Les contraintes financières et l'entrepreneuriat en France de 1945 à 2014

Arthur BAUER, Bertrand GARBINTI et Simon GEORGES-KOT

Dans cet article, nous étudions l’effet de chocs de patrimoine sur les probabilités de transition entre salariat et entrepreneuriat, et l’évolution de cet effet au cours du temps sur la période 1945-2014 en France. Nous évaluons cet effet de deux manières : (i) en estimant si les salariés ont de plus grandes chances de s’installer à leur compte à la suite d’un héritage plutôt que dans les années qui le précèdent, et (ii) en comparant les taux de transition vers le travail indépendant des individus locataires et propriétaires de leur logement, selon que leur région de résidence a connu une variation plus ou moins forte des prix de l’immobilier. Ces deux stratégies d’estimation donnent des résultats convergents qui montrent que pour les hommes, l’effet d’un choc de patrimoine sur la probabilité de devenir travailleur indépendant a beaucoup décru au cours du temps ; il était significatif jusqu’au milieu des années 1990, mais ne l’est plus depuis. Pour les femmes, nous ne détectons aucun effet, à aucun moment. Nous proposons plusieurs pistes d’interprétation de ces résultats. (Document en anglais)

Documents de travail
No G2018/08
Paru le : 08/11/2018