de personnes entrées sur un territoire donné et le nombre de personnes qui en sont sorties, au cours de la période considérée. Il est obtenu par différence entre la variation totale de la population au cours de la période considérée et le solde naturel.

Pour en savoir plus

« Au 1ᵉʳ janvier 2016, 2 603 700 habitants dans le Nord », Insee Flash Hauts-de-France, n° 59, décembre 2018.

« Au 1ᵉʳ janvier 2016, 823 500 habitants dans l’Oise », Insee Flash Hauts-de-France, n° 60, décembre 2018.

« Au 1ᵉʳ janvier 2016, 1 470 700 habitants dans le Pas-de-Calais », Insee Flash Hauts-de-France, n° 62, décembre 2018.

« Au 1ᵉʳ janvier 2016, 572 700 habitants dans la Somme », Insee Flash Hauts-de-France, n° 63, décembre 2018.

« Au 1ᵉʳ janvier 2016, 6 007 000 habitants dans les Hauts-de-France », Insee Flash Hauts-de-France, n° 64, décembre 2018.