Economie et Statistique / Economics and Statistics n° 503-504 - 2018L’évolution de l’emploi dans les secteurs exposés et abrités en France

Philippe Frocrain et Pierre-Noël Giraud

Economie et Statistique / Economics and Statistics
Paru le : Paru le 10/01/2019
Philippe Frocrain et Pierre-Noël Giraud
Economie et Statistique / Economics and Statistics - Janvier 2019

L'ARTICLE EN UNE PAGE

Question clé

Le développement des technologies de l’information et de la communication, la diminution des coûts de transport et la baisse des barrières tarifaires ont élargi l’éventail de biens et services échangeables internationalement. Cette évolution a généré à la fois des opportunités d'emploi et des risques. L'objectif de cet article est d'étudier l'évolution de l'emploi dans les secteurs exposés et abrités en France sur la période 1999-2015.

Méthodologie

À l'aide des données de recensement et des comptes nationaux, nous calculons des indices de concentration géographique de la production (par rapport à la répartition de la demande) pour distinguer les activités exposées à la concurrence internationale des activités abritées. Les activités exposées ont intérêt à se regrouper pour bénéficier d’économies d’échelle et d'agglomération, les activités abritées devant produire à proximité de leurs consommateurs. L’effet multiplicateur local de l’emploi exposé sur l’emploi abrité est estimé par la méthode des variables instrumentales : les changements locaux de l’emploi dans les exposées sont instrumentés par les variations nationales de l’emploi pour chaque activité, appliquées, au niveau local, à la part initiale de chaque activité dans le total de l’emploi exposé.

Principaux résultats

  • En 2015, l'emploi exposé représentait environ le quart (23.6 %) de l'emploi total. Cette proportion a diminué entre 1999 et 2015.
  • Le nombre d'emplois abrités a augmenté de 2.8 millions, tandis que le nombre d'emplois exposés a diminué de 400 000.
  • Les emplois dans les activités de services exposés représentent désormais près de la moitié des emplois exposés. Ils ont connu un taux de croissance supérieur à celui des emplois dans le secteur des services abrités et sont largement concentrés dans les espaces métropolitains.
  • La productivité apparente du travail et les salaires sont plus élevés dans le secteur exposé tandis que la structure des qualifications est similaire dans les deux secteurs.
  • L'effet multiplicateur local l’emploi est significatif : pour 100 emplois supplémentaires créés dans le secteur exposé d'une zone d'emploi de France métropolitaine entre 2008 et 2016, 80 emplois ont été générés dans le secteur abrité de la même zone.

Évolution de l’emploi dans les secteurs exposés et abrités (milliers), 1999-2015

Message

Malgré l’intensification de la mondialisation, la grande majorité des emplois ne sont pas directement exposés à la concurrence internationale. Les marchés du travail locaux sont différemment exposés à la concurrence étrangère, car les activités exposées ont tendance à se concentrer dans certaines régions. Cependant, l’effet multiplicateur local de l’emploi exposé suggère que les chocs commerciaux se répercutent au-delà des emplois directement exposés à la concurrence étrangère.

Article en une page (pdf, 176 Ko)