L’emploi salarié au 1er trimestre 2018L’emploi diminue de 0,3 %

Philippe Paillole, Insee

Au 1er trimestre 2018, l'emploi salarié diminue de 0,3 % à La Réunion. Il est tiré à la baisse par les services non marchands, dont l'emploi diminue de 1,5 %, en lien avec la contraction du nombre de contrats aidés. En revanche, l'emploi marchand reste dynamique, en particulier dans la construction, l'industrie, le commerce et les services aux entreprises.

Sur un an, la croissance de l'emploi salarié est faible à La Réunion (+ 0,2 %), alors qu'il augmente de 1,2 % en France métropolitaine.

Avertissement

Les estimations trimestrielles d’emploi salarié régionales portent désormais sur un champ complet. Elle incluent les salariés de la fonction publique, de l’agriculture et des particuliers employeurs, contrairement aux séries diffusées jusqu’à l’an dernier. De plus, une distinction des emplois « privé » et « public », établie à partir de la catégorie juridique des employeurs, est disponible au niveau régional. Les niveaux de l’emploi « privé » publiés par les Urssaf, par les CGSS et par l’Insee diffèrent du fait d’écarts de champ et de concept, et de légères différences peuvent exister sur les taux d’évolution (effets de composition liés aux écarts de niveaux). Parallèlement, l'introduction de la déclaration sociale nominative (DSN) en remplacement du bordereau récapitulatif de cotisations (BRC) peut entraîner des révisions accrues sur les données, en particulier durant la phase de montée en charge de la DSN.

À La Réunion, au 1er trimestre 2018, le nombre total de salariés (privé et public confondus) s’élève à 256 300, soit 700 de moins qu’au 4e trimestre 2017. L’emploi salarié privé concentre les deux tiers de ces effectifs.

Au 1er trimestre 2018, l'emploi salarié diminue : - 0,3 % après + 0,1 % au trimestre précédent (figure 1). Cette baisse est liée à un fort recul de l’emploi dans le secteur public (- 1,8 %). Le nombre de contrats aidés ne cesse de baisser depuis mi-2016, ce qui pèse sur l’emploi public. L’emploi salarié privé continue en revanche de progresser au 1er trimestre 2018 (+ 0,5 % comme au trimestre précédent), contrebalançant les pertes d’emplois du secteur public.

Sur un an, le nombre de salariés du privé reste également dynamique (+ 1,9 %), tandis qu’il baisse dans le public (- 3,0 %).

Figure 1 – L’emploi salarié stagne depuis la mi-2017Évolution trimestrielle de l'emploi salariés depuis 2011

Indice base 100 au T4 2010
L’emploi salarié stagne depuis la mi-2017
emploi salarié total - La Réunion emploi salarié total - France* emploi salarié privé - La Réunion emploi salarié privé - France*
2010T4 100,0 100,0 100,0 100,0
2011T1 100,4 100,2 100,9 100,3
2011T2 100,8 100,3 100,8 100,4
2011T3 102,4 100,2 102,7 100,4
2011T4 103,3 100,3 103,3 100,4
2012T1 103,7 100,3 103,5 100,4
2012T2 104,1 100,3 103,9 100,3
2012T3 103,7 100,2 103,5 100,1
2012T4 103,4 100,0 103,5 99,9
2013T1 102,8 100,0 102,2 99,8
2013T2 104,1 99,9 103,6 99,6
2013T3 105,1 100,0 104,0 99,7
2013T4 106,6 100,3 104,7 99,9
2014T1 107,8 100,4 105,8 99,9
2014T2 107,9 100,4 106,2 99,9
2014T3 108,9 100,3 107,2 99,7
2014T4 109,9 100,4 107,8 99,8
2015T1 111,1 100,4 108,5 99,8
2015T2 111,2 100,6 108,4 100,0
2015T3 111,7 100,7 109,2 100,1
2015T4 112,4 100,9 110,0 100,4
2016T1 112,9 101,1 110,4 100,6
2016T2 113,6 101,3 110,8 100,9
2016T3 114,0 101,7 111,4 101,3
2016T4 114,1 101,8 111,7 101,4
2017T1 114,5 102,3 112,3 102,0
2017T2 115,2 102,6 113,3 102,4
2017T3 114,9 102,8 113,2 102,7
2017T4 115,1 103,2 113,8 103,3
2018T1 114,8 103,4 114,4 103,6
  • * hors Mayotte.
  • Note : Les données du dernier trimestre affiché sont provisoires ; donnés corrigées des variations saisonnières.
  • Source : Insee, estimations d'emploi ; estimations trimestrielles Acoss-Urssaf, Dares, Insee.

Figure 1 – L’emploi salarié stagne depuis la mi-2017Évolution trimestrielle de l'emploi salariés depuis 2011

En glissement annuel, l’emploi salarié total augmente à un rythme très faible, beaucoup plus modéré qu'en métropole : + 0,2 % contre + 1,2 %.

Les services non marchands comptent à La Réunion 108 100 salariés au 1er trimestre 2018. Ils exercent dans les activités d’enseignement, d’administration publique, dans la santé humaine ou l’action sociale. Ils travaillent majoritairement dans le public (80 %), mais peuvent aussi exercer dans le privé (activités de soutien scolaire, enseignement de la conduite, médecin…).

Dans ces services non marchands, l’emploi salarié se contracte de 1,5 % au 1er trimestre 2018, soit 1 600 personnes de moins (figure 2). Les effectifs de l’administration publique et de l’hébergement et l’action sociale se replient respectivement de 1,8 % et de 4,8 %.

Figure 2 – L’emploi chute dans les services non marchandsÉvolution trimestrielle de l'emploi salarié par secteur

Indice base 100 au T4 2010
L’emploi chute dans les services non marchands
Construction Industrie Tertiaire marchand hors intérim Tertiaire non marchand
2010T4 100 100 100 100
2011T1 99 99 101 100
2011T2 101 98 101 101
2011T3 103 101 102 102
2011T4 103 101 103 104
2012T1 103 101 103 105
2012T2 101 102 104 105
2012T3 100 101 103 105
2012T4 98 102 103 105
2013T1 95 102 102 105
2013T2 94 103 103 107
2013T3 91 102 104 109
2013T4 91 102 104 112
2014T1 93 102 105 113
2014T2 93 102 105 113
2014T3 93 106 106 114
2014T4 92 105 107 116
2015T1 96 106 108 118
2015T2 95 106 108 118
2015T3 97 107 108 118
2015T4 98 107 109 119
2016T1 98 108 110 119
2016T2 99 108 110 121
2016T3 99 108 111 121
2016T4 99 110 111 120
2017T1 100 110 111 121
2017T2 100 111 112 121
2017T3 100 111 111 121
2017T4 101 112 111 120
2018T1 102 113 111 119
  • Note : Les données du dernier trimestre affiché sont provisoires ; donnés corrigées des variations saisonnières.
  • Source : Insee, estimations d'emploi ; estimations trimestrielles Acoss-Urssaf, Dares, Insee.

Figure 2 – L’emploi chute dans les services non marchandsÉvolution trimestrielle de l'emploi salarié par secteur

Sur un an, le nombre de salariés est également en recul marqué (- 3,6 % dans l’administration et - 3,8 % dans l’hébergement et l’action sociale). Ces deux secteurs sont particulièrement concernés par la baisse des contrats aidés.

Au 1er trimestre 2018, dans le secteur marchand, l’emploi salarié progresse dans les secteurs du commerce, des services aux entreprises, de l’industrie et de la construction (figure 3). Le nombre de salariés rebondit dans le commerce après une année 2017 atone (+ 0,8 % sur un trimestre et + 1,4 % sur un an).

Dans les secteurs des services aux entreprises et de l’industrie, l’emploi salarié progresse de 0,9 % au 1er trimestre. Sur un an, la croissance de l’emploi y est également soutenue (+ 1,1 % dans l’industrie et + 3,2 % dans les services aux entreprises).

La hausse des effectifs salariés de la construction accélère (+ 1,0 % après + 0,5 % au trimestre précédent). Sur un an, l’emploi progresse de façon encore plus soutenue (+ 2,2 %).

À l’inverse, dans le secteur des autres services, l’emploi salarié continue de baisser (- 1,6 % sur un trimestre et - 5,7 % sur un an). Dans ce secteur, les effectifs du tissu associatif diminuent de façon continue, en lien avec la baisse des contrats aidés.

Figure 3 – Les effectifs croissent dans le commerceÉvolution trimestrielle de l’emploi salarié par secteur détaillé

Les effectifs croissent dans le commerce
Emploi salarié (en milliers) T1 2018/T4 2017 T1 2018 /T1 2017
Ensemble 256 -0,3 0,2
Privé 170 0,5 1,9
Public 86 -1,8 -3,0
Par secteur d'activité
Agriculture 3 1,2 -0,9
Industrie, dont 18 0,9 3,0
Agro-alimentaire 7 0,2 4,5
Construction 14 0,5 1,5
Intérim 4 8,2 33,8
Services marchands (hors interim) 109 0,2 0,6
commerce et réparation 33 0,8 1,4
transports et entreposage 12 0,8 0,9
hébergement et restauration 9 0,5 8,4
information et communication 4 -0,5 -1,3
activités financières 6 0,3 1,6
activités immobilières 2 -0,8 -6,0
services aux entreprises 22 0,9 3,2
autres services 21 -1,6 -5,7
Services non marchands 108 -1,5 -1,8
administration 45 -1,8 -3,6
enseignement 26 0,0 -0,1
santé humaine 19 0,5 2,4
hébergement et action sociale 18 -4,8 -3,8
  • Note : Données corrigées des variations saisonnières.
  • Source : Insee, estimations d'emploi ; estimations trimestrielles Acoss-Urssaf, Dares, Insee.

Pour comprendre

Les estimations trimestrielles de l'emploi salarié sont élaborées à partir de différentes sources :

  • les déclarations de cotisations sociales des établissements faites aux Urssaf (unions de recouvrement des cotisations de sécurité sociale et d’allocations familiales) et Caisses générales de sécurité sociale (CGSS), soit sous forme de bordereaux récapitulatifs de cotisations (BRC), soit de déclarations sociales nominatives (DSN) ;
  • les fichiers de paie pour les personnels de la fonction publique d’État ;
  • les déclarations de cotisations sociales collectées par la mutualité sociale agricole (MSA) ;
  • les déclarations d’emploi des particuliers employeurs provenant de trois formalités administratives : déclaration nominative simplifiée (DNS), chèque emploi service universel (Cesu) et prestation d’accueil du jeune enfant (Paje) ;
  • les déclarations mensuelles des entreprises de travail temporaire (ETT) adressées à Pôle emploi, auxquelles se sont progressivement substituées les déclarations sociales nominatives (DSN) à compter de mi-2016.

Définitions

Les services aux entreprises correspondent aux activités scientifiques et techniques, qui regroupent les activités juridiques, comptables, de gestion, d'architecture, d'ingénierie, de contrôle et d'analyses techniques, ainsi qu'aux activités de services administratifs et de soutien, qui regroupent les activités liées à l’emploi (hors intérim), aux agences de voyage, aux activités de location et à la sécurité.

Les autres activités de services sont majoritairement composées des activités des organisations associatives. Elles comportent également les activités d’arts et spectacles ou récréatives et d’autres services personnels.

Pour en savoir plus

Les séries longues sur le « Tableau de bord de la conjoncture à La Réunion » ;

« Comptes économiques rapides de La Réunion en 2017 - Une croissance soutenue », Cerom, juillet 2018 ;

Note de conjoncture, juin 2018 : Ciel voilé en Europe

Le compte Twitter de l’Insee La Réunion-Mayotte : @InseeOI.