Les échanges internationaux de services de la France

Hadrien Caradant, Cécile Golfier

L’excédent des échanges internationaux de services de la France soutient structurellement le solde des transactions courantes, grâce aux voyages, aux services financiers et aux services techniques. La France se maintient parmi les quatre premiers pays de l’Union européenne quant au solde des échanges de services, mais celui-ci se dégrade entre 2012 et 2016. Les voyages dégagent les trois quarts de l’excédent : ils contribuent à hauteur de plus de 10 milliards d’euros malgré un repli de 40 % en trois ans. À l’opposé, le déficit des transports se creuse.

Apparier les données d’enquête sur les services avec des données d’entreprises, au niveau des unités légales, montre que l’intégration dans la chaîne de valeur internationale accroît la performance : les entreprises qui appartiennent à des multinationales ou qui réalisent à la fois des importations et des exportations de services sont aussi souvent celles qui dégagent un excédent sur les échanges de services. L’excédent est majoritairement réalisé par les filiales de multinationales françaises, mais celles-ci cèdent progressivement du terrain aux filiales de multinationales étrangères.

Insee Références
Paru le : Paru le 08/11/2018
Hadrien Caradant, Cécile Golfier
Les entreprises en France - Novembre 2018